Ces paraboles qui amochent nos villes

Posté par Rabah Naceri le 9 novembre 2012

 

Ces paraboles qui amochent nos villes dans 1. AU JOUR LE JOUR paraboles_01

paraboles_02 dans 1. AU JOUR LE JOUR

nuage-de-paraboles

 

C’est une première du genre ! Les paraboles et les climatiseurs sont désormais interdits sur les façades des immeubles récemment ravalés du centre‑ville de la capitale. La commune d’Alger‑centre a publié jeudi la décision no 065 interdisant la pose de climatiseurs et d’antennes paraboliques sur les façades et les balcons des bâtiments ayant récemment fait l’objet d’opérations de réhabilitation. La décision dont TSA détient une copie appelle les citoyens et les administrations publiques à se conformer à cette mesure et indique que toute infraction expose son auteur à des sanctions.

La commune d’Alger a entamé depuis plusieurs années un vaste chantier de réhabilitation des immeubles du centre‑ville de la capitale. Les bâtiments ont été repeints et leurs façades retapées. L’opération se poursuit toujours. Dans sa décision, la commune d’Alger n’a pas indiqué où les habitants de ces immeubles pourront installer les antennes paraboliques et les climatiseurs, largement répandus sur les bâtiments et maisons des villes algériennes. D’autant que le projet d’un bouquet de télévision capté par internet promis par le gouvernement et Algérie Télécom pour lutter contre la prolifération des antennes paraboliques sur les façades des immeubles n’a pas vu le jour.

interdire_parabole

2 Réponses à “Ces paraboles qui amochent nos villes”

  1. Salima dit :

    sa m’etonne ke les nouveau zélus changent qlq choses.le problème des ordures ménagere n’est pas regler alors que diront nous des assiettes de parabol ?

  2. algerie dit :

    il faut rester optimiste salima. il faut parler de tous les problème meme ceux de l’immobilier

Laisser un commentaire

 

Association des Copropriéta... |
I will be back |
targuist |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ALGER RIT
| postier du 10
| Gabon, Environnement, Touri...