Raymond Lulle et les Savants de Bgayet

Posté par Rabah Naceri le 13 novembre 2007

Mgr Henri Tessier à l’université de Béjaïa

Plaidoyer pour le dialogue interculturel

(Par Dalil Saïche. 13/11/2007). L’université de Béjaïa de concert avec le groupe de recherches historiques sur Bougie médiévale (Gehimab) organisent depuis dimanche un colloque international sous le thème «De la voie eurafricaine Barcelone- Palma de Majorque- Béjaïa à l’interculturalité méditerranéenne aujourd’hui» au campus de Targua Ouzzemour, avec la collaboration de l’Institut européen de la Méditerranée- Barcelone et l’Institut des études sur les Baléares- Palma de Majorque.

En fait, une rencontre centrée sur le séjour Bougiote de Raymond Lulle et ses fameuses « Disputes » avec les ulémas de la ville.

Au programme de la rencontre, un vernissage de l’exposition : « les Disputes » Raymond Lulle- Ulémas de Béjaïa (1307), des conférences qui relient la Méditerranéité et les grandes figures médiévales interculturelles, mais également ce qui s’offre aujourd’hui. Lesquelles conférences ont été animées par le Dr Cheikh Bouamrane, président du Haut conseil islamique et Monseigneur Henri Tessier, archevêque d’Alger. Dans cet ordre d’idées la continuité de l’histoire est mise en relief, ce qui rend plausible l’idée d’une pluralité de cheminements issus d’un même paradigme, à savoir le brassage généralisé des cultures des pays du pourtour méditerranéen.

D’autre part les « les fameuses disputes Raymond Lulle- Ulémas de Béjaïa » ne sauraient être traitées comme une entité à part, que ce soit pour leur production et leur reproduction, en un mot, selon les différentes communications, elles sont dans la société.

Pour Mgr Henri Teissier « le colloque organisé par l’université de Bougie et ses partenaires catalans est un signe fort et particulièrement opportun. » Et d’ajouter que « Bougie et ses partenaires ouvrent un processus qui devra s’élargir dans toutes les directions, partout où les deux rives de la Méditerranée peuvent communiquer, non seulement à partir de l’Espagne ou des Baléares, mais aussi à partir de Gênes, de Sicile ou de Rome »Et de soulignerque « même les papes l’ont fait et Bougie le sait ». Pour l’évêque d’Alger, ce genre de rencontres peut constituer un appoint au processus de Barcelone. «On avait dit, indique-t-il, que le processus de Barcelone, centré sur l’économie, avait oublié le culturel, Bougie et ses partenaires ouvrent un processus qui devra s’élargir dans toutes les directions ».

Outre les aspects historiques des«Disputes» l’actualité était au rendez-vous au campus de Targua Ouzzemour avec des conférences ayant pour thèmes “l’Eco-communication et le dialogue des cultures,” “l’Université de Béjaïa et son environnement” “Perspectives de développement,” et tant d’autres. Aujourd’hui, dernier jour du colloque, les participants auront à visiter le port de Béjaïa et une entreprise industrielle. Il est aussi prévu l’organisation de soirées musicales et des expositions en rapport direct avec les célèbres « Disputes Raymond Lulle- Ulémas de Béjaïa. A l’occasion, une convention entre l’université de Béjaïa et l’université de Palma de Majorque sera signée.

Il en résulte ainsi des échanges scientifiques, intellectuels et transfrontaliers, facilités par la révolution communicationnelle et des rencontres de ce genre, qui permettent une confrontation quasi instantanée et immédiate entre façon de voir le monde, un débat aux formes totalement inédites, ayant pour point de repère les fameuses disputes dont la confrontation idéologique et scientifique l’avait emporté sur le tranchant de l’épée.

Publié dans Les Ulemas n'Bgayet | 1 Commentaire »

700ème anniversaire des « disputes »

Posté par Rabah Naceri le 10 novembre 2007

Dialogue des civilisations

Il y a 700 ans, la « disputatio »

Béjaïa accueillera à partir de demain, et ce jusqu’au 13 novembre, un colloque sur l’interculturalité méditerranéenne.

Il y a 700 ans, la ville de Béjaïa grouillait de savants et d’étudiants venus de tout le pourtour méditerranéen. Bruissait également de débats philosophiques et d’échanges interreligieux entre musulmans et non musulmans. L’anniversaire du plus célèbre épisode de ces échanges, les fameuses « disputes » (la disputatio), en l’an 1307, entre le philosophe catalan Raymond Lulle et les oulémas de la ville, autour de certains dogmes respectifs des deux religions chrétienne et musulmane, est resté dans les annales pour avoir été rapporté dans divers comptes rendus et servi longtemps de référence.

Lire la suite… »

Publié dans Manifestations scientifiques | 1 Commentaire »

Manifestation scientifique

Posté par Rabah Naceri le 8 novembre 2007

Célébration mondiale du 700e anniversaire des “disputes”

Raymond Lulle – Ulémas de Béjaïa

Colloque international à Béjaïa

Après Alger (en mars), Barcelone (en avril) et Palma de Majorque (en mai), Béjaïa (ville des sciences et du savoir) apporte sa contribution à la célébration mondiale du 700e anniversaire de “disputes” Raymond Lulle (philosophe catalan) – Ulémas de Béjaïa (Bugïa 1307).

Lire la suite… »

Publié dans 3. CULTURE & EDUCATION | Pas de Commentaire »

Blagues

Posté par Rabah Naceri le 7 novembre 2007

laurelhardy1.gif

Les blagues les plus récentes seront toujours en début de page. Les nouvelles viendront donc s’entasser sur les anciennes.

______________

 

mosque.jpgGeorge et Michel, deux chrétiens, perdus dans le désert, marchent pendant des jours et des jours et s’épuisent de soif et de fatigue. Affaiblis, découragés, arrivés même au bord du désespoir, ils étaient sur le point de se laisser mourir… quand ils aperçurent au loin, derrière une dune, le minaret d’une petite mosquée.

Etant certains qu’ils n’étaient pas victime d’un mirage, ils rassemblèrent leurs dernières énergies et se dirigèrent droit sur cette mosquée. Arrivés devant la porte entrouverte de la petite mosquée, George dit à Michel : ” ce sont des musulmans ! Je vais leur dire que je m’appelle Mohamed, alors ils vont bien s’occuper de moi ! “. Michel n’était pas d’accord : ” non ! Moi je dirai la vérité et  arrivera ce qui arrivera “.

L’imam de la mosquée les aperçoit et leur dit : ” soyez les bienvenus, mes frères. Que puis-je pour vous ?

George: ” SVP, aidez-nous ! Nous avons soif et faim, ça fait longtemps qu’on marche dans le désert”. George hésite un peu et continue : ” je m’appelle Mohamed “, et il pince son ami Michel.

Michel : ” moi, je m’appelle Michel”, en jetant un regard coléreux à George.

L’imam : “entrez, entrez et mettez-vous à l’ombre !” Puis il s’absente un moment et revient avec un plateau rempli de dattes fraîches, de l’eau, du lait et du pain.

“Voilà pour Michel” dit l’imam.

“ Quant à toi Mohamed, apparemment la chaleur t’as fait oublier que c’est  le mois de Ramadan. Alors un peu de patience, il ne reste que quelques heures pour la rupture du jeûn !”

_____________

Ma femme s’est assise sur le sofa près de moi pendant que je zappais avec la télécommande. Elle m’a demandé : Qu’est-ce qu’il y a sur la télé ?

J’ai répondu : De la poussière.

C’est là que la dispute a commencé.

                                                  ======================

Ma femme hésitait au sujet de ce qu’elle voulait pour notre prochain anniversaire.

Elle dit : Je veux quelque chose qui a du punch et qui passe de 0 à 130 en l’espace de 3 secondes.

Je lui ai acheté une balance.

C’est là que la dispute a commencé

                                                  ======================

La tondeuse à gazon est tombée en panne, ma femme n’arrêtait pas de me demander de la réparer. Mais, j’avais toujours autre chose à faire : ma voiture, la pêche, les copains…

Un jour, pour me culpabiliser, je l’ai trouvée assise sur la pelouse occupée à couper l’herbe avec des petits ciseaux de couture. J’ai alors pris une brosse à dents et je lui ai dit : Quand tu auras fini de couper la pelouse, tu pourras balayer l’entrée?

C’est là que la dispute a commencé

                                                =========================

Ma femme se regardait dans un miroir.Elle n’était pas très contente de ce qu’elle voyait. Elle me dit « Je me sens horrible ; j’ai l’air vieille, grosse et laide. J’ai vraiment besoin que tu me fasses un compliment sur ma personne! »

Je lui ai répondu : « Ta vision est excellente ! »

C’est là que la dispute a commencé

                                              ==========================

J’ai amené ma femme au restaurant. Je commande un steak saignant. Le serveur me dit : « Vous n’avez pas peur de la vache folle? »

«Non, elle est capable de commander elle-même !»

C’est là que la dispute  a commencé

                                              ==========================

Ma femme et moi étions à une réunion d’anciens de son école. Il y avait un homme complètement saoul, buvant verre après verre.

Je demande à ma femme « Tu le connais? »

« Oui », dit-elle en soupirant « Nous sommes sortis ensemble. Il a commencé à boire quand nous nous sommes séparés. Il n’a jamais cessé depuis »

Je lui répondis « Qui aurait pu penser que l’on pouvait fêter ça si longtemps?! »

C’est là que la dispute a commencé

=============================

En arrivant à la maison hier soir, me femme me demande de la sortir dans un endroit cher. Je l’ai amenée à la station-service.

C’est là que la dispute a commencé

==============================

Au supermarché, j’ai demandé à ma femme si nous pouvions prendre une caisse de bière à 25 euros. Elle me dit non, et, sans me demander mon avis, elle se prit un pot de crème revitalisante pour la peau à 15 euros. Je lui fis remarquer que la caisse de bière m’aiderait plus à la trouver belle que son pot de crème.

C’est là que la dispute a commencé

==============================

L’autre jour, j’ai demandé à ma femme où elle désirait aller pour notre anniversaire. Elle me répond : « Quelque part où ça fait longtemps que je ne suis pas allée » Je lui ai offert d’aller dans la cuisine.

C’est là que la dispute a commencé

______________

Un représentant, une employée de bureau et un directeur du personnel sortent du bureau à midi et marchent vers un petit restaurant lorsqu’ils trouvent, sur un banc, une vielle lampe à huile. Ils la frottent et un génie s’en échappe. « D’habitude, j’accorde trois souhaits, mais comme vous êtres trois, vous en aurez un chacun ».
L’employée de bureau bouscule les deux autres en gesticulant: « A moi, à moi! Je veux être sur une plage immaculée des Bahamas, en vacances perpétuelles, sans aucun souci qui pourraient m’empêcher de profiter de la vie ». Et pouf, l’employée de bureau disparaît aussitôt.
Le représentant s’avance à son tour : « A moi, à moi! Je veux siroter une pina colada sur une plage de Tahiti avec la femme de mes rêves! » Et pouf, le représentant disparaît.
« C’est à toi », dit le génie en regardant le directeur du personnel.
« Je veux que ces deux là soient de retour au bureau après le déjeuner.»

Morale de la leçon :
Laissez toujours un supérieur hiérarchique s’exprimer en premier.

_____________

Une femme demande à son mari :
- Mon amour…pourquoi te mets-tu toujours à la fenêtre quand je chante ?
- Mais, chérie, pour que les voisins ne croient pas que je te tape dessus !

_____________

Voici quelques blagues un peu méchantes que l’on vient de m’envoyer. Sans rancune Mesdames, ce ne sont que des blagues pour oublier le stress du jour

Un voyage au Kenya

C’est décidé, chérie, pour tes 60 ans, je t’offre un voyage au Kenya !

- Ah ça alors ! Et pour mes 70 ans , tu sais déjà ?

- Oui, je reviendrai te chercher

_____________

Un couple de randonneurs

Un couple de randonneurs à la campagne. La femme :

- Chéri…Ce paysage me laisse sans voix !

- Parfait, nous campons ici !

______________

Un chef compréhensif

Chef, pourrais-je quitter le bureau trois heures plus tôt, pour pouvoir aller faire du shopping avec ma femme ?

- Il n’en est pas question !

- Merci, Chef. Je savais que vous ne me laisseriez pas tomber

____________

Dans un bar…

Un homme va dans un bar commande une bière. Il la boit d’un coup, regarde dans sa poche et en commande une autre.

Il la boit et regarde dans sa poche, après avoir fait ça plusieurs fois, le serveur lui demande :

- Pourquoi après chaque bière vous regardez dans votre poche ?

L’homme lui répond :

- dans ma poche il y a une photo de ma femme, quand je la trouverai belle je rentrerai a la maison.

_____________

Jolie ou intelligente

Chéri, qu’est-ce que tu préfères, une femme jolie ou une femme intelligente?

- Ni l’une ni l’autre, chérie, tu sais bien que je n’aime que toi!

_____________

La beauté de la mariée

Après quelques années de vie commune, un jeune homme décide de se marier avec sa petite amie. Comme il n’est pas du tout au courant des traditions, à la fin de la messe, il s’approche du curé et lui demande :

- Excusez moi mon père, je sais qu’il est dans la tradition que les  jeunes mariés fassent une offrande au prêtre qui a célébré le mariage, mais je ne sais pas ce que les gens donnent en général.

Le prêtre lui répond dans le creux de l’oreille :

- En général, c’est en fonction de la beauté de la mariée. Plus elle est belle, plus la somme est élevée. A ces mots, le jeune marié se tourne vers sa femme. Il hésite quelques instants, plonge la main dans sa poche et tend une pièce d’un euro au curé.

Le prêtre, compatissant, lui dit :

- Ne bougez pas, je vais vous rendre la monnaie…

______________

Une dernière : MORTELLE … !!

Le passager d’un taxi se penche vers l’avant pour poser une question au chauffeur et lui touche l’épaule doucement pour attirer son  attention

Le chauffeur lâche un cri, perd le contrôle du véhicule, évite un autobus de justesse, monte sur le trottoir et s’arrête à quelques centimètres de la vitrine d’un magasin !

Pendant quelques instants c’est le silence, puis le chauffeur, d’une voix tremblante :

- Je regrette, mais vous m’avez vraiment fait peur !

Le passager s’excuse en disant qu’il ne pensait pas qu’un simple touché sur l’épaule pourrait l’apeurer autant.

Le chauffeur répond :

-Ne vous excusez pas, c’est entièrement de ma faute. C’est ma première journée de taxi… Pendant 25 ans, j’ai conduit un corbillard…

_____________

Une gentille vieille dame va voir son docteur.

enfant49.gif-Docteur, j’ai un petit problème avec mes gaz… Je dois pourtant dire que ça ne me dérange pas tant que ça. Ils ne sentent jamais et ils sont toujours silencieux. Rien que pour dire, j’ai pété au moins dix fois depuis que je suis dans votre bureau, je suis certaine que vous ne vous en êtes jamais aperçu parce qu’ils sont silencieux et qu’ils ne sentent pas.

-Je vois. Prenez ces pilules et revenez me voir la semaine prochaine.

La semaine suivante, la vieille revient:

-Je ne sais pas trop ce que vous m’avez donné, mes gaz restent silencieux, mais ils puent terriblement.

-Très bien, dit le docteur. Maintenant qu’on a réussi à dégager vos narines, on va s’occuper de vos oreilles…

_____________

Un homme lit le journal et dit à son épouse:

- Savais-tu que les femmes utilisent 30.000 mots par jour et les hommes 15.000 ?

La femme lui répond:

- C’est facile à expliquer, il faut toujours répéter deux fois la même chose aux hommes.

L’homme se retourne vers celle-ci et dit:

- Quoi ?

_____________

Un homme dit à son épouse:

- Comment le bon Dieu a-t-il pu te faire aussi belle et aussi stupide?

Celle-ci répond:

- Laisse-moi t’expliquer. Dieu m’a fait belle pour pouvoir t’attirer. Et il m’a faite stupide pour que je te trouve attirant.

_____________

Un mari qui hait le chat de sa femme décide de l’emmener en voiture à 20 kms de là.

Il l’abandonne et retourne à la maison. A son arrivée le chat l’attend sur le pas de la porte.

Nerveux il reprend le chat et l’emmène à 40 kms de là puis l’abandonne de nouveau. A son arrivée à la maison le chat l’attend sur le pas de la porte. Furieux il reprend le chat et fait 10 kms par la droite, puis 25 par la gauche, 30 kms vers le Nord, et 25 kms vers le Sud. Il abandonne le chat et repart.

Au bout d’un moment il appelle sa femme avec le portable :

- Chérie, juste une question: le chat est-il là?

- Oui il vient d’arriver. Pourquoi ?

- Passe moi ce connard au téléphone, je suis perdu.

_____________

Suite à une crise cardiaque, un homme subit une chirurgie à coeur ouvert. Il se réveille après l’opération et se trouve soigné par des soeurs dans un hôpital catholique.

Comme il retrouvait ses esprits, une soeur lui demanda comment il allait payer ses soins. Elle lui demanda s’il avait une assurance maladie.

Il répondit d’une voix faible :

- … pas d’assurance maladie.

- Avez-vous de l’argent à la banque ?

Il répond :

- Pas d’argent à la banque.

Elle poursuit :

- Avez-vous un membre de votre famille qui peut vous aider ?

Il dit : Je n’ai qu’une soeur, vieille-fille qui est religieuse dans un couvent.

La soeur se fâche et lui dit :

- Les religieuses ne sont pas vieilles-filles ! Elles sont mariées à Dieu.

Et le patient rétorque alors :

- Envoyez donc la facture à mon beau-frère.

_____________

Quelle est la chose la plus rapide du monde ?

L’Anglais a dit :

Moi, je dirais que c’est la pensée, puisque la  pensée est immédiate.

Le Français a dit:

Moi, je dirais que c’est la lumière car il est prouvé que rien ne bat la vitesse de la  lumière.

Le Belge a dit:

Moi, je dis que c’est la diarrhée, parce que quand tu as une diarrhée, t’as même pas le temps de penser ni d’ouvrir la lumière que t’es déjà dans la merde.

_____________

Connaissez-vous l’histoire du petit Nicolas ?

Non ? Alors lisez !

Le petit Nicolas déménage à la campagne. Il achète  un âne à un vieux  fermier pour 100 Euros.

Le fermier doit livrer l’âne le lendemain.

Mais,  justement, le lendemain…

- Désolé fiston, mais j’ai une mauvaise nouvelle: l’âne est mort.

- Bien alors, rendez-moi mon argent.

- Je ne peux pas faire ça. J’ai déjà tout dépensé…

- Ok alors, vous n’avez qu’à m’apporter l’âne.

- Qu’est-ce que tu vas faire avec…..?

- Je vais le faire gagner par un tirage au sort à une tombola.

- Tu ne peux pas faire tirer un âne mort comme lot !

- Certainement que je peux. Je ne dirai à personne qu’il est mort.

Dans sa situation, le fermier se dit qu’il ne peut pas vraiment refuser.

Il amène donc l’âne au petit Nicolas.

Un mois plus tard, il revient voir le petit Nicolas :

- Qu’est devenu mon âne mort ?

- Je l’ai fait tirer au sort. J’ai vendu 500 billets à 2 euros : ça m’a  fait une recette de 1.000 Euros !

- Et personne ne s’est plaint ?

- Seulement le gars qui a gagné. Ça fait que je lui ai rendu ses 2  euros.

Nicolas a vieilli et est devenu président de la République.

Et pour gagner plus, il est toujours entouré d’ânes .

_____________

alpacino1.jpgJe vous rapporte, ci-dessous, 4 bonnes blagues qu’a bien voulu m’envoyer mon jeune ami Souhil dit « Al-Pacino » que je remercie vivement.

Une blonde commande une pizza. La cuisinière lui demande :
-la voulez-vous prédécoupée en 6 ou 12 parts ?
-oh ! en 6 s’il vous plait ! je ne serais jamais capable de manger 12 morceaux.

_____________

Un fonctionnaire dit à son copain :
-Je suis vraiment fatigué ce matin.
-Pourquoi, tu n’as pas bien dormi ?
-si, mais j’ai rêvé que je travaillais!

_____________

Un instituteur dit à ses élèves: « que celui qui se sent bête se léve! et Tarek se lève sur le champ.
-alors, tu te sens bête?
-non m’sieur, mais je veux pas vous laisser tout seul debout.

_____________

Un fou se confie à un autre fou :
-l’anneé prochaine, j’irai sur la lune !
-c’est nul ! moi j’irai sur le soleil !
-mais, elle va fondre ta fusée !
-je suis pas fou , j’irai la nuit.

____________

Une histoire touchante d’amour et de mariage.

Une blague envoyée par Denoella.

Un très vieil homme était étendu, mourant, dans son lit.

Soudain, il sentit l’odeur de ses biscuits aux pépites de chocolat favoris. Il prit le peu de force qui lui restait pour se lever du lit. Se tenant au mur, il se dirigea hors de la chambre à coucher. Et avec un plus grand effort, il descendit l’escalier en tenant la rampe aec ses deux mains.

En respirant péniblement, il se tint dans le cadre de la porte regardant vers la cuisine. S’il n’avait as été à l’agonie, il se serait cru déjà dans le ciel.

Là ! Dans la cuisine ! Sur la nappe ! Il y avait des centaines de ses biscuits favoris !

Etait-ce le Ciel ?

Etait-ce un acte héroïque de sa femme dévouée désirant qu’il quitte ce monde en homme heureux ?

Dans un ultime effort, il rampa vers la table. Se soulevant péniblement avec ses mains tremblantes, il tenta de prendre un biscuit.

Soudainement, il reçut un coup de spatule sur la main que lui donna sa femme.

Touche paaaas !!” dit-elle. “C’est pour l’enterrement !!“.

____________

Une famille anglaise passe ses vacances d’été en Allemagne. Au cours d’une promenade, cette famille remarque une jolie maisonnette qui leur parait particulièrement adaptée à leurs prochaines vacances. Elle apprend que le propriétaire est un pasteur avec lequel elle signe un contrat de location.

De retour en Angleterre, la dame s’aperçoit qu’elle n’avait pas vu les WC au cours de sa visite. Elle décide d’écrire au pasteur pour lui faire préciser où se trouvent les WC.

Le contenu de la lettre :

« Monsieur, je suis la dame qui a loué votre maison de campagne. Je ne sais où se trouvent les WC, pouvez-vous me préciser où ils sont placés. »

Salutations distinguées.

Quand il reçut la lettre, le pasteur ne comprit pas l’abréviation « WC » et pensa qu’il s’agissait d’une église germano-anglaise « Walls Chapels ».

Alors il lui répondit :

« Madame, j’apprécie votre demande et j’ai l’honneur de vous informer que le lieu qui vous intéresse se trouve à 12kms de la maison, ce qui est gênant pour celui qui s’y rend souvent.

Ce dernier peut emporter son déjeuner avec lui. Il faut s’y rendre à bicyclette, soit en voiture ou alors à pieds. Il est toutefois préférable d’arriver à l’heure pour avoir une place assise et pour ne pas déranger les autres.

Dans le local, il y a de l’air conditionné très agréable, les enfants s’assoient à côté de leurs parents, et tout le monde chante en chœur. A l’entrée, il vous sera donné une feuille de papier. Ceux qui arrivent en retard peuvent se servir des feuilles de leurs voisins. Toutes les feuilles doivent être rendues à la fin, de façon à être utilisées plusieurs fois.

Tout ce qui est recueilli est distribué aux pauvres. Le lieu est aménagé d’amplificateurs de son afin qu’on puisse entendre dehors ce qu’on fait à l’intérieur.

On y trouve des vitres spéciales pour permettre de contempler les fidèles dans leurs diverses positions.

Ceci dit, j’espère avoir été clair dans ma description.

Veuillez, à votre tour, agréer, Madame, mes respectueuses salutations ».

Signé : Le Pasteur.

____________

Le Pape sentant sa dernière heure arriver, envoie une invitation à un Assureur et à un Banquier, parmi les plus renommés de Rome. Il leur demande à chacun de venir vite le voir…Dès leur arrivée, on les conduit dans la chambre où repose le Pape et on les fait asseoir de chaque côté du lit. Le Pape leur lance un regard intense, sourit, puis regarde au plafond. Pendant un certain temps, ni l’Assureur ni le Banquier ne disent mot. Ils semblent touchés que le Pape ait pu penser à eux sur son lit de mort…tout en étant très intrigués. Finalement, l’Assureur, n’en pouvant plus, demande au pape :

- Votre Sainteté ! Pourquoi sommes-nous là ?

Le Pape, rassemblant ses dernières forces, lui répond très faiblement :

Jésus est mort entre 2 voleurs… Je veux faire pareil….

_____________

decorationAu centre commercial, une blonde remarque une grosse bosse sur la portière de sa voiture. Découragée, elle se demande ce qu’elle devrait faire. C’est alors qu’un jeune homme, qui passait près d’elle, lui conseille pour plaisanter de souffler dans le tuyau d’échappement afin de faire une poussée d’air et faire sortir la bosse!Or, la blonde ne saisit pas que c’est une blague et se met à souffler dans le tuyau d’échappement…Pendant qu’elle souffle dans le tuyau, une autre blonde s’approche et dit :

- Que fais-tu ?

- J’essaye de débosseler la portière de la voiture !

Alors l’autre blonde se met à rire et dit :

- T’es stupide ! Ça marchera jamais !

- Ah non? Comment ça?decoration

- Parce que tes fenêtres sont ouvertes !

__________

Des achats avant l’heure !

Nous sommes proches de la fin de l’année et le juge du tribunal correctionnel est de bonne humeur. Il demande au prisonnier :
- Quelles sont les faits qui vous sont reprochés ?
- On me reproche d’avoir fait mes achats de l’Aïd trop tôt!
- Mais ce n’est pas un crime ça ! Et comment ça, trop tôt ?!
- Ben, avant que le magasin n’ouvre ses portes…

______________

C’est Ahmed 8 ans qui rentre dans un bus et il dit au chauffeur : ‘Ahmed paie pas l’ticket’
Le chauffeur se dit ‘dis donc, il est culotté ce petit morveux de la ZUP… mais il ne dit rien… il a déjà eu assez de problèmes comme ça (attaques de bus)
Le lendemain, pareil, le Petit Ahmed décide : ‘Ahmed paie pas l’ticket…’
Le chauffeur se dit qu’il est vraiment culotté pour un petit morveux de 8 ans à peine…
Le surlendemain, pareil : ‘Ahmed paie pas l’ticket…’
Alors le chauffeur se dit, demain, j’appelle les contrôleurs, et il va voir ce qu’il va voir…
Effectivement, le lendemain, Ahmed monte comme d’hab’ dans le bus et : ‘Ahmed paie pas l’ticket’
Et là, les 2 contrôleurs se pointent et Ahmed leur dit: ‘Ahmed il a l’abonnement….

_____________

Doboliou (Bush) et Tony (Blair) sont en grande discussion lorsque Chirac arrive :
- Vous semblez très occupés, chers collègues…
- On est en train de préparer la troisième guerre mondiale.
- Ah ! Vous en êtes où ?
- On n’a pas encore décidé les détails, mais le but est d’exterminer 14 millions de musulmans et un informaticien.
- Un informaticien ? Pourquoi voulez vous exterminer un informaticien ?

Blair regarde Bush:
- T’as vu ce que je disais ? Personne ne nous posera de questions sur les 14 millions de musulmans…

_____________

Un cow-boy arrive en ville, il arrête son cheval devant l’abreuvoir et entre dans le saloon.

Il va jusqu’au bar, commande une bière, boit lentement, puis quand il a terminé, il ressort du saloon.

Quelques secondes plus tard, il revient en courant et furieux dans le saloon en criant: “O.K. Maintenant vous allez me dire quel est l’imbécile qui a peint mon cheval en Jaune?!!!”

A ce moment là, une montagne haute de 2 mètres 10 et de plus de 120 kg se lève, regarde le cow-boy de toute son altitude et dit: “C’est moi

Alors le cow-boy prend une toute petite voix et lui dit: “Vous pouvez passer la deuxième couche. La première est sèche”.

_______________ 

Le 1er ministre Raffarin est dans un avion.
Soudain, le moteur explose.
Une seule solution pour sauver sa peau, sauter en parachute !
Malheureusement, dans sa précipitation, Jean-Pierre oublie le parachute et le voilà, tombant comme un caillou vers le sol à 250 km/h.

Soudain, le défunt Président, François Mitterrand lui apparaît et lui dit :
“Jean Pierre, crie Vive le PS et tu seras sauvé”.

Raffarin refuse, “ca va pas, non ??”

Mitterrand revient encore et dit: “Raffarin , regarde le sol, comme il se rapproche vite ; crie Vive le PS et tu seras sauvé”.

Raffarin refuse toujours, mais à 100 mètres du point d’impact fatal, il hurle de toutes ses forces “VIVE LE PS”.

Mitterrand le prend alors par dessous les aisselles et le dépose délicatement sur le sol.
L’émotion est telle que Raffarin tombe dans les pommes.

Quand il se réveille enfin, Mitterand a disparu, mais Chirac est là, qui le regarde méchamment et qui lui dit
“Non seulement tu dors pendant les réunions, mais en plus tu gueules des conneries !!!”

__________________

giscard.jpgValery Giscard D’Estaing vient visiter une école. La maîtresse demande aux élèves s’ils ont des questions à poser à l’ancien chef de l’Etat.
Une petite soeur d’un élève lève la main : ” Dis monsieur, pourquoi t’as plus de cheveux sur le haut de la tête ?”.
VGE répond : ” C’est parce que je suis très intelligent ; tous les gens intelligents perdent leurs cheveux, car ils réfléchissent beaucoup.”
Désignant les quelques cheveux qui poussent encore sur les tempes du vieil homme, la petite fille s’exclame:
“Mais alors, t’es un peu con sur les bords!”.

__________________

pretres2.gifUn journaliste de renom, grand chrétien, vient de disparaitre et se présente devant Saint Pierre. Il remarque, installées derrière le maitre des lieux, une douzaine d’horloges sous lesquelles figurent des noms:

Jacques Chirac – Jean Paul II…

Curieux de nature, il n’hésite pas à demander : “A quoi servent toutes ces horloges étonnantes, Saint-Pierre ?”

Saint-Pierre explique aimablement :
“Ce sont les horloges de vie de tous les hommes importants de ce monde. A chaque fois que l’un d’entre eux dit une connerie, elle avance d’une heure.”

Le visiteur remarque : le Pape, Yeltsine, Chirac, Netanyahu, Tony Blair, Yasser Arafat, … et même Bill Gates!

“Mais où est celle de Georges W Bush? C’est pourtant l’une des personnes les plus importantes de la terre!”

Saint Pierre, un peu confus, réplique: “Oui, ne le répétez pas mais je l’ai installée sur mon bureau. Elle me sert de ventilateur!”

___________________

Une blonde paniquée va chez son médecin et lui dit :
- Docteur ! C’est horrible, je suis atteinte de diarrhée mentale !
Le médecin interloqué lui demande :
- Très bien, mais quels sont les symptômes ?
- Ben voilà, à chaque fois que j’ai une idée, c’est de la merde !

_________

Georges est allé voir son voisin japonais qui a eu un grave accident de voiture. En arrivant à sa chambre d’hôpital, il trouve son voisin avec plein de tuyaux, plâtré, bref une momie complète.Le japonais ne pouvait pas bouger ; seulement les yeux étaient visibles et il semblait dormir.Georges reste en silence à côté du lit en observant l’état de son voisin…D’un seul coup, le Japonais ouvre grand les yeux, presque exorbités, et cria : « sakaro aota nakamy anyoba, sushi mashuta !!! »Le Japonais soupira et mourut.Les dernières paroles du Japonais restèrent gravées dans la tête de Georges.Le jour de l’enterrement, Georges s’approcha de la veuve et de la mère du Japonais : « toutes mes condoléances !… » les embrassa toutes les deux et leur dit que, juste avant de mourir, Fujiko lui avait crié ces dernières paroles : sakaro aota nakamy anyoba, sushi mashuta !!!Savez-vous ce qu’elles veulent dire ?La mère de Fujiko tomba dans les pommes et la veuve, très surprise, le regarda fixement.Georges insista : « mais que veulent-elles dire ? »Et la veuve : « TU MARCHES SUR MON TUYAU D’OXYGENE CONNARD !!! »

__________

A la porte du Ciel, un type furieux se présente devant Saint-Pierre.
- Mais bon sang, qu’est-ce que je fais là ! hurle t-il. Regardez-moi,j’ai 35 ans, je suis en pleine forme, je ne bois pas, je ne fume pas, hier soir je me couche bien sagement dans mon lit et voilà que je me retrouve au ciel ! C’est certainement une erreur
- Eh bien ! ça n’est jamais arrivé, mais enfin je vais vérifier » répond Saint-Pierre, troublé.
- Comment vous appelez-vous ?
- Dugommeau. Norbert Dugommeau.
- Oui… Et quel est votre métier ?
- Garagiste.
- Oui… Ah, voilà, j’ai votre fiche. Dugommeau Norbert, garagiste.Eh bien, Monsieur Dugommeau, vous êtes mort de vieillesse, un point c’est tout.

De vieillesse ? Mais enfin ce n’est pas possible, je n’ai que 35 ans

Ah moi je ne sais pas, Monsieur Dugommeau. Mais on a fait le compte de toutes les heures de main d’oeuvre que vous avez facturées, et ça donne 123 ans !

___________

00057.gifUne femme se promène sur une plage et bute sur une vieille lampe. Elle se penche pour la prendre, la frotte et paf ! un génie apparaît.
La femme, étonnée, lui demande alors si elle pourra faire les trois voeux classiques.
- Non, répond le génie, accorder trois voeux, en ces temps-ci, c’est très, très difficile ; il y a l’inflation, le chômage qui n’arrète pas de croître, les salaires minables, la situation politique, le prix élevé du pétrole; donc, tout ce que je pourrai concéder, ce sera un seul et unique voeu. Alors dis moi, que désires tu?
La femme répond : La paix au Moyen Orient..
- Quoi ? dit le génie, ébahi…
- Tu vois cette carte, dit la femme, bon, ben je veux que dans ces pays-là, les gens arrètent de se taper dessus à tout bout de champ.
Le génie regarde la carte et dit :
- Mais ça fait des lustres qu’il y a la guerre là-bas. Je fais du bon
boulot, mais quand même … Pas au point de pouvoir exaucer ce genre de voeu. Demande moi quelque chose de plus simple.
La femme réfléchit un instant et déclare:
- D’accord ! Pour être honnête, je n’ai jamais réussi à trouver l’homme idéal. Alors je veux un homme qui soit beau, fort, cultivé, intelligent, attentionné et drôle, qui aime cuisiner et faire le ménage, qui soit une bête au lit, qui s’entende avec ma famille, qui ne passe pas toute la journée à regarder du sport à la télé et qui me soit fidèle à vie.
Le génie laisse échapper un profond soupir
- Allez, redonne moi cette p… de carte du Moyen Orient

____________

G. Clemenceau a dit: « la France est un pays extrêmement fertile. On y plante des fonctionnaires et il y pousse des impôts »

___________

thomas.gifUn jour, le petit Thomas, élève d’une classe élémentaire, demanda à sa maîtresse s’il pouvait lui parler après les cours. Elle accepte. Le moment venu :

La Maîtresse : Alors, que veux-tu me dire, Thomas ?

Thomas : Je pense être trop intelligent pour rester dans cette classe. Je m’embête ! Je voudrais passer directement au secondaire.

Sur ce, le directeur de l’école, informé, demanda à Thomas s’il veut bien passer des tests pour prouver sa capacité. Thomas accepta sans hésiter et le directeur commença le test.

Le Directeur : Voyons voir Thomas, combien font 3 X 4 ?

Thomas : 12, Monsieur le Directeur !

Le Directeur : Et 6 X 6 ?

Thomas : 36, Monsieur !

Le Directeur : Quelle est la Capitale du Japon ?

Thomas : Tokyo, Monsieur !

Le test continue pendant une demi-heure et Thomas ne commet aucune erreur ! Le directeur satisfait, décida alors d’arrêter le test – mais la maîtresse demanda si, à son tour, elle pouvait aussi poser quelques questions à Thomas. Tous deux acceptèrent, et elle commença. La Maîtresse : Bien, Thomas ! Dis-moi, la vache en a 4 et moi j’en ai 2, de quoi s’agit-il ?

Thomas : Les jambes, Madame !

La Maîtresse : Correct ! dit la maîtresse. Et… qu’est-ce qu’on trouve dans tes pantalons et pas dans les miens ?

Le directeur s’étonne de la question…

Thomas: Les poches, Madame !

La Maîtresse : Bien, Thomas ! Qu’est-ce que les hommes et les femmes ont en plein milieu et qui est en double ?

Le directeur se prépare à intervenir lorsque Thomas répond :

Thomas : Les deux ‘M‘, Madame !

La Maîtresse : Où est-ce que les femmes ont les poils les plus frisés ?

Thomas : En Afrique, Madame ! répond le gamin sans hésiter.

La Maîtresse : Qu’est-ce qui est mou mais qui, entre les mains d’une femme, devient dur.

Le directeur ouvre grands les yeux et au même moment, Thomas répondit :

Thomas : Le vernis à ongles, Madame !

La Maîtresse : Qu’est-ce que vous les hommes et nous les femmes, avons au milieu des jambes ?

Thomas : Les genoux, Madame !

La Maîtresse : Bien. Et qu’est-ce qu’une femme mariée a de plus large qu’une femme célibataire ?

Le directeur n’en croit pas ses oreilles !

Thomas : Le lit, Madame.

La Maîtresse : Quelle est la partie de mon corps qui est souvent la plus humide ?
Thomas : Votre langue, Madame !

La Maîtresse : Quel mot commençant par la lettre ‘C‘, désigne quelque chose qui peut être humide ou sec et que les hommes aiment regarder ?

Thomas : Le ciel ! Affirme Thomas.

Le directeur soufflant, transpirant comme un sauvage, décida de mettre fin au test et s’exclama : «  Ce n’est pas au secondaire que je vais t’envoyer, mais directement à l’université ! Même moi, j’aurais complètement raté ce test… »

Morale de l’histoire : C’est avec l’âge que l’on devient pervers ! !

___________

Une femme se réveille pendant la nuit et constate que son mari n’est pas au lit. Elle enfile son peignoir et descend voir où il est. Elle le trouve dans la cuisine, assis devant une tasse de café. Il paraît bouleversé et fixe le mur.

Elle le voit essuyer une larme pendant qu’il avale une gorgée de café

Qu’est-ce qui ne va pas chéri ?

Le mari lève les yeux de son café, il lui demande solennellement: tu te souviens il y a 20 ans, quand on s’était donné rendez-vous, tu n’avais alors que 16 ans ?

Oui je m’en souviens répond-elle.

Le mari fait une pause, les mots lui viennent difficilement.

Te souviens-tu lorsque ton père nous a surpris en train de faire l’amour à l’arrière de la voiture ?

Oui je m’en souviens dit la femme en s’asseyant à ses  côtés.

Le mari continue:

Te souviens-tu, quand il a pointé son flingue sur ma tempe et m’a dit : « Ou tu épouses ma  fille, ou je t’envoie en tôle pour 20 ans»

Je m’en souviens aussi, répond-elle.

Doucement, il essuie une autre larme et dit : J’aurais été libéré aujourd’hui !

______

Vous êtes-vous déjà senti coupable de regarder les gens de votre âge et de penser : »je ne peux pas paraître aussi vieille !  » Alors vous allez adorer celle-ci.

J’étais assise dans la salle d’attente pour mon premier rendez-vous avec un nouveau dentiste, quand j’ai remarqué que son diplôme était accroché sur le mur. Il y était inscrit son nom, et je me suis soudain remémoré un grand brun portant ce nom. Il était dans ma classe de Lycée quelques 40 ans auparavant, et je me demandais si cela pouvait être le même garçon pour qui j’ai craqué à l’époque !

Quand je suis entrée dans la salle de soins, j’ai immédiatement écarté cette pensée de mon esprit. Cet homme grisonnant, dégarni et le visage marqué de profondes rides était bien trop vieux pour avoir été mon amour secret… quoi que ???

Après qu’il eut examiné ma dent, je lui aidemandé s’il était au Lycée de …

« Oui », m’a-t-il répondu.

Quand avez-vous été diplômé ? ai-je demandé

« en 1959″. « Pourquoi cette question », répondit-il

« Eh bien, vous étiez dans ma classe », me suis-je exclamé.

« Vous étiez prof de quoi ??? » …

_________

Pourquoi les robes de mariées sont-elles blanches ?

-C’est pour que ce soit assorti au frigo, à la cuisinière, à l’évier

_________

Bernard Shaw dit un jour à une dame d’un certain âge, trop coquette:

-Vous êtes toujours jeune, chère amie !

Elle lui rétorque niaisement :

-Je ne puis vous retourner le compliment !

Alors Shaw sarcastique :

-Faites comme moi, mentez !

__________

Un homme à la mine patibulaire demande à un libraire:

Donnez-moi le livre  » Comment faire fortune en 8 jours« 

Voici, monsieur. Je vous conseille d’acheter en même temps le livre qui complète le premier.

Qu’est-ce que c’est ?

Le Code pénal !

__________

Quatre hommes discutent pour essayer de savoir lequel d’entre eux appartient à la profession la plus ancienne.

-Ma profession existait avant toutes les autres, dit le médecin. Avoir enlevé une côte à Adam pour en faire Eve, n’est-ce pas un acte médical ?

-Non, dit l’architecte. Le premier travail a été de bâtir et d’organiser le monde.

-Vous vous trompez, dit le philosophe. Avant de bâtir le monde, il a bien fallu tirer une pensée du chaos.

-Ah oui ? dit l’homme politique. Et selon vous, qui a créé le chaos ?

__________

Dans un petit village où les conflits entre la religion et l’Etat se doublent d’antipathie personnelle, un curé découvre un matin un âne mort dans son jardin.

Il téléphone au maire pour faire enlever le cadavre.

-Mais, mon père, c’est votre métier d’enterrer les morts, dit le maire.

-C’est juste, mais la loi m’oblige d’abord à consulter la famille du défunt, répond le curé.

__________

indien2.gifUn chef indien voyage dans un train.

-Femme, dit-il après avoir bu un premier verre d’eau, va m’en chercher un autre, j’ai encore soif.

Celle-ci revient des toilettes avec un verre vide.

-Et alors ? grogne son mari.

-Impossible, Grand Chef, un visage pâle est assis sur le puits !

__________

Un rabbin et un prêtre ont eu un accident de voitures. Les 2 voitures sont complètement démolies mais, curieusement, aucun des 2 hommes n’est blessé.

Après que chacun se soit extirpé de sa voiture, le rabbin voit la petite croix argentée sur le revers de la veste du prêtre et lui dit :

«ainsi vous êtes prêtre. Je suis rabbin. Regardez nos voitures. Il n’en reste rien, mais nous ne sommes pas blessés. Ce doit être un signe du Tout-Puissant. Dieu a dû vouloir que nous nous rencontrions, que nous devenions amis et que nous vivions en paix pour le reste de nos jours».

Le prêtre lui répond :

«je suis entièrement d’accord avec vous. Ce doit être un signe de Dieu ».

Le rabbin poursuit :

«Regardez ! C’est encore un miracle ! Ma voiture est en morceaux, mais cette excellente bouteille de vin est intacte. Je pense que nous devrions célébrer notre bonne chance ». Il ouvre la bouteille et la tend au prêtre. Le prêtre est d’accord et en boit quelques grosses gorgées, puis rend la bouteille au rabbin. Le rabbin prend la bouteille, la rebouche puis la rend au prêtre

Le prêtre demande : «vous n’en buvez pas ? »

Le rabbin répond : « hum… non !Tout bien réfléchis, je crois que je vais attendre la police ».

__________

Conseils d’une mère pour une rupture

Une fille parlant à sa mère…

-Maman, je n’épouse pas Ali, dit la fille

-Comment ça ma fille ? Dis-moi que ce n’est pas possible ?

-Il n’est pas croyant, il ne croit même pas à l’enfer, mais rien, rien de rien…

-Ecoute ma fille, si ce n’est que ça…Tu vas te marier avec lui et crois-moi qu’au bout d’une semaine, telle que je te connais, l’enfer il va y croire…

__________

%0

Publié dans BLAAAAAAGUES !!!!!!! | 7 Commentaires »

Lutte contre la corruption

Posté par Rabah Naceri le 31 octobre 2007

L’Association de lutte contre la corruption à Béjaïa : «La pratique de la corruption est plus qu’inquiétante»

Quotidien « La tribune »

du 17 Décembre 2005

Publié sur le web le 19 Décembre 2005

Kader Sadji

«Corruption, démocratie et développement», tel a été le thème d’une conférence-débat animée jeudi dernier, dans l’enceinte de la petite salle du Théâtre régional de Béjaïa, par M. Djilali Hadjadj, médecin de formation et journaliste (El Watan et le Soir d’Algérie), également auteur d’un livre intitulé Démocratie et corruption en Algérie (2e édition).

Mais, c’est en sa qualité de porte-parole de l’Association algérienne de lutte contre la corruption (AACC), créée en 1999 et se définissant comme un «groupe de contact en Algérie de Transparency International [AI]», une ONG dont le siège est à Berlin, qu’il est venu débattre de ce thème suite à une invitation de l’Association des arts dramatiques de la wilaya de Béjaïa, saisissant l’occasion de l’entrée en vigueur, ce 14 décembre, de la convention des Nations unies contre la corruption que l’Algérie a ratifiée par décret présidentiel le 19 avril dernier.

Lire la suite… »

Publié dans 7. IDEES & DEBATS, Coupures | 2 Commentaires »

Reflexion sur les Droits de l’Homme

Posté par Rabah Naceri le 31 octobre 2007

Par Rabah Naceri

08 octobre 1962 – 08 octobre 2002

Des Droits de l’Homme à la répression

     L’Algérie vient de marquer, le 08 octobre 2002, sa quarantième année depuis son adhésion au sein de l’auguste organisation, l’Organisation des Nations Unies (O.N.U).

     En effet, l’Algérie a eu le mérite d’adhérer à l’organisation des Nations Unies dès son indépendance fraîchement et chèrement acquise, ce qui l’honore et démontre l’intérêt des dirigeants de ce jeune Etat indépendant à s’inscrire dans l’option démocratique, du respect des droits de l’homme, du modernisme et de l’universalité où l’unique centre d’intérêt est l’épanouissement de l’Homme.

     L’adhésion de notre pays à l’Onu a augmenté la crédibilité du peuple algérien, une crédibilité acquise après le long combat libérateur qu’il a mené durant presque huit années de guerre armée contre le pays colonisateur, ce qui lui a valu le respect et même l’admiration des nations les plus avancées.

     En adhérant à cette plus haute organisation internationale, l’Algérie a démontré sa maturité et sa volonté politique de s’inscrire dans le concert des nations ouvertes à la défense des droits de l’homme et de militer dans une solidarité internationale aux valeurs universelles.

     Ces droits qui sont indivisibles doivent reposer d’abord et avant tout sur le recouvrement de la dignité de l’Algérien et de son épanouissement ; une dignité caractérisée par le droit à un niveau de vie suffisant, à la protection de sa santé, à un travail, à un logement, à l’éducation, au respect de son identité culturelle (notamment de ses langues), à un logement décent, etc.

     Malheureusement, depuis 40 ans l’Algérien n’a été nourri que de beaux discours académiques mais creux et gavé à satiété de promesses non tenues lui demandant encore et toujours de supporter d’autres sacrifices dans l’intérêt du pays.

     Au fil des années, l’Algérien a vu sa dignité piétinée jusqu’à devenir un sous-citoyen perdant ses droits un à un jusqu’aux plus élémentaires : le droit à la vie.

     Depuis 40ans, l’Algérien a vu ses espaces d’expression se rétrécir et son droit à la différence totalement anéanti au nom de l’intérêt de l’Etat. La stratégie du pouvoir était d’uniformiser le peuple tout entier après avoir cru avoir réussi à uniformiser sa pensée.

     L’Algérien qui a pendant longtemps caressé l’espoir de voir ses conditions de vie s’améliorer a vu au contraire son pouvoir d’achat s’effriter à tel point que la misère est devenue générale où l’unique aspiration qui lui restait était de lutter pour sa survie.

     Lui qui a espéré, à l’indépendance, accéder à un logement décent et relever son niveau de vie, a vite déchanté. Pis encore, il voit son espace vital se réduire et sombrer lamentablement dans un misérabilisme aggravé par le nombre d’enfants élevés, qui deviennent adultes pour aller grossir les rangs des chômeurs malgré leur niveau d’instruction.

     Le système éducatif qui a montré ses limites et son inadaptation aux valeurs universelles n’est pas en reste dans la pente douce prise par notre pays vers l’inconnu dont le pire est à craindre. L’école qui est le moyen par excellence pour former et informer l’homme a lamentablement échoué dans sa mission malgré les sommes faramineuses injectées dans ce secteur et tout l’intérêt qu’il semblait bénéficier des autorités algériennes et sa place privilégiée consacrée dans les textes internationaux et les textes législatifs nationaux.

     L’Etat algérien, depuis son adhésion à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme le 08 octobre 1962, a même signé et ratifié d’autres textes internationaux, comme le Pacte International relatif aux droits économiques, sociaux et culturels et le Pacte international relatif aux droits civils et politiques. A chaque engagement de l’Algérie à un instrument international donc au respect des droits de l’homme, le peuple se met à développer immédiatement un sentiment d’espoir. Un espoir qui ne tarde pas à tourner vers le désespoir car le décalage entre les intentions et la pratique est outrageusement apparente. La sécurité des Algériens est devenue dangereusement précaire par la défaillance des services de l’Etat où les dépassements sont devenus monnaie courante et l’impunité régner en maîtresse.

     Ce rétrécissement des libertés individuelles et collectives, l’effritement du pouvoir d’achat, la précarité du marché de l’emploi, l’absence de perspectives ont amené les jeunes algériens, un 05 Octobre 88, à investir le dernier espace qui leur restait : la rue, pour envoyer un signal fort et violent aux tenants du pouvoir. Cette manifestation, reposant sur des revendications légitimes qui sont pourtant consacrées par les textes fondamentaux ratifiés par l’Algérie, a été violemment réprimée par le pouvoir se traduisant par plusieurs centaines de morts et de blessés graves.

     A ce jour le statut de ces victimes n’est pas arrêté, elles sont qualifiées d’accidents de travail sans qu’elles connaissent le nom de leur employeur.

     Un séisme a secoué une grande partie de l’Algérie, en avril 2001, où 120 jeunes ont trouvé la mort et des milliers de jeunes blessés, handicapés à vie pour avoir osé revendiquer le droit d’exister et le droit à la dignité.

     Après 18 mois de protestation, le pouvoir, au lieu d’aller vers la vraie solution aux vrais problèmes, a préféré réprimé toutes manifestations et toute forme de revendication, arrêté des délégués-citoyens qui ont commis l’erreur de vouloir s’exprimer librement et de revendiquer publiquement leurs droits élémentaires : sociaux, économiques, culturels et linguistiques.

     Depuis 40 ans, l’Etat algérien ne fait que consommer ses contradictions et entamé toute sa crédibilité compromettant sérieusement et pour longtemps son avenir et en hypothéquant même l’avenir des générations montantes.

     Il est temps, et nous l’avons déjà dit, que le pouvoir prête attention à son peuple qui a mûri et qui manifeste une prise de conscience qui force le respect et l’admiration.

     Le pouvoir algérien qui ne veut pas provoquer le changement le subira avec tous les inconvénients.

Octobre 2002

Rabah NACERI

Ancien Président d’Apw de Bejaïa (1997 – 2002)

Militant du mouvement associatif et des Droits de l’Homme.

Publié dans Reflexion sur les droits de l'homme (R. Naceri) | 3 Commentaires »

Contribution pour une rupture

Posté par Rabah Naceri le 31 octobre 2007

Par Rabah Naceri

Encore une fois !

     Encore une fois le peuple algérien sera appelé à aller aux urnes pour les présidentielles, dans les jours à venir, et à d’autres échéances électorales, Apn, Apw et Apc, sitôt après.

Lire la suite… »

Publié dans 7. IDEES & DEBATS, Coupures, POLITIQUE AU NIVEAU LOCAL | 1 Commentaire »

L’Algerie : de crise en crise

Posté par Rabah Naceri le 31 octobre 2007

L’ALGÉRIE, DE CRISE EN CRISE

Malgré la prévisible désaffection des électeurs et les incessants appels des partis politiques d’opposition et des personnalités en vue du règlement de la crise en Kabylie et la réunion de toutes les conditions utiles et nécessaires quant à un déroulement sérieux du scrutin avant la convocation du corps électoral, le pouvoir a fait la sourde oreille et n’a agi qu’en fonction de ses propres intérêts. Comme voulu par lui, les élections législatives ont été conduites à terme, bien qu’elles n’offrent pas la solution à la crise.

Le discrédit porté au processus électoral, en tant que mode d’expression démocratique tel qu’il ressort du taux record d’abstention et des multiples contestations des résultats, risque d’affaiblir dangereusement l’évolution démocratique du pays. En conséquence, le mécontentement populaire persistant en Kabylie, particulièrement après la validation du scrutin par le Conseil constitutionnel, fera probablement et peu à peu jonction avec les mouvements de révolte disséminés à travers tout le territoire national.

La jeunesse qui a refusé de voter a exprimé sa mal-vie. La désagrégation de l’autorité de l’Etat et le discrédit des relais politiques légaux qui ont participé aux élections concourent à l’affaissement moral de la nation (…). Les futures élections municipales risquent, elles, de mettre le pays dans un état insurrectionnel. Les APC étant le foyer des pouvoirs locaux, tous les démons enfouis tant bien que mal pourraient être libérés.

Dans le cas où le pouvoir persisterait à maintenir sa politique actuelle et à forcer le passage pour revenir à la situation hégémonique d’un parti dont la responsabilité dans les déboires de l’Algérie indépendante est immense, le risque d’une déstabilisation profonde et grave du pays est à redouter dans un proche avenir (…). Il est urgent que le pouvoir revienne au respect des lois en libérant l’activité politique et la constitution des partis politiques et associations ainsi qu’en ouvrant les médias publics, en particulier la télévision, au débat contradictoire. Il est non moins urgent que ce même pouvoir ouvre un véritable dialogue avec les représentants authentiques du mouvement citoyen et que de leur côté, ces derniers capitalisent les concessions du gouvernement, arrachent leur reconnaissance légale et subliment leur combat citoyen en un mouvement apte à porter l’idéal démocratique dans une action constructive.

Signataires :
Rabah Naceri (P/APW de Béjaïa)

Mohand Arezki Ferrad (ex-député)

Abdelaziz Djeffel (élu APC Aïn El Aloui, Bouira)

Smaïl Saïdani (SG du MLD)

Zoheir Rouis (président Forum démocratique, Paris)

Soufiane Djilali (président du Mouvement pour les libertés et le développement).

Publié dans 7. IDEES & DEBATS, POLITIQUE AU NIVEAU LOCAL | Pas de Commentaire »

Quelle Algerie voulons-nous ?

Posté par Rabah Naceri le 31 octobre 2007

Quelle Algérie voulons-nous ?

par Rabah Naceri

L’Algérie est en train de vivre une crise profonde jamais connue depuis l’Indépendance qui met en péril sa stabilité et son devenir. Les ingrédients sont présents, et les signes d’une explosion sociale sont visibles.

Alors que l’urgence est signalée pour engager une sérieuse réflexion pour ramener le calme et la sérénité à la suite des évènements sanglants qui ont lieu dans plusieurs régions du pays et, à un degré plus intense en Kabylie, le Pouvoir multiplie ses exactions et ses fuites en avant en faisant comme si de rien n’était.

Il a fallu attendre dix mois d’enfer, enregistrer plus d’une centaine de morts par arme de guerre et plus de 7 000 blessés (et la liste continue de s’allonger), dont certains seront handicapés à vie, pour que le Président daigne s’adresser au peuple un certain 12 mars. Un discours qui, malheureusement, n’a convaincu ni les citoyens ni la classe politique.

Le peuple a espéré des signes forts de la part du Président comme la levée de l’état d’urgence, le report des élections législatives et la mise en place de structures de transition pour une véritable alternative démocratique. Au lieu de tout cela, il fait un discours terne où il a enfermé le mouvement citoyen dans une région dont la revendication principale serait d’ordre linguistique ; et bien plus, il persiste à maintenir les élections législatives pour le 30 mai dans une ambiance d’insurrection en faisant de cette échéance électorale un objectif immuable. Ces élections sont perçues par le mouvement citoyen comme une provocation de plus du Pouvoir pour pousser davantage au radicalisme, donc au pourrissement. La population garde toujours les séquelles du traumatisme de la fraude massive des élections de 1997 et qui, de surcroît, n’ont rien réglé. Pis encore, la population, consciente des enjeux que représentent ces élections, est convaincue que c’est une énième manoeuvre du Pouvoir pour pérenniser un système obsolète et violemment décrié, d’autant plus que les quotas des sièges sont déjà arrêtés.

Autrement dit, la population revendique avec force et violence une rupture avec le système en place pour une véritable citoyenneté et s’échapper de cette « sous-citoyenneté » dans laquelle l’ont confinée jusque-là les tenants du pouvoir. A mon sens, différer la date de ces élections ne sera perçu que comme un signe fort de bonne volonté politique et, parallèlement, engager une sérieuse réflexion pour la mise en place de structures de transition à même de réhabiliter le politique et s’engager enfin vers une alternative démocratique pour une véritable sortie de crise.

Quant aux partis qui persistent à participer aux élections, même sans une partie de l’Algérie, assumeront la responsabilité historique de pousser le pays vers le chaos, d’avoir apporté la légitimité nécessaire et tant recherchée à ce système qui lui permettra par là même de se reproduire. Ce qui va à contre-courant de la volonté populaire et du mouvement citoyen. Il est grand temps, pour ne pas dire trop tard, que les tenants du pouvoir et les candidats aux postes placent l’intérêt du pays au-dessus de l’intérêt individuel et daignent enfin accorder une attention particulière à cette jeunesse – adulte qui constitue les deux tiers de la population nationale. Une jeunesse qui ne demande qu’à être associée aux destinées de notre pays et de lui permettre d’être au rendez-vous pour la reprise du flambeau allumé un certain 1er Novembre 54.

Jeudi 15 décembre 2005

Rabah Naceri
Ancien P/APW de Béjaïa
1997 – 2002

Publié dans 7. IDEES & DEBATS, POLITIQUE AU NIVEAU LOCAL | 1 Commentaire »

1...4950515253
 

Association des Copropriéta... |
I will be back |
targuist |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGER RIT
| postier du 10
| Gabon, Environnement, Touri...