Lettre de l’Emir Abdelkader à Louis-Philippe (roi de France)

Contribution de notre ami S. Bennaï 

ecrire.gif

Lettre de l’Emir Abdelkader

à 

Louis-Philippe

(Roi de France).

Je t’ai déjà écrit deux fois pour t’ouvrir ton coeur. Tu ne m’a pas répondu. Mes lettres ont été interceptées sans doute, car tu es trop bienveillant pour ne m’avoir fait connaître tes véritables dispositions à mon égard ; puisse une dernière tentative avoir plus de succès ! Puisse l’exposé de ce qui se passe en Afrique y attirer ton attention et emmener enfin un système propre à faire le bonheur des populations que Dieu a confiées à notre commune sollicitude.

La conduite de tes lieutenants est injuste à mon égard et je ne peux supposer encore qu’elle soit connue de toi, tant j’ai confiance en ta justice.
On tâche de te faire croire que je suis ton ennemi, on t’abuse. Si j’étais ton ennemi, j’aurais déjà trouvé maintes occasions de recommencer les hostilités. Depuis le refus que j’ai fait au commandant de Salles, Ambassadeur du Maréchal Vallée (refus qui est motivé dans une des lettres citées plus haut), il n’est sorte de dégoûts dont je n’ai été abreuvés par tes représentants à Alger. Mes soldats ont été arrêtés et retenus en prison sans motif légal ; l’ordre a été donné de ne plus laisser pénétrer dans mes Etats la moindre quantité de fer, cuivre, plomb, etc. Mes envoyés à Alger ont été mal reçus par les autorités ; on ne répond à mes dépêches les plus importantes que par un simple accusé de récéption ; on s’empare des lettres qui me sont adressées d’Alger et puis on dit que je suis ton ennemi, que je veux la guerre à tout prix ; moi qui, margré ce prélude d’hostilité, facilite l’arrivée de toutes les productions de mon pays sur vos marchés, qui m’entoure d’Européens pour développer chez moi l’industrie et qui donne enfin les ordres les plus sévères pour que tes ingénieurs, tes savants même parcourent en sûreté mon térritoire et n’y trouvent que le plus bienveillant acceuil.
Mais te dira-t-on, l’Emir n’a pas encore rempli les premières conditions que lui a imposées le traité de la Tafna ! Je n’ai retardé l’accomplissement de ces clauses que parce que tes représentants ont, les premiers, manqué à leurs engagements.
En effet, où sont ces nombreux fusils, ces innombrables quintaux de poudre, ces approvisionnements de plomb et de souffre qu’on devait me fournir ?

Pourquoi vois-je encore à Oran ces chefs des Douars et des Smalas, dont l’extradition en France m’était promise ?

Tes généraux pensent-ils que je n’ai pas entre mes mains le traité particulier 1 (le seul qui m’intéressât) écrit de la main de l’un d’eux, et revêtu de son cachet ?

Pourrai-je croire un instant à la non-validité des promesses écrites d’un représentant du roi ?

Je te l’avoue, nous avions une si haute idée de la bonne foi des chrétiens francais que nous avons été effarouchés par ce manque d’exécution de leurs promesses et que sans de nouvelles instructions de ta part, nous avons refusé toute innovation du Traité.

Oui Sultan de France, tes agents exclusivement militaires, ne veulent que combats et conquêtes ; ce système n’est pas le tien, j’en suis sûr. Tu n’es point venu sur la terre d’Afrique pour en exterminer les habitants, ni pour les chasser de leur patrie. Tu as voulu leur apporter les bienfaits de la civilisation. Tu n’es point venu asservir des esclaves, mais bien les faire jouir de cette liberté, qui est l’apanage de ta nation, de cette liberté dont tu as doté tant de peuples et qui est une des bases des plus solides de ton gouvernement.
Eh bien ! la conduite de tes généraux est tellement contraire à ces sentiments (qui sont les tiens, j’aime à le penser), que les Arabes sont persuadés que la France a l’intention de les asservir et de les chasser de leur pays. Aussi, vois-je grandir chez eux et contre vous, une haine qui sera plus forte que ma volonté et mettra un obstacle insurmontable à l’éxécution de nos projets mutuels de civilisation.
Je te prie, au nom de Dieu qui nous a tous créés, cherche à mieux connaître ce jeune musulman que l’Etre suprême a placé malgré lui à la tête d’Arabes simples et ignorants et qu’on te dépeint comme un ennemi fanatique et ambitieux. Fais-lui savoir quelles sont tes intentions, que surtout tes propres paroles arrivent à lui et sa conduite te prouvera qu’il était mal apprécié.

Que Dieu continue à t’accorder les lumières nécessaires pour gouverner sagement tes peuples.

Cette lettre est écrite en langue française par Léon ROCHES - devenu musulman – arabisé pour le bien de l’histoire et qui a pris le nom de : El-hadj Omar – sous la dictée de l’émir Abdelkader dans son camp de Bou-Khorchefa le 15 avril 1839.
La contribution est de S.BENNAI

43 Réponses à “Lettre de l’Emir Abdelkader à Louis-Philippe (roi de France)”

1 2 3
  1. Baby dit :

    Ouallah tu as rézon. Bravo 3alik. Encore d’otres analyse sur les fo-héros arabes

  2. Anonyme dit :

    drole de heros é tout le monde le sais mé l’algerie a besoin de quelcun pr ressomblé aux otres. ce faut heros ne me repraisente pas du tous. au large

  3. Anonyme dit :

    allah yahdikoum hada c du passe maintenant il faut pensé au future n es pas!,,,,,,,,,

  4. imad dit :

    tfou alik ya wald franca le peuple algériens yaarafkoum froukha.

  5. NEMMOUCHI dit :

    W MAZAL ESSAH YEBAN MAZAL MAZAL

  6. halte gendarmerie dit :

    ce n’est pas les intellectuels qui ecrivent mais uniquement des voyous font des commentaires

  7. jugurtha dit :

    a wlad e frança sont connu de tout les hommes qui savent lire l’histoire mais le probleme c que c toi et les tiens qui sont wlad efrança reelement, ceux qui n’ont rien fait pour l’independance de l’algerie

  8. moudjahed13 dit :

    ki vous dit ke ces la lettre de l’emir et pas une invention des français ke vous insulté pour rien souvené vous ke l’emir a combattue pour l’algerie

  9. Anonyme dit :

    Louis Philippe a décidé de conquérire l Algérie a des fins strtégiques, pour controler la méditérannée, contrer l empire ottoman. Cette lettre est fausse.

  10. hacene S dit :

    je trouve insultant et mesquin les cmmentaires fait sur cet grande figure de l’histoire algerienne,nos morts meritent du respect ,croyait moi reconsilier vous avec votre passé et avec a conscience qui vous habite sinon votre mort c’est pus bénefique que votre vie

  11. mahfoud dit :

    c’est de l’intox tous ça c’est comme ceux qui veulent nous faire croire que l’emir etait franc maçon.Les francais savent tres bien comment réécrire l’histoire arreté de tout prendre pour argent comptant ne soyez pas ignorant.reflechissez unpeu

  12. djebrouni lounes dit :

    laissée l’histoire pour les historienne ,l’histoire de l’Algérie est très riche nous sommes des berbères musulman ,la révolution algérienne c’est une grand fierté ,mais aujourd’hui toutes est éclaires ,maintenant reste tous a faire,exploitée toutes cette forces et cette richesse pour un avenir meilleur et une démocratie major,,,,,,,,,,vive l’Algérie,,,,la Kabylie vous salue tous

  13. fares dit :

    Saviez-vous qu’Abdelkader était franc-maçon?

  14. Zitout dit :

    Cette lettre nous montre bien comment l’émir a pu vivre comme un pacha dans le château Ambroise

  15. tinfouchy dit :

    Cette lettre explique pourquoi abdelkader(le traitre) et ses descendants actuels, touchent tous des pensions militaires honorable de la part de la france à ce jour.
    Pire encore, le gouvernement de bouteflika alloue aussi des pensions de moudjahidines confortables à ces même descendant de « l’émir », on a fait d’une pierre 2 coups, c’est pas mal.
    Réveillez vous vrais algeriens, l’émir une fois ami de la france, il représentait et défendait la chrétienneté en syrie pour le compte de la france dont il est l’ami.
    Lors du soulèvement algerien contre la france en 1871, abdelkader a soutenu l’armée française à partir de la syrie pour mettre fin à toute révolte et resserer ainsi ses liens d’amitié avec l’occupant français..

  16. ilmathen dit :

    On c’est que « l’émir » est un lâche traitre qui a vendu l’algerie à la france (comme a fait le sultan du maroc moulay abderahman, traitre et lâche arabe négrifié, ayant aussi vendu le maroc à la france).
    Ce qui est encore plus grave, une fois les kabyles et les chaouis ont libéré le maroc et la tunisie suite au soulèvement de 1954 contre la france, puis libéré efin l’algerie de l’occupation en 1962, les tlemceno/marocains (ou bande de oujda), ont ralié la france qui les plaça au pouvoir en algerie pour défendre les intérêts de la france, tout en éliminant les révolutionnaires authentique (double trahison).
    Pire encore, bouteflika a placé l’algerie sous protectorat français (comme au maroc tunisie), et a même vendu l’algerie aux américains par le biais de son ministre de l’industrie et de l’énergie chakib khelil (arabe négrifié marocain ayant la nationalité américaine et algerienne.)
    Sans oublier l’egypte qui reçoit toujours gracieusement du gaz algerien depuis 1963 à ce jour par la bénédiction du gouvernement algerien à sa tête le franco/marocain bouteflika.
    Toute vérité est bonne à dire même quand ça fait mal.

  17. Alidjra dit :

    Refaire l’histoire, c’est une chose que les hommes savent faire. Oui Abdelkader n’est pas le héros qu’on a idéalisé puis crucifié. Qu’aurions nous fait en 1871? Parlons plutôt de ce que nous ne faisons pas aujourd’hui. Nous avons voulu l’indépendance et laisser le pays à des dictateurs. Vous me direz que je vis en France et que je n’ai rien à dire. Je suis triste de voir que mon pays d’origine est mal gouverné mais qui ne dit mot consent. C’est aux algériens de renverser ce régime corrompu qui les malmène. A quoi on servi les années dites noires? Mon père, lah y rahmou, était collecteur pour le FLN. La France l’a emprisonné. Quelques années après, l’Algérie était libre.Abdelkader a peu-être collaborer, mais aujourd’hui, qui collabore et dans quelles mesures? Il est de bon ton de railler les gouvernements. L’homme et sa nature égoïste, a le sentiment de bien vivre quand les autres ont du mal à survivre. Il est temps que la majorité silencieuse se réveille. Qu’est-ce qu’une vie dans un pays ou la seule nomenclature peut bénéficié de tout quand la population dépéri. La fierté c’est aussi ça, dire que l’Algérie est notre patrie, qu’elle est le fleuron de l’Afrique, qu’elle tient tête aux américains, aux français, bref que tout va bien. Finalement, je vais croire qu’au royaume des aveugles, les borgnes sont rois.

  18. aqvayli dit :

    je tiens a préciser une chose Abdelkader parle de l’Afrique parce que en son temps l’Algérie n’existe pas donc il n’a pas vendu l’Algérie c’est les peuples de l’Afrique quand au problème de la trahison puisque cet homme a eu a bénéficier d’un château a Blois avant de partir en Syrie c’est claire qu’il a fait un compromis au détriment de son combat et ses amis initiaux donc appelé le comme vous voulez pour moi c’est claire il a trahi ses ancien combattants mais pas l’Algérie puisqu’elle n’existe pas déjà.

  19. hamid dit :

    Pour ceux qui doute encore de l’appartenance de L’E AKader à la franc maçonnerie voici les références de son immatriculation : « Abd-el-Kader devient Franc-Maçon du Grand Orient de France en étant initié à Alexandrie par 3 Frères venant de la Loge « Les Pyramides » (Le Caire) le 18 juin 1864, dépêchés sur place par le nouveau Grand-Maître du Grand Orient de France, le Maréchal Magnan, nommé par Napoléon III. Le diplôme authentique de Franc-Maçon d’Abd-el-Kader se trouve aujourd’hui aux archives du Grand Orient de France (cf. également l’article de René Malthête sur ce sujet dans « Les Cahiers, Bulletin intérieur N° 33 de la GLDF », avril 1955, pages 54-66). Si certains Algériens contestent aujourd’hui l’appartenance d’Abd-el-Kader à la Franc-Maçonnerie, les documents historiques authentiques sont là pour les contredire. »

  20. xx dit :

    Ntouma ga3 kleb wa hmir loukan ghire khaloukome ki les esclaves tahte miziria machi ta3 wachkom l’indépendance ydji nhar li tendmo ya wdjouh el miziria

1 2 3

Laisser un commentaire

 

Association des Copropriéta... |
I will be back |
targuist |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGER RIT
| postier du 10
| Gabon, Environnement, Touri...