• Accueil
  • > Archives pour novembre 2012

Un séisme dévoile le laxisme et l’incompétence des pouvoirs publics

Posté par Rabah Naceri le 30 novembre 2012

Un séisme dévoile le laxisme et l'incompétence des pouvoirs publics dans 1. AU JOUR LE JOUR vieux_bati_bgayet 

 

On n’agit pas ! On réagit !

Telle est la nouvelle culture qu’appliquent nos responsables et nos élus. Il a fallu qu’un séisme de magnitude 5,1 secoue violemment la ville de Bgayet pour que ces pseudos responsables lancent l’opération de recensement des vieilles bâtisses en vu d’inscrire leur restauration ou leur consolidation alors que des cris de détresse ont été lancés plusieurs fois par les citoyens menacés.

Aux familles, aujourd’hui touchées par cette catastrophe naturelle, se joignent d’autres familles, qui vivent sous la même menace de nouvelles répliques, pour dénoncer le laxisme soutenu par l’incompétence des services compétents.

Faut-il qu’il y ait toujours effondrement, blessures et mort pour que des mesures soient prises ?

________________________

(Source: Algerie-Focus). Le séisme qui a ébranlé dans la nuit de mercredi la ville de Bejaïa et ses environs a fini par faire réagir le gouvernement algérien. La ministre de la Solidarité nationale et de la famille, Souad Bendjaballah, s’est rendue jeudi après-midi au chevet des blessés hospitalisés. La représentante du gouvernement a également promis  la réhabilitation des maisons précaires, des vieux quartiers de Béjaïa, qui ont été fragilisées par ce séisme.

« Des techniciens seront désignés pour faire rapidement un état des lieux », a promis ainsi Souad Bendjaballah en faisant référence habitations sont situées dans les vétustes et précaires quartiers de Bab-El-Louz, Sidi- Soufi la Sifa, et la rue des vieillards. Ces habitations seront recensées pour bénéficier d’une opération de restauration. Une opération qui s’impose pus que jamais car  beaucoup de ces maisons ont vu, du fait de la secousse, d’une amplitude de 5,1 sur l’échelle Richter, leurs structures se dégrader davantage. Si par malheur, une autre secousse survient dans un avenir proche, les dégâts seront nettement plus importants.

Soulignons enfin d’après les médecins du C.H.U de Béjaïa, ce séisme a causé 15 blessés et a plongé dans un état de choc pas moins 138 personnes qui ont été transférées à l’hôpitalKhellil Amrane. Pour l’heure, seul un blessé, atteint d’une fracture de la rotule, nécessite une intervention chirurgicale, a-t-on précisé en dernier lieu.

Publié dans 1. AU JOUR LE JOUR | Pas de Commentaire »

Lettre au futur Maire (de Lila Ben de Staoueli)

Posté par Rabah Naceri le 19 novembre 2012

Lettre au futur Maire (de Lila Ben de Staoueli) dans 1. AU JOUR LE JOUR lettreaumaire

Je suis sidérée par certains partis qui demandent plus de prérogatives pour les maires !
Depuis quand ces derniers auraient rempli celles qui sont légalement les leurs pour qu’on leur en ajoute d’autres.
Voici ce que j’attends de mon maire:

  • Le connaître, histoire de voir à quoi il ressemble !
  • Le voir au moins une fois tous les 3 mois dans mon quartier.
  • Ne plus voir d’ordures partout partout partout.
  • Ne plus voir les gravats des constructions se transformer en constructions abstraites.
  • Pouvoir marcher sur les trottoirs qui? paraît-il? sont faits pour les piétons ; même si, on le sait, le piéton règne en maître sur la chaussée.
  • Pouvoir stationner sans se faire racketter agressivement par des voyous. 20 DA en stationnant devant le boucher, 20 DA en sortant de chez le boulanger, 20 DA en sortant de chez le marchand de légumes, 20 DA… la pharmacie, 20 DA la supérette.
  • Ne plus avoir à jouer des coudes pour légaliser un papier. Il suffit de mettre un cordon au niveau des guichets.
  • Ne plus subir le diktat des commerçants qui placent bidons, chaises, échelles etc… pour nous empêcher de stationner.
  • Ne plus voir ma mairie fermer entre 12h et 13h (service public ?).
  • Ne plus refaire les trottoirs, les refaire, les refaire….
  • Voir nos chers vieux assis sur des bancs et non sur des bidons et autres caisses pourries pour jouer aux dames. Quand tout cela sera acquis, j’écrirais la suite.

Alors Monsieur le Maire, j’aimerais entendre au moins une fois par an, l’agent, devant votre porte, ne pas me dire, « il est en réunion » ou « il n’est pas là« . C’est très désagréable même s’il est vrai que ces réponses varient, il y a aussi « revenez demain » et toujours ponctué d’un Allah ghalab que plus personne ne supporte plus.

Allez, je vais oser l’impensable : souhaiter que ma commune soit fleurie ! Eh oui c’est mon côté rêveur. Monsieur le Maire, faites tout ce que je vous demande et je vous promets d’arrêter de rêver.

Publié dans 1. AU JOUR LE JOUR | 3 Commentaires »

Gehimab célèbre le 115è anniversaire du séjour à Bgayet de l’Archiduc d’Autriche Louis Salvator de Habsbourg.

Posté par Rabah Naceri le 12 novembre 2012

  Gehimab célèbre le 115è anniversaire du séjour à Bgayet de l'Archiduc d'Autriche Louis Salvator de Habsbourg. dans 1. AU JOUR LE JOUR djamil

(Par Fayçal Métaoui). Djamil Aïssani est président de l’association Gehimab (Groupe d’études sur l’histoire des mathématiques à Bougie médiévale) de Bgayet. Il est également responsable du laboratoire de recherche Lamos (optimisation des systèmes) de l’université de Bgayet. Il organise cette semaine la célébration du 115e anniversaire du séjour à Béjaïa de Louis de Habsbourg, archiduc d’Autriche. Gehimab célèbre cette année ses vingt ans d’activités.

-Pourquoi cet intérêt pour Louis Salvator de Habsbourg ?

Louis de Habsbourg  était venu à Béjaïa en 1897 pour y rester quelques mois. Il avait réalisé une trentaine d’illustrations sur des sites de cette ville et sa région, qui ont été publiées dans le livre Bougie, la perle de l’Afrique du Nord. Actuellement, aux îles Baléares, à Prague et à Vienne, on célèbre le centenaire de la mort de Habsbourg. Ils ont construit un yacht qui s’appelle La Nixe III, lequel va refaire son parcours en Méditerranée. Le yacht arrivera au port de Béjaïa le lundi 12 novembre. Le 14 novembre, des conférences seront présentées dans la matinée au théâtre Abdelmalek Bougourmouh de Béjaïa. Elle seront notamment animées par les Espagnols Carlo V. Grignalo et Juan Ramis, l’Autrichienne Helga Schwendinger, le Français Yves Bodeur, et l’Algérien Ahcène Abdelfettah. Nous allons aussi faire le vernissage de l’exposition «Ludwig Salvatore von Habsburg, Toskana à Bougie : gravures et témoignages». Lire la suite… »

Publié dans 1. AU JOUR LE JOUR | 2 Commentaires »

Ces paraboles qui amochent nos villes

Posté par Rabah Naceri le 9 novembre 2012

 

Ces paraboles qui amochent nos villes dans 1. AU JOUR LE JOUR paraboles_01

paraboles_02 dans 1. AU JOUR LE JOUR

nuage-de-paraboles

 

C’est une première du genre ! Les paraboles et les climatiseurs sont désormais interdits sur les façades des immeubles récemment ravalés du centre‑ville de la capitale. La commune d’Alger‑centre a publié jeudi la décision no 065 interdisant la pose de climatiseurs et d’antennes paraboliques sur les façades et les balcons des bâtiments ayant récemment fait l’objet d’opérations de réhabilitation. La décision dont TSA détient une copie appelle les citoyens et les administrations publiques à se conformer à cette mesure et indique que toute infraction expose son auteur à des sanctions.

La commune d’Alger a entamé depuis plusieurs années un vaste chantier de réhabilitation des immeubles du centre‑ville de la capitale. Les bâtiments ont été repeints et leurs façades retapées. L’opération se poursuit toujours. Dans sa décision, la commune d’Alger n’a pas indiqué où les habitants de ces immeubles pourront installer les antennes paraboliques et les climatiseurs, largement répandus sur les bâtiments et maisons des villes algériennes. D’autant que le projet d’un bouquet de télévision capté par internet promis par le gouvernement et Algérie Télécom pour lutter contre la prolifération des antennes paraboliques sur les façades des immeubles n’a pas vu le jour.

interdire_parabole

Publié dans 1. AU JOUR LE JOUR | 2 Commentaires »

Le Zéphir. De la place Gueydon au square Pasteur

Posté par Rabah Naceri le 6 novembre 2012

Le Zéphir. De la place Gueydon au square Pasteur dans 1. AU JOUR LE JOUR accuse-de-depot- 

lezephir dans 1. AU JOUR LE JOUR

Le Zéphir. Cette imposante statue en bronze est l’œuvre du sculpteur et médailleur français Eugène Marioton (1854-1933) qui a par ailleurs réalisé d’autres œuvres non moins célèbres comme par exemple le célèbre bronze Mounted Cavalier (voir http://www.artrenewal.org/museum ).

La célèbre statue Le Zéphir a été réalisée en 1894 et intervient juste après le magnifique bronze « Zephir and Psyche«  en 1893 dont l’original avait été acquis par le Royal Ontarion Museum (voir http://www.spiritualgate.com ).

Chez les anciens, le Zephir représente le vent d’Ouest. Il s’agit donc de la personnification mythologique de ce vent. (Des éléments historiques sur le zéphir peuvent être consultés sur le site Web http://www.sculpturegellery.com/sculpture/ )

Dans son célèbre ouvrage  « Bougie, die perle Nord Afrikas« , Louis Salvator De Habsbourg, Archiduc d’Autriche, donne une explication rationnelle de l’acquisition de cette superbe sculpture par la mairie de Bougie à la fin du XIXème siècle. En effet, « Bougie est protégée des violents vents du Nord par la montagne du Gouraya et le Cap Carbon. Alors qu’au large du Cap Carbon, le vent souffle avec violence et que la mer est agitée, il règne à Bougie un calme relatif et le mistral souffle en douceur« . Or, dans le langage courant, le Zéphir symbolise « tout vent doux et agréable« . C’est pourquoi l’Archiduc peut affirmer en 1899 que « c’est à juste titre que le maire actuel a fait ériger la statue sur la place ». De fait, cette œuvre plus que  centenaire, avait été initialement érigée sur la place Gueydon (actuellement Place du 1er novembre 54). Ce n’est que plus tard qu’elle sera transférée au square Pasteur.

Source : GEHIMAB

Publié dans 1. AU JOUR LE JOUR | 1 Commentaire »

Les citoyens continuent de fermer les routes. Lisez pour comprendre !

Posté par Rabah Naceri le 5 novembre 2012

(Par A. Slimani). Les citoyens de Bgayet et plus particulièrement les usagers des routes nationales n’avaient pas seulement rendez-vous hier avec les discours électoraux, mais avaient eu droit aussi aux coupures de routes. Après une courte trêve, les actions musclées s’invitent dans la campagne électorale ouverte hier pour le compte des joutes électorales du 29 novembre.
Hier, les usagers des routes nationales 09 et 43 ont eu la désagréable surprise de découvrir leurs routes obstruées sans préavis par des villageois mécontents des travaux en cours sur la route nationale 43, reliant la wilaya de Bgayet à Jijel par le littoral. C’était de loin la nature du projet qui gêne ces villageois frondeurs mais la lenteur relevée dans sa réalisation. Prévu sur une période 30 mois, le réaménagement de cette belle route de la corniche, rendu nécessaire par la dégradation de son état, est à la traîne. Le projet est en cours depuis quatre ans et le bout du tunnel ne se dessine qu’à peine. Il faudra encore patienter. Ce n’est pas le cas des villageois du Sahel dans la commune de Melbou, qui ont procédé hier à la fermeture de la RN 43 (reliant Bgayet à Jijel) et de la RN 9 (reliant Bgayet à Sétif) criant leur colère quant au retard accusé dans les travaux d’aménagement du tronçon routier de la RN 43, reliant Souk El Tenine à Ziama. Plusieurs dizaines de personnes représentant essentiellement les populations des localités de Melbou et de Sahel, à l’est de Bgayet, ont bloqué les deux axes routiers à l’aide de troncs d’arbres et de pierres au niveau des intersections reliant Souk El Tenine à Melbou et à Sahel, Souk El Tenine à Darguina et Souk El Tenine à Bgayet. Ils exigeaient la réouverture immédiate du tronçon de la RN 43 dont les travaux d’aménagement engagés les pénalisent durement. En appui à la manifestation, les commerçants de Melbou ont également baissé rideau. Les habitants du village Sahel, à l’est de Melbou, sur la RN 43 ont été contraints depuis le lancement du projet d’emprunter une déviation longue et périlleuse pour vaquer à leurs occupations. Lancé dans le cadre du «programme complémentaire de soutien à la croissance tranche 2006», ce projet a été confié à une entreprise turque, en tandem avec l’entreprise algérienne. Outre les travaux d’élargissement de la chaussée, il y a lieu de noter la réalisation de trois (3) tunnels. Un retard de plus dans la réalisation des projets d’utilité publique à Bgayet sachant la réalité d’une administration qui fonctionne à pas de tortue.

Les citoyens continuent de fermer les routes. Lisez pour comprendre ! dans 1. AU JOUR LE JOUR tortouraison

Publié dans 1. AU JOUR LE JOUR | Pas de Commentaire »

Un budget spécial pour Bgayet SVP !

Posté par Rabah Naceri le 3 novembre 2012

Un budget spécial pour Bgayet SVP ! dans 1. AU JOUR LE JOUR screenshot076

C’est une très bonne nouvelle et nous ne pouvons que nous en féliciter !

Nous lançons un grand bravo à notre ministre d’avoir arraché un budget spécial conséquent pour cette opération de curage des oueds et des réseaux d’assainissement. Dans le feu de l’action, nous espérons que les premiers responsables de cette wilaya ainsi que nos chers députés et sénateurs bien ou mal élus, qui ne cessent de déclarer que Bgayet accuse un grand retard dans son développement, se secoueront pour obtenir une enveloppe substantielle pour notre malheureuse wilaya qui traine la patte dans beaucoup de secteurs d’activités.

Que chacun montre de quoi il est capable pour l’intérêt de notre wilaya

Publié dans 1. AU JOUR LE JOUR | 1 Commentaire »

Jil Jadid, le parti de l’Espoir

Posté par Rabah Naceri le 2 novembre 2012

Jil Jadid, le parti de l'Espoir dans 1. AU JOUR LE JOUR jiljadid_espoir 

Beaucoup d’amis, sympathisants de notre parti Jil Jadid, ne cessent de m’interroger sur la timide participation de notre parti aux prochaines échéances électorales du 29 novembre 2012. Il est tout à fait normal et légitime que nos amis et sympathisants en sachent un peu plus sur l’avancée de notre jeune parti, et c’est l’objet du présent article.

En effet, une coordination de wilaya, composée de 12 militants, a été installée il y a de cela des semaines et qui avait pour objectif de cibler des candidats potentiels pour les élections locales prochaines. Les critères de sélection sont ceux arrêtés par le Conseil politique du parti, qui sont : crédibilité et compétence.

Tout le monde aura compris que Jil Jadid, agréé le 19 mars 2012, n’a pas droit à l’erreur dans la confection de ses listes électorales d’autant plus que les membres fondateurs du parti Jil Jadid visent beaucoup plus la construction d’un grand parti qui sera un espace d’expression pour tous les jeunes et moins jeunes qui n’ont plus confiance en les autres formations politiques. Une échéance électorale est une opportunité renouvelable, mais une crédibilité perdue ne se regagne plus jamais surtout en ces moments de crise de confiance qui explique la rupture profonde et visible entre les citoyens et l’administration avec ses institutions obsolètes.

La commission de coordination a donc approché plusieurs personnes connues pour leur crédibilité et leur compétence pour étoffer les listes électorales notamment celle du chef-lieu, Bejaia. La grande majorité des personnes ciblées demeurent sceptiques quant à un éventuel changement, et les raisons évoquées sont nombreuses et légitimes :

  • il n’y a pas de signes convaincants d’une volonté politique de changement de la part du pouvoir
  • le code communal et de wilaya sont encore plus réducteurs que ceux de 1989. Les codes actuels renforcent les prérogatives du chef de daïra et du wali au détriment de l’élu qui est porteur de la volonté populaire
  • la pléthore de partis politiques dénature la compétition électorale pour lui donner un caractère folklorique
  • l’actuel mandat a peu de chance de survivre au-delà de 2014
  • l’incapacité d’une commune ou d’une wilaya à inscrire quoi que ce soit si l’administration ne valide pas le projet. Ce qui revient à dire que c’est l’administration qui dirige et qui gère, mais quand cela va mal, la faute retombera sur l’élu.
  • et bien d’autres raisons strictement personnelles et intimes…

Jil Jadid n’a, au final, présenté qu’une seule liste complète, c’est celle de Fenaia El-Maten. Tous nos efforts seront donc destinés à cette commune pour réussir une belle campagne électorale digne d’un parti ambitieux qui vise l’avenir plutôt que les postes électifs.

Publié dans 1. AU JOUR LE JOUR | Pas de Commentaire »

 

Association des Copropriéta... |
I will be back |
targuist |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGER RIT
| postier du 10
| Gabon, Environnement, Touri...