Monsieur Sellal ! Voici ce que les citoyens de Bgayet ne veulent plus…

Posté par Rabah Naceri le 25 juin 2013

Monsieur Sellal ! Voici ce que les citoyens de Bgayet ne veulent plus... dans 1. AU JOUR LE JOUR bgayet_pleure 

Le Premier Ministre, Abdelmalek Sellal, a programmé une rencontre pour demain mercredi 26 juin 2013 avec l’ensemble des walis du pays pour les sensibiliser sur la situation explosive du pays. Selon certaines sources, Sellal compte secouer les exécutifs de wilaya pour plus d’actions sur le terrain et plus d’écoute aux revendications légitimes des citoyens.
En vérité, les walis connaissent parfaitement la situation prévalant dans leur wilaya quand ils ne sont pas eux-mêmes les causes de certains foyers de tension. Le Premier Ministre gagnerait en temps et en efficacité s’il recommandait aux walis ce qu’ils ne doivent plus faire pour éviter de faire monter davantage la tension sociale qui est déjà à un cheveu d’un éclatement général.

A ce titre, les citoyens de la wilaya de Bgayet s’inscrivent dans cette démarche pour formuler quelques suggestions à porter dans cette liste des interdits dont la population n’en veut plus.

Les citoyens ne veulent plus entendre:

  • de discours populistes, de discours démagogiques, de discours creux…ne veulent plus de discours du tout !…mais des actions concrètes
  • être pris pour des tubes digestifs surtout à l’approche du mois de Ramadhan
  • des mensonges concernant le manque d’assiette de terrain pour implanter des bases-vie aux Chinois à qui est accordé le marché gré à gré de la pénétrante
  • le wali souffler, à travers les ondes de la Radio Soummam, aux propriétaires fonciers touchés par le tracé de la pénétrante l’idée d’une opposition ou de blocage de ce projet.
  • qu’il est impossible d’envisager toute extension de la piste de l’aéroport à 3000 m ou d’impossibilité d’aménager une zone de fret aux abords de l’aéroport
  • les faux arguments avancés que le terrain de Sidi-Bouderhem n’est pas constructible, selon une « équipe technique venue d’Alger » (simple vue de l’esprit)
  • que la réalisation de stations d’épuration ne relève pas des compétences de la wilaya, à cause du coût élevé, pendant que les sources d’eau se polluent et que Assif Soummam est devenu un exutoire d’eaux usées
  • que Bejaia souffre du manque de foncier alors que nous voyons des constructions de casernes et de pénitenciers
  • dire que les directions de wilaya et les services techniques communaux fonctionnent convenablement alors que nous assistons à des constructions illicites à tout vent. Le cas d’Ighil ouazoug est édifiant au point où ce quartier chevauche sur deux communes au vu et au su des autorités
  • dire que la wilaya de Bgayet n’a jamais été marginalisée par les pouvoirs publics alors que l’institution de wilaya est SDF. Un terrain de plus de 2 hectares lui a été cédé au Dinar symbolique pour la construction d’un siège de wilaya pendant que cette même wilaya préfère continuer de squatter une cité de logements destinés aux enseignants (projet de 1984).
  • parler de cadres incompétents et corrompus à la tête des directions de wilaya ou des oeuvres universitaires

Telles sont, pêle-mêle, les revendications des citoyens de la wilaya de Bgayet.

Laisser un commentaire

 

Association des Copropriéta... |
I will be back |
targuist |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGER RIT
| postier du 10
| Gabon, Environnement, Touri...