• Accueil
  • > Recherche : lamos bejaia

Résultats de votre recherche

Gehimab célèbre le 115è anniversaire du séjour à Bgayet de l’Archiduc d’Autriche Louis Salvator de Habsbourg.

Posté par Rabah Naceri le 12 novembre 2012

  Gehimab célèbre le 115è anniversaire du séjour à Bgayet de l'Archiduc d'Autriche Louis Salvator de Habsbourg. dans 1. AU JOUR LE JOUR djamil

(Par Fayçal Métaoui). Djamil Aïssani est président de l’association Gehimab (Groupe d’études sur l’histoire des mathématiques à Bougie médiévale) de Bgayet. Il est également responsable du laboratoire de recherche Lamos (optimisation des systèmes) de l’université de Bgayet. Il organise cette semaine la célébration du 115e anniversaire du séjour à Béjaïa de Louis de Habsbourg, archiduc d’Autriche. Gehimab célèbre cette année ses vingt ans d’activités.

-Pourquoi cet intérêt pour Louis Salvator de Habsbourg ?

Louis de Habsbourg  était venu à Béjaïa en 1897 pour y rester quelques mois. Il avait réalisé une trentaine d’illustrations sur des sites de cette ville et sa région, qui ont été publiées dans le livre Bougie, la perle de l’Afrique du Nord. Actuellement, aux îles Baléares, à Prague et à Vienne, on célèbre le centenaire de la mort de Habsbourg. Ils ont construit un yacht qui s’appelle La Nixe III, lequel va refaire son parcours en Méditerranée. Le yacht arrivera au port de Béjaïa le lundi 12 novembre. Le 14 novembre, des conférences seront présentées dans la matinée au théâtre Abdelmalek Bougourmouh de Béjaïa. Elle seront notamment animées par les Espagnols Carlo V. Grignalo et Juan Ramis, l’Autrichienne Helga Schwendinger, le Français Yves Bodeur, et l’Algérien Ahcène Abdelfettah. Nous allons aussi faire le vernissage de l’exposition «Ludwig Salvatore von Habsburg, Toskana à Bougie : gravures et témoignages». Lire la suite… »

Publié dans 1. AU JOUR LE JOUR | 2 Commentaires »

Colloque sur le grand savant soufi Sidi Yahia El-Aydli

Posté par Rabah Naceri le 22 octobre 2009

titreweb201.pngtitreweb20.png

screenshot010.jpg 

screenshot011.jpgAu début du 15e siècle, la ville de Bgayet (Bejaia) a eu le privilège d’accueillir le célèbre savant Yahia al-Aydli (mort en 881h./1477). Il avait été l’élève d’un des « plus grands Faqih d’al-Malikiyya en son temps », Ahmed b. Ibrahim al-Bija’i (mort en 840h./1437). Il évolua dans un milieu scientifique exceptionnel : Abder-Rahman Ath Tha`aliby, Sidi Touati, …

Pressentant l’invasion espagnole, Yahia al-Aydli « prépara » assez tôt le « repli » des Ulémas bougiotes vers la province. Auteur de la fameuse Wadhifa commentée par l’Hocine al-Wartilani (1713 – 1779) et par al-Kharroubi al-Trabelsi, il va créer à Tamokra l’une des toutes premières Zawiyya – Institut de la Kabylie.

On peut avoir une idée précise du niveau atteint dans cette institution en se basant sur le traité al-Muqaddima fi al-Fiqh, plus connu sous le nom d’al-Waghlissiya. Cet ouvrage du célèbre jurisconsulte al-Waghlisi (mort en 1384) va devenir pendant des siècles l’ouvrage de référence des étudiants débutants. Or c’est à Tamokra qu’il a fait l’objet de débats les plus intenses. En effet, les Sharh (commentaires) les plus connus de ce traité sont celui d’Ahmed Zerruq al-Barnusi (1443–1493) et celui d’Abdelkrim az-Zwawi. Ce dernier Sharh a fait l’objet d’un Mukhtassar (abrégé) d’Abd er-rahman as-Sebagh. Or ces ouvrages, qui obéissent à des objectifs pédagogiques précis, avaient été « commandés » par Yahia al-Aydli au moment même où il était en train de consolider les fondements de son Institut.

La Wadhifa de Yahia al-Aydli, qui a été enseignée à Sidi Soufi (Béjaia) jusqu’aux années 1930, est encore de nos jours un texte de référence à la Zawiyya – Institut de Tamokra.

screenshot005.jpg 

Les Objectifs du colloque:

Le Colloque aura lieu à Béjaia (19 Mai) et à Tamokra (20 Mai).

A travers les thèmes dégagés, il s’agira principalement d’identifier et de faire connaître l’action et la contribution de Yahia al-Aydli, de localiser et de répertorier les manuscrits disponibles de ses oeuvres (dans les bibliothèques publiques et privées), puis de favoriser leurs éditions.

Thèmes :

  • Le milieu social, politique et économique à Bgayet et à Tamokra à l’époque de Yahia al-Aydli

  • La vie et l’oeuvre de Yahia al-Aydli

  • Les Maîtres et les élèves de Yahia al-Aydli

  • Le rôle éducatif et pédagogique de Yahia al-Aydli

  • Les rapports de Yahia al-Aydli avec Sidi Touati, Abd er-Rahman ath Tha`aliby, Ahmed Zerruq al-Barnusi

  • L’ouvrage: al-Wadhifa de Yahia al-Aydli

  • Yahia al-Aydli dans la Rihla de l’Hocine al-Wartilani

  • La Zawiyya – Institut de Tamokra (passé et présent)

  • Influence de la Zawiyya-Institut de Tamokra au niveau des Bibans et en particulier au niveau de la Qal`a n’Ath Abbas.

  • Rôle d’al-Waglisiyya dans le développement de la Zawiyya-Institut de Tamokra

yahia.jpg

Renseignements

Professeur Djamil Aïssani

Association Gehimab – Laboratoire de recherches Lamos.

Université de Bgayet, Targa Ouzemour. 06000 (Algerie).

Tel: (213)34 21 08 00. Tel/Fax: (213) 34 21 51 88

E-mail: lamosbejaia@hotmail.com

http://www.gehimab.org/

Publié dans 3. CULTURE & EDUCATION | Pas de Commentaires »

Université n’Bgayet. Prix Ibn Raqqam

Posté par Rabah Naceri le 14 mars 2009

prixibnraqqam.jpg 

Prix Ibn Raqqam

Objectif:

Institué à l’occasion de l’Année Mondiale de l’Astronomie, le Prix Ibn Raqqam vise à stimuler l’intérêt des lycéens pour l’astronomie (de manière générale).

Extrait du règlement :

Article 1: Dans le cadre des activités annexes au Salon d’astronomie de Béjaïa

Il est organisé un concours intitulé Prix Ibn Al-Raqqam placé sous le haut patronage de Monsieur le Wali de la Wilaya de Béjaïa, sous la responsabilité scientifique des associations ASAA (Association Sirius des Astronomes Amateurs de Béjaïa) et GEHIMAB (Groupe d’Etudes sur l’Histoire des Mathématiques à Béjaïa) et sous la responsabilité pédagogique de la Direction de l’Education.

La Fédération des Parents d’Elèves est associée à ce concours.

Article 2 :

Ce concours est ouvert à tous les lycées de la Wilaya de Béjaïa.

Article 3 : Les candidatures sont présentées par les établissements. Une classe (ou un groupe d’élèves), sous la direction d’un (ou de plusieurs) de leurs professeurs, établira une fiche technique (quatre pages environ) sur un thème d’astronomie (personnalité, objet astronomique,…).

Article 7 : La date limite de remise des dossiers est fixée au 10 Mai 2009. Les résultats seront proclamés au cours du Salon, le 01 Juin 2009 à l’Auberge de Jeunesse Soummari.

Article 9 : Le règlement ainsi que tout renseignement peuvent être obtenus sur simple demande à:

Prix Ibn Raqqam

Association GEHIMAB-Laboratoire LAMOS

Université de Béjaïa, Targua Ouzamour (06000)

Tél : 034 21 08 00 Tél-fax : 034 21 51 88 Email : astronomes@gmail.com

Publié dans Manifestations scientifiques | Pas de Commentaires »

Salon d’Astronomie de Bejaia (du 31 mai au 02 juin 09)

Posté par Rabah Naceri le 19 janvier 2009

astronomie1.jpg

Salon d’Astronomie de Bejaia

Bejaia, 31 mai – 02 juin 2009

Plusieurs pays du monde s’apprêtent à célébrer l’Année Mondiale de l’Astronomie. En effet, l’année 2009 a été déclarée « Année Mondiale de l’Astronomie » par les Nations Unies, l’Unesco et l’IUA galile.jpg(International Astronomical Union). Elle coïncide avec le 400 ème anniversaire des premières observations faites avec une lunette astronomique, par Galilée (1564 – 1642). Grâce à son instrument rudimentair, Galilée fit plusieurs découvertes : les Montagnes lunaires, les Tâches solaires et les Satellites de Jupiter.

Le Salon d’Astronomie organisé par la ville de Béjaïa (sous la coordination des associations ASAA et GEHIMAB), en partenariat avec de nombreux organismes et centres de recherches et associations, s’adressent à tous. Son but est de faire partager la passion de la découverte et le plaisir qu’il y a à mieux comprendre l’Univers. Durant quelques jours, amateurs, professionnels et chercheurs vont partager la même passion qui les unissent, l’Astronomie. Un colloque, des expositions, des visites et des observations vont permettre échanges d’idées et d’expériences, ainsi que le développement des coopérations entre les chercheurs et les amateurs.

Le Salon d’Astronomie de Béjaïa sera un grand moment d’échange de connaissances dans une ambiance conviviale.

cosmosalgerie.jpg 

Le 28 novembre 2002 la fusée Cosmos M3 a quitté sa plate-forme de lancement en Russie emportant à son bord le premier satellite algérien ALSAT-1

astrolabe.jpg 

Ci-dessus, l’Astrolabe construit à Guadix en 1320 par Ibrahim b. Muhammad b. al-Raqqam, fils de l’astronome de Béjaïa Ibn al-Raqqam. (Académie Royale de l’Histoire de Madrid).

comte.jpg

Représentation de la comète C/1769 P1 par l’astronome de Béjaïa ash Shallâtî au 18ème siècle.

Renseignements :

Association GEHIMAB – Laboratoire LAMOS

Université n’Bgayet . 06000 (Algerie)

Tel: 034 21 08 00 Tel/Fax: 034 21 51 88

Email : astronomes@gmail.com       http://www.gehimab.org

crayon.gif

L’astronomie à Bejaia et sa région

(11ème – 19ème siècle)

mausole.jpgamiral.jpgDeux périodes caractérisent la contribution de Béjaïa et sa région au développement des connaissances dans le domaine de l’astronomie.

Tout d’abord l’époque médiévale. La ville de Béjaïa était célèbre par le niveau de son école. Le marocain Abu l’Hassan Ali (m. 1262) y réalisa des observations astronomiques, alors que l’andalou Ibn Raqqam (m. 1315) y quadrant.jpgétabli ses tables astronomiques. Les débats y étaient si intense au point que l’astronomie n’est pas intégrée au sein de mulud.jpgla même discipline dans la classification de deux savants de Béjaïa (la physique pour Ibn Sab`in au 13e siècle et Ibn at-Ta’alim – les mathématiques pour Ibn Khaldoun au 14e siècle).

Après la destruction de la ville par les espagnols, le relais est assuré par la province. Commence l’épopée des Zawiya de la Kabylie. En effet, c’est dans la vallée de la Soummam que l’astronome ash Shellati rédige son fameux traité Ma`alim al-Istibsar. Le niveau des lettrés locaux du 19è siècle et leurs pratiques peuvent être cernées en analysant le contenu d’Afniq n’Ccix Lmuhub. Ces pratiques perdureront jusqu’à la formation des premiers astronomes contemporains (comme Al-Hafidhi à Al Azhar au début du 20è siècle).

 tahar.jpg  royaumebgayet.jpgchellata.jpgtractatus.jpg

Prix Ibn Raqqam 2009

Créée dans le cadre de l’Année Mondiale de l’Astronomie, cette compétition vise à stimuler l’intérêt des jeunes pour l’astronomie. Le prix sera remis le 1er juin 2009, lors de la journée mondiale de l’enfance.

 

 earthmoon.gif 

 

Thèmes du colloque

amguid.jpg1- Astronomie générale et Astrophysique (Astrométrie, Mécanique céleste, Astronomie stellaire, Astronomie galactique, Planétologie, Cosmologie, Spectroscopie, …).

2- Techniques spatiales, moyens d’observations et instrumentation.

3- Histoire de l’astronomie.

4- Pédagogie et Didactique des Sciences et de l’Astronomie.

Buts et objectifs du salon

A travers les thèmes dégagés, cette rencontre nationale a pour objectifs :

• Célébration de l’Année Mondiale de l’Astronomie.

cratre.jpg• Faire le point sur l’avancée de l’astronomie et fournir ainsi une image moderne de l’astronomie et des astronomes.

• Vulgarisation des connaissances en astronomie et développement de la culture scientifique auprès du grand public.

• Cerner le niveau atteint en Algérie à travers les âges et exhumation de témoignages sur l’Astronomie.

• Localiser et répertorier les manuscrits d’astronomie disponibles (dans les bibliothèques publiques et privées, en Algérie et à l’étranger).

Comité d’organisation

Différentes institutions et organismes de la Wilaya de Béjaïa, alsat1.jpgsous la coordination conjointe de l’ASAA (Association Sirius de Béjaïa) et du GEHIMAB (Groupe d’études sur l’histoire des mathématiques à Béjaïa).

Comité de programme

Le comité de Programme est composé de plusieurs spécialistes issus des universités (Béjaïa, Sétif, Constantine, Barcelone,…), Centres de Recherches (C.R.A.A.G. Alger, C.N.R.P.A.H. Alger, C.N.R.S. Paris, …) et institutions (Union Astronomique Internationale, …).

Participants

A côté des communicants et des conférenciers invités, de nombreux amateurs vont participer à cette rencontre afin de présenter leurs travaux.

natureplanetes011.gif 

Proposition de communication

Les auteurs de communications sont invités à soumettre avant le 10 Mai 2009 des résumés (ne dépassant pas deux pages) faisant état des résultats de recherches ou de synthèses originales. Les communications retenues par le comité de programme seront publiées dans un ouvrage collectif (les auteurs recevront les instructions détaillées pour la fourniture du texte complet). Les langues de travail de la rencontre sont : l’arabe, le français et l’anglais.

PROGRAMME DU COLLOQUE

muse.jpgSamedi 30 Mai 2009

13h00 : Accueil des délégations, mise en place des stands et expositions

Soirée : Projection Vidéo : Histoire de Galilée (Auberge de Jeunesse Soummari)

Dimanche 31 Mai 2009muse2.jpg

08h00 : Accueil des participants (Maison de la Culture de Béjaïa)

09h00 : Ouverture officielle et inauguration des expositions

09h30 : Conférence plénière: L’Année Mondiale de l’Astronomie

10h00 : Conférence plénière : L’Astronomie à Béjaïa et sa Région (11è – 19è siècle)

11 h 00 : communication + débat

Après-midi :nbuleuse.jpg

14 h 30 : Ateliers (Maison de la culture)

17 h 00 : Visite du Musée de géologie – Sidi Ouali

Soirée : Ateliers + observations astronomiques (Auberge de jeunesse Soumari)

Lundi 01 juin 2009 :

09 h 00 : Visite Zawiya Institut Sidi Touati – Bejaia

Communication : le Kitab Al-Bahrya de Piris Reis

11 h 00 : Visite Zawiya Institut Chellata

Communications :

- Le Ma’alim al-istibsar de l’astronome ash-shellati (18è siècle)

- La traversée spectaculaire de la Kabylie par l’astronome François Arago (1808)

15 h 30 : A Beni Afadh (Bibans)

Communication : le Traité al-Zij al-fa’iq de l’astronome Mulud al-Hafidhi (1880-1948)

Soirée : remise du pris Ibn Raqqam (auberge de jeunesse Soumari)

Mardi 02 juin 2009 :

09 h 00 : à l’université Targa Ouzemour

Conférences plenières

- Communications 

14 h 30 : Ateliers + expositions (Maison de la culture n’Bgayet)

Soirée : clôture (auberge de jeunesse Soumari)

Publié dans Manifestations scientifiques | Pas de Commentaires »

Vernissage de l’Exposition : Iconographie ancienne de Béjaia

Posté par Rabah Naceri le 19 août 2008

Dans le cadre de  » La Caravane d’Eté de la ville de Bejaia« 

L’Association Gehimab Bejaia 

et

Le Musée Bordj Moussa Béjaia

en collaboration avec

L’A.P.C. de Béjaia

La Direction de la Culture de la Wilaya de Béjaia

La Maison de la Culture – Béjaia

ont le plaisir de vous inviter

au

Vernissage de  l’exposition

flow011.gif

Iconographie ancienne de Béjaia

(Gravures, peintures, cartes, croquis, estampes,…)

flow011.gif

qui aura lieu le

Jeudi 21 Août 2008 à 17 heures à la Maison de la Culture, Aamriw – Béjaïa.


    La Directrice
                                               Le Président

       du Musée Bordj Moussa                                  de l’Association Gehimab

          Mme Souad HADDAD                                   Professeur Djamil AÏSSANI

goldbar.gif 

La Galerie de Peinture et des Arts Graphiques

Emile Aubry  (Béjaïa – Algérie)

Jusqu’à la fin des années soixante dix, la ville de Béjaïa disposait d’un espace à caractère artistique et culturel d’une exceptionnelle valeur : il s’agit de la Galerie de Peinture et des Arts Graphiques Emile Aubry. Située alors sur le Boulevard Front de Mer, elle avait été conçue selon les normes en vigueur : grande salle, salles rouge et grise, salles jaune et bleu, salle verte, …

A sa création, la Galerie Aubry était devenue un véritable espace d’expression pour les artistes – peintres et les amoureux de l’Art. Des ateliers de peinture et des cours pour les jeunes étaient organisés. Certes, à cette époque, la galerie n’était accessible qu’à un public averti. Néanmoins, elle a joué un rôle essentiel dans la formation des artistes – peintres autodidactes de notre région (voir par exemple les témoignages de Tahar Khelfaoui et de Ali Tabchouche).

La Galerie Aubry a été répertoriée à l’échelle internationale par plusieurs catalogues et ouvrages spécialisés. C’est pourquoi la convention signée en 2002 entre l’Association Gehimab Béjaia et la Circonscription Archéologique de Béjaia avait pour principal objectif de reconstituer la galerie, de la réhabiliter (en lui permettant de retrouver sa vocation artistique et culturelle), d’authentifier et de restaurer les toiles  et de produire une exposition originale sur l’historique de cette galerie et sur l’importance des collections. Il s’agissait notamment de présenter les nombreuses œuvres en rapport avec « l’atmosphère de calme, de grandeur et d’éternité du Pays » : Femmes Kabyles, Femmes Juives de Constantine, Femmes du Sud, Paysage du Gergour, route de Kabylie, un oued sur les Hauts Plateaux, Route de Sétif, Paysage à la Maison Kabyle,…

 galerie.jpg

goldbar.gif

La Cité, Le Port et le Golfe, l’Arrière Pays : Regard Artistique sur
la Traversée des Siècles

galerie2.jpg

New York, Saint Petersbourg, Versailles, Bruxelles, Alger, Béjaïa, Moscou, Paris, Baltimore, Luxembourg,… La ville de Béjaïa, immortalisée dans sa marche vers sa destinée par d’inombrables artistes (célèbres ou anonymes), a été exportée dans les plus grands musées du Monde (Métropolitan Museum, l’Hermitage, Musée du Palais, Musée National,…). Cette cité, qualifiée par l’Archiduc d’Autriche, Louis Salvador de Habsbourg, de “Perle de l’Afrique du Nord”, a été de tout temps une source d’inspiration pour de nombreux hommes de lettres et artistes peintres réputés. Lumières, couleurs, paysages,… L’écrivain Guy de Maupassant évoque “ce merveilleux golfe de Bougie”, alors que l’ancien président portugais Texeira Gomès retient “l’enchantement de la mer” de cette “sorte de Sintra au bord de l’eau”.

Nous vous invitons à un fantastique voyage sur la trace des hommes qui, a travers les âges, ont été subjugués par notre ville et sa région. Près d’une centaine d’œuvres des XII-ème – mi-XX-ème siècles (cartes, dessins, gravures, estampes, lithographies, peintures,…), localisées  à travers le monde (Algérie, France, Espagne, Portugal, Italie, Luxembourg, Maroc, Belgique, Etats Unis, Turquie,…) sont pour la première fois présentées au public, à travers trois plaquettes, connues désormais sous l’appelation de “ la trilogie”.

C’est la tentative de reconstitution de la ville à l’époque Almohade (Port, Beit al Hikma, Dar es Senaa, Bir es Slam,…) pour les besoins de la pièce de théâtre pour jeune public « Léonardo à Bougie », qui est a l’origine de ce colossal travail d’investigation, d’abord dans les sources Maghrébines et Andalouses, Italiennes et Espagnoles, Turques et Françaises,… Puis à travers les Musées et les Bibliothèques, les Galeries et les Centres de Documentations de la planète.

Renseignements/  Tel/Fax : (213) 34 21 51 88

E–Mail : lamos_bejaia@hotmail.com

http://www.gehimab.org

Publié dans 3. CULTURE & EDUCATION | Pas de Commentaires »

Manifestation scientifique

Posté par Rabah Naceri le 8 novembre 2007

Célébration mondiale du 700e anniversaire des “disputes”

Raymond Lulle – Ulémas de Béjaïa

Colloque international à Béjaïa

Après Alger (en mars), Barcelone (en avril) et Palma de Majorque (en mai), Béjaïa (ville des sciences et du savoir) apporte sa contribution à la célébration mondiale du 700e anniversaire de “disputes” Raymond Lulle (philosophe catalan) – Ulémas de Béjaïa (Bugïa 1307).

Lire la suite… »

Publié dans 3. CULTURE & EDUCATION | Pas de Commentaires »

 

Association des Copropriéta... |
I will be back |
targuist |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGER RIT
| postier du 10
| Gabon, Environnement, Touri...