La transition n’est pas près de déboucher sur une alternative démocratique

Posté par Rabah Naceri le 31 juillet 2008

logodebats.jpg 

Cherif Dris, enseignant en sciences politiques

«La transition n’est pas près de déboucher sur une alternative démocratique»

Cherif Dris enseigne à l’université d’Alger, à la faculté des sciences politiques et de l’information. Ce chercheur associé au Centre de recherche en économie appliquée pour le développement (CREAD) a publié plusieurs articles et chapitres d’ouvrages (*).

Pour M. Dris, l’intérêt va surtout vers le domaine de la sécurité régionale au Maghreb et en Méditerranée, ainsi que celui de la coopération décentralisée.

Les Débats : Pour la première fois, les mutations politiques, économiques et sociales, opérées dans les pays du Maghreb, ont fait l’objet d’une étude globale, intitulée North Africa : Politics, Region, and the Limits of Transformation (**), dans laquelle vous avez pris part. A quel type d’enjeux est confronté aujourd’hui le Maghreb?

Cherif Dris : Il s’agit plus de défis que d’enjeux. Le Maghreb est confronté à une multitude de défis qui sont essentiellement d’ordre endogène. A commencer par le développement socio-économique et la transformation démocratique. Dans ce chapitre, force est de reconnaître que les pays du Maghreb sont à la traîne, oscillant entre une fermeture totale du champ politique, à l’exemple de la Tunisie et de la Libye, à une ouverture qu’on pourrait qualifier de contrôlée, comme c’est le cas en Algérie, au Maroc et en Mauritanie. Il est difficile dans ces conditions de parler de développement socio-économique, tant ce dernier est intimement lié à la présence d’un environnement propice à l’expression démocratique libre. L’expérience des pays développés nous enseigne que sans démocratie il ne saurait y avoir de développement, même si l’expérience de certains pays d’Asie constitue une exception à la règle. Tout de même, croire que le développement économique pourrait se faire sans démocratie reste une illusion. Certains dirigeants maghrébins, Tunisiens par exemple, continuent à s’arc-bouter à ce précepte et s’appuient sur le spectre des Talibans. Rien n’augure malheureusement un desserrement de ce carcan à terme.

Lire la suite… »

Publié dans Alternative democratique ? | Pas de Commentaire »

 

Association des Copropriéta... |
I will be back |
targuist |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGER RIT
| postier du 10
| Gabon, Environnement, Touri...