APPEL A CONTRIBUTION

livrebougie.gif

 

Appel à contribution

Je lance un appel :

  • à tous les enfants natifs de Bgayet
  • à toutes celles et ceux qui ont connu et aimé Bgayet
  • à celles et ceux qui ont transité par Bgayet

Vos commentaires nous intéressent sur tout ce qui touche notre ville. Faites-le sans complaisance mais objectivement.

Vous pouvez également nous parler d’un problème ou d’un aspect touchant votre quartier en accompagnant votre critique d’une proposition.

Ensemble nous pourrons arriver à provoquer le déclic qui sauvera notre belle ville qui sombre actuellement dans une déchéance sans nom.

Notre ville ne peut pas retrouver sa beauté d’antan si la société civile – sans exception – ne s’implique pas sérieusement. La chaîne de prise en charge de l’hygiène publique commence à la maison pour ensuite avancer maillon par maillon avant d’être enfin fermée par les agents des services communaux affectés à cette mission.

Cela ne suffit pas d’élire une assemblée communale pour aller ensuite se loger dans la tribune des critiques, même si celles-ci sont légitimes.

Toute assemblée élue est à l’image de sa société.

Le combat n’est pas perdu pour peu que nous nous décidions à nous mettre à l’oeuvre d’autant plus que le pouvoir central a enfin compris – 46 ans après l’indépendance – que notre pays recèle des potentialités inestimables en matière de tourisme, donc de richesses, de création d’emplois, etc.

Il est temps que nous apprenions à nous donner la main et à apprendre à travailler ensemble dans la complémentarité pour le bénéfice de nos enfants et des générations à venir.

chandelle.gif      chandelle.gif  chandelle.gif

34 Réponses à “APPEL A CONTRIBUTION”

1 2
  1. Anonyme dit :

    a voir aussi le parc qui est devenu un lieu de deboche.

  2. Noureddine KRIM dit :

    Ma Kabylie

    La Kabylie est mon berceau, elle est mon refuge, mon jardin secret, mon intimité, le ventre de ma mère. C’est en Kabylie que la douce envie de pleurer me vient, c’est là que je sens la terre sous mes pieds, c’est là que les rochers ont des visages familiers, que les cailloux des chemins escarpés me saluent et semblent avoir des yeux rieurs. C’est là que les arbres me parlent, que les ruisseaux me murmurent à l’oreille leur tendre mélodie…
    Pourtant, vivre en Kabylie n’est pas un projet réaliste pour moi.
    Quel paradoxe ! Comment peut-on s’extasier, chérir, adorer un pays et ne point vouloir y vivre ? En effet, pour ne pas piétiner mon jardin secret, ni démolir l’image naïve et idyllique de mon enfance, préférant la conserver précieusement dans un coin de mon cœur, j’ai choisi de vivre dans un pays qui ne m’est pas moins cher, ni moins précieux : la France, pays qui est aussi le mien.
    Voici quelques phrases empruntées au chanteur kabyle Idir : « Pourquoi cette impression étrange que mon pays s’éloigne chaque jour un peu plus et me renvoie une image de plus en plus mythique, alors que j’ai toujours dans la tête une valise prête, mais hésitante ? De cette question découle une conviction : celle d’être un minoritaire ; ici et là-bas… Et en tant que tel, je me sens appartenir à deux pays. L’un m’a enfanté et m’a donné une origine, une histoire, une identité. L’autre m’a adopté et m’a offert un parcours dans lequel je m’exprime totalement. Tel un enfant déchiré par la séparation de ses parents, je suis obsédé par le désir permanent d’établir un pont entre ces deux rives qui me sont chères, étant certain qu’elles ont une identité et une histoire à vivre ensemble. »

    Noureddine KRIM
    Natif de Taassate.Béjaia

  3. Rabah Naceri dit :

    Bonjour Monsieur Noureddine KRIM
    Merci pour vos belles paroles chargées de beaucoup d’émotions que seul un enfant de la ville peut prononcer avec autant de sincérité.
    Il est vrai que c’est très douloureux pour quelqu’un qui aime autant sa ville natale sans avoir la possibilité de venir la voir, la sentir et de se jeter dans ses bras. Je vous comprend mon cher ami.
    Vous pouvez toujours visionner les quelques photos que j’ai insérées mais j’avoue que votre quartier « Taassaste » n’a pas bénéficié de mon attention sans raison apparente. Je peux me racheter en vous prenant quelques clichés de votre quartier si cela peut vous apporter un petit moment de bonheur, même virtuel !!
    Amicalement

  4. zakad dit :

    J’ai écrit une dizaine de romans publiés en France et en Algérie (voir dzlit.free.fr) dont deux traitent de Béjaia – L e vent dans le musée (éditions Alpha 2006) – Les jeux de l’amour et de l’honneur (éditions Bibliopolis 2005 ) et Trabendo (Marsa-Paris) – A vous de redécouvrir notre ville , de vous en occuper et de l’écrire et la chanter – Un bougiote de 70 ans – Les livres sont téléchargeables – SOFIANE

  5. nassim dit :

    bonjour
    je trouve l idee geniale,cependant les puvoirs public a savoir les services de la daira et de l apc doivent.
    contribuer d une facon efficace afin que le projet soit aplique mais nous avons oublie le plus important le canal,le canal d egouts a decouvert doit etre ferme le plus vite possible car on risque gros
    salutations et l union fait la force

  6. M. Arab dit :

    Bonjour
    Fraanchement nous sommes en retard, notre ville meurt peu a peu et les autorités complicent, cen’est plus bougie mais hachahoum …….en plus sur ts les plans constructionn anarchique état des routes ne parlant pas c’est en réagie pas vite y’a rien a voir a Bejaia que des boutilles sur les bords de la route

  7. Alain Garda dit :

    Je suis également à la recherche des Orgues de Ste Thérèse de Bougie.
    ___________
    Réponse à Monsieur Alain Garda

    Vous êtes la seconde personne à demander après les orgues de l’église Ste Thérèse de Bougie. Je me suis rapproché personnellement de l’ancien maire de la ville qui m’a assuré que ces orgues ont été officiellement démontés par les services français chargés des édifices religieux. Pour mieux m’en assurer, je me suis rapproché d’une autre personne en retraite depuis fort longtemps qui m’a donné les mêmes explications.
    Mais peut-être qu’une recherche, auprès des anciens responsables actuellement en france, donnera plus de lumière. Soyez donc sûrs que ces orgues sont en France depuis leur sortie de cette église.
    Recevez mes chaleureuses amitiés de Bougie.

  8. Noureddine KRIM dit :

    Usurpation… Usurpation

    « On peut tromper un peuple pour une durée, mais on ne peut le leurrer toute une vie »
    Histoire d’éthique citoyenne.

    Et ils continuent de nous dire que ce qu’ils doivent faire, ils l’ont très bien fait et encore mieux…

    Pourtant, tout est clair et visible .Veulent-ils nous berner avec leur insouciance, leurs mensonges et surtout leur inconscience?

    Dans un pays ou le népotisme, le passe-droit et le clientélisme règnent et ou les droits élémentaires sont bafoués sans cesse, au vu et au su de tout le monde et en plein jour, avoir de l’espérance et de la motivation est impossible. Comment est-il possible qu’une des franges des universitaires chômeurs, soit mise à l’écart, ignorer de cette manière et ne soit pas un centre d’intérêt pour nos chers gouvernants?

    Malgré des efforts et des sacrifices énormes, les universitaires sont toujours marginalisés.
    On leur propose des emplois précaires (emploi de jeune ou de Pré-emploi à 2300 ou 5000 par mois).De quoi acheter une corde tout simplement!

    Il ne faut pas s’étonner de les voir partir, vers des terres plus clémentes (en apparence).

    Je les ai rencontrés en Europe comme étudiants (es) éternels (juste pour garder la carte de séjour étudiant afin de n’être pas expulsé) avec des petits boulots éternels (ménage, Fast-food…..), pourtant ce sont nos meilleurs étudiants. Merde alors !

    Je les ai croisés aussi au Canada ou ils sentent l’amertume de l’exil avec un pourcentage d’échec énorme (non reconnaissance de diplômes),oui quel gâchis.

    Allez, arrêtez votre gabegie et votre massacre. Laissez-les travailler après tant d’années d’études et de sacrifices .Laissez-les vivre tout court, car ils ne demandent que des miettes. Le reste est pour vous. Seulement, un travail décent et honorable…Oh mon pays, ils t’ont fait tant de mal.

    Alors, un peu d’oxygène SVP. Et sans rancune pour nos gouvernants

    Mr Noureddine KRIM (ancien étudiant université de Béjaia)

    .

  9. Razik dit :

    Bonjour à tous,
    Monsieur Naceri, Mon message est double : merci pour le travail effectué au quotidien par beaucoup d’entre vous pour lever le voile sur notre région. Hélas, contrairement à vous, beaucoup d’entre nous restent au stade de proposition souvent très isolées. Merci pour le travail bien fait de continuer ce formidable travail que vous faites. Bagayet a besoin de vous et des gens comme vous, je ne vous connais pas personnellement mais j’apprécie bien votre travail. Chacun de nous doit apporter sa pierre dans l’édifice loin de tous les calculs politicardes c’est ce même message que j’adresse à chacun de nous.

  10. FESTIVAL dit :

    bonjour à tous. félicitations pour les efforts consentis et les heures de travail qui ont été nécessaires pour parvenir au résultat de ce site. nous organisons un festival sur la montagne de djoua du 5 au 11 aôut 2009. beaucoups de débats seront organisés. Vous êtes chaleuresement conviés. un site modeste est en cours de construction qui reste à enrichir . festivaldjoua.com. Merci

  11. inconnue ,qui est connue dit :

    AZOUL
    bejaia ma chere ville natale que je ne l oublierai pas ,je suis loin mais son image me revient a chaque instant .
    j ‘embrasse tout les habitants de bougie sans oublier baby qui se déplacait en vello chez moi pour m’aider a décorer ma maison au quartier seghir .devine qui je suis .

  12. une bougiote dit :

    je vis a l etranger ,je suis revenue au pays il ya quelque années ,ou est passé bougie d avant ? les gens ?,je ne vois que des etrangers surtout qui salissent notre belle ville ,il ya une grande difference entre l ancienne ville et la nouvelle ville avec des chiffons au balcon ,dommage pour notre si jolie perle ,c est vraie que c est une question d’education ,mais qu ils laissent notre paradis tranquille surtout de ne pas mette des chiffons au balcons ,des montagnes ordures a coté des immenbles,bon courage a tous les bougiotes qui supportent cette salité .

  13. azzaz dit :

    salut el hadje

    a ce que tu peus me donner la liste des candidats au elections communale ffs de 1997 et 2002

1 2

Laisser un commentaire

 

Association des Copropriéta... |
I will be back |
targuist |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGER RIT
| postier du 10
| Gabon, Environnement, Touri...