• Accueil
  • > Archives pour décembre 2013

Bgayet. La wilaya aux 1000 retards

Posté par Rabah Naceri le 2 décembre 2013

Pénétrante

Farouk Chiali à propos du Respect des délais de réalisation de projets à Béjaïa

“Je suis intransigeant !”

(Par H. Kabir). Pour sa deuxième visite de travail et d’inspection en moins de deux mois, effectuée hier à Béjaïa, le ministre des Travaux publics, Farouk Chiali, a insisté sur le respect des délais de réalisation des différents projets en cours dans la wilaya.

M. Chiali, qui s’est rendu dans la matinée à Amizour, s’est enquis de l’état d’avancement du projet de réalisation de la pénétrante autoroutière qui bute sur quelques problèmes liés spécialement aux expropriations et quelques glissements de terrain. Sur place, il a appelé l’entreprise chinoise en charge des travaux sur ce tronçon à se doter de moyens plus conséquents qui lui permettront d’accélérer la cadence des travaux. Dans le même sillage, il a appelé les responsables de la wilaya à plus se rapprocher des citoyens, afin de venir à bout des écueils qui peuvent déteindre sur le délai de réalisation du projet. En effet, même si jusque-là, 23 km du projet ont été achevés, le groupement algéro-chinois auquel ont été confiés les travaux a, depuis leur lancement au milieu de l’année en cours, fait face à quelques problèmes qui ont ralenti la cadence de la réalisation. Il s’agit, notamment, de la délivrance de l’ODS (ordre de service), le problème lié aux expropriations et le manque d’agrégats.

À Melbou, où il s’est rendu, le ministre des Travaux publics a eu à inspecter le chantier d’aménagement de la RN43 reliant Béjaïa à Jijel, où les travaux d’éclairage des trois tunnels sont toujours en cours. En effet, depuis l’ouverture de ce tronçon routier le mois de juin dernier, afin de faire face à la forte affluence des estivants, les travaux d’élargissements entre Souk El-Tenine et Melbou n’ont pas encore été entamés et l’éclairage dans les trois tunnels est toujours inopérant. Pour sa dernière halte, Farouk Chiali s’est rendu à Kherrata où il a effectué une visite sur le chantier de l’évitement de la ville.
Un projet lancé en 2010 et qui accuse un retard considérable. Confiés à l’Entreprise nationale des grands ouvrages d’art (Engeoa), les travaux de ce chantier consistent en l’édification de deux viaducs qui devraient permettre une plus grande fluidité du trafic dans cette ville qui connaît d’énormes embouteillages quotidiens, notamment durant la saison estivale.

Publié dans 1. AU JOUR LE JOUR | Pas de Commentaire »

 

Association des Copropriéta... |
I will be back |
targuist |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGER RIT
| postier du 10
| Gabon, Environnement, Touri...