Plaidoyer pour une charte d’éthique et de déontologie des partis politiques

Posté par Rabah Naceri le 21 août 2012

Plaidoyer pour une charte d’éthique et de déontologie des partis politiques dans 1. AU JOUR LE JOUR Photo_Facebook-268x300La situation du pays n’a jamais été aussi inquiétante que ces dernières années, plus encore ces derniers mois. Tout semble être à l’arrêt. Figé. La population, qui a retiré sa confiance à l’Etat et ses institutions et renié les élus et leurs promesses creuses, verse de plus en plus dans l’anarchie, le système D de survie des uns et des autres. Seul mode de régulation par l’absurde et de gestion par le vide : la corruption partout et par-dessus tout prend possession des moindres espaces et règne en maîtresse des lieux.

Cette situation de déliquescence avancée ne peut pas, ne peut plus continuer indéfiniment à être ignorée, occultée, sans mettre en danger la stabilité du pays, déjà chancelante, et l’avenir des générations montantes. Si des mesures urgentes ne sont pas prises à temps pour sauver ce qui mérite de l’être, nous serons coupables devant les générations montantes d’avoir regardé passivement se réaliser l’autodestruction de notre pays et la grave dérive de toute notre jeunesse, sans avoir tenté d’y apporter, le moment opportun, des solutions. Pourtant çà et là, nous assistons depuis quelques temps à l’avènement d’un phénomène tout à fait nouveau dans notre pays qui commence à toucher aussi bien les entreprises que les associations à caractère professionnel, social et culturel : celui de la mise en place de véritables chartes d’éthique et de déontologie. Lire la suite… »

Publié dans 1. AU JOUR LE JOUR | 1 Commentaire »

Leçon de courage

Posté par Rabah Naceri le 3 août 2012

Leçon de courage dans 1. AU JOUR LE JOUR Courage

Pari réussi pour cet homme de 42 ans, sans bras et sans jambe, qui avait entamé ce défi hors-norme, à Folkestone, en Angleterre. Avançant à un peu moins de 3 km/h, il est arrivé en France à 21h13.

coeur- dans 1. AU JOUR LE JOURPhilippe-Croizon-300x199«Je me sens bien dans ma tête, bien dans mon corps, maintenant il va falloir nager.» Amputé des bras et des jambes, Philippe Croizon, 42 ans, s’était élancé pour une traversée de la Manche à la nage. Un défi hors-norme qu’il a préparé durant deux années, en s’entraînant jusqu’à 30 heures par semaine. Non seulement il a réussi son incroyable pari, mais il avait près de 10 heures d’avance sur son objectif !

La secrétaire d’Etat chargée de la Famille et de la Solidarité, Nadine Morano, a salué sa «performance sportive exceptionnelle». Elle s’est entretenue avec lui par téléphone peu après son arrivée «pour le féliciter chaleureusement après le véritable exploit qu’il vient d’accomplir, une réussite par le dépassement de soi», est-il précisé dans un communiqué officiel. Philippe Croizon «envoie un véritable message de courage et d’espérance à tous les Français et à la jeunesse de tous les pays», ajoute-t-elle. «Par cet acte héroïque, (il) démontre que rien n’est impossible dès lors que l’on croit en l’Homme».

«Pour tous mes compagnons d’infortune»

Philippe Croizon avait été terrassé par plusieurs décharges de 20.000 volts en mars 1994 alors qu’il démontait une antenne de télévision, victime d’un arc électrique entre lui et une ligne à haute tension. L’idée de cette traversée avait germé il y a 16 ans alors qu’il était sur son lit d’hôpital après l’accident, en voyant à la télévision un reportage sur une nageuse traversant la Manche. Ce père de deux enfants veut accomplir un exploit, «pour moi, les miens et tous mes compagnons d’infortune qui n’ont plus goût à la vie», dit-il.

Pour relever son défi, Philippe Croizon a fait concevoir des prothèses équipées de palmes fixées à ses moignons de jambes. Ses moignons de bras ne lui servent pas à avancer mais lui permettent de trouver l’équilibre et de ne pas souffrir du mal de mer. En moyenne, il avance à un peu moins de trois kilomètres/heure contre une moyenne comprise entre quatre et cinq km/h pour les valides.

Publié dans 1. AU JOUR LE JOUR | 2 Commentaires »

Histoire de la jarre pleine d’or (époque hammadite)

Posté par Rabah Naceri le 2 août 2012

Histoire de la jarre pleine d'or (époque hammadite) dans 1. AU JOUR LE JOUR Jarre-dOrCoffret-dor dans 1. AU JOUR LE JOUR

C’est avec une grande fierté, que je viens aujourd’hui vous raconter cette belle histoire, pour ce qu’elle représente pour les habitants de Bougie durant le règne de Moulay Nacer (le prince hammadite).

La tradition rapporte, que durant de longues années on se dispensa de Kadi (juge) dont la fonction était devenu une sinécure. On cite à ce sujet un exemple de probité, bien digne de l’âge d’or qu’a connu la célèbre ville de Bgayet – Naceria.

Un Bougiote faisait bâtir une résidence sur un terrain acheté à son voisin. Pendant les travaux de construction, les ouvriers déterrèrent une énorme jarre pleine de pièces d’Or. Le nouveau propriétaire demande aussitôt après le vendeur du terrain et lui fait part de la découverte en le priant de prendre le trésor qu’il avait sans doute oublié d’emporter. Celui-ci lui répondit qu’il n’a rien oublié et que cet or revient de droit à celui qui l’a trouvé, c’est à dire au nouveau propriétaire du terrain.

Alors une vive contestation a surgi entre les deux parties. A ce moment là Moulay Nacer est appelé à juger cette grave question.

Après avoir entendu les deux parties, Moulay Nacer décida que puisque les plaignants possédaient l’un une fille et l’autre un garçon, un mariage seul pouvait mettre un terme à leur différent et que l’Or en question leur sera donné en dot.

Affaire classée et les deux familles se sont soudées en donnant naissance à un nouveau couple heureux.

Publié dans 1. AU JOUR LE JOUR | 1 Commentaire »

Les noms de rue

Posté par Rabah Naceri le 2 août 2012

Les noms de rue dans NUMEROS UTILES Nomderue

J’ai retrouvé accidentellement cet article dans mes brouillons, et comme le contenu reste d’actualité, alors j’ai pensé le partager avec mes visiteurs. J’ignore le nom de l’auteur et de quel quotidien national je l’ai puisé. Je prie l’auteur, si jamais il reconnait son écrit, de m’en excuser et de le rassurer qu’il ne s’agit nullement d’un plagiat.

_________________

Des noms connus ou moins connus, c’est selon, des édifices ou des établissements. Les choix sont-ils toujours judicieux ou sont-ils le fruit d’une sélection politicienne ? Dénominations insolites: le génie populaire supplante les appellations officielles.

Cela relève désormais de l’anecdote : à son arrivée à Alger en 1992, feu Mohamed Boudiaf découvre que l’un des plus beaux boulevards de la capitale a été baptisé du nom de celui qu’il considère comme un traître de la guerre de Libération nationale. La plaque portant le nom de Salah Bouakouir est ainsi déboulonnée, sans fleurs ni couronne, et remplacée par une inscription glorifiant Krim Belkacem. Mais pour la plupart des Algérois, ce boulevard portera, pour toujours, le nom que lui ont donné les colons : le Télemly. Lire la suite… »

Publié dans NUMEROS UTILES | 2 Commentaires »

ECHANGEUR DES QUATRE-CHEMINS À BGAYET

Posté par Rabah Naceri le 1 août 2012

ECHANGEUR DES QUATRE-CHEMINS À BGAYET dans 2. GESTION DE LA VILLE Carrefour_4Chemins

titre_web20 dans 2. GESTION DE LA VILLE

 

(Par A. Slimani). Entre la direction de la Sonatrach et la direction des travaux publics de la wilaya de Bgayet, le torchon brûle depuis quelques semaines. La direction de Sonatrach a poursuivi en justice la DTP pour une histoire de risques que peuvent engendrer les travaux de réalisation de l’échangeur des « Quatre-Chemins » entamés depuis un mois. Sonatrach tente, conséquemment de bloquer un projet, qui date de 15 ans, survivant à pas moins de trois walis à la tête de Bgayet. Le chef de l’exécutif a, hier, pris position en faveur de la DTP.
Ce qui n’est que logique dans la mesure où ce projet est porté par lui-même dans le cadre du plan quinquennal. Le wali a plaidé pour le règlement de ce litige par la voie du dialogue et de la concertation. La réalisation du projet se poursuivra. «Nous allons réaliser ce projet pour l’intérêt général et récupérer le retard accusé par la wilaya en la matière», dira-t-il. Il précisera que les responsables de la Sonatrach ont été associés à toutes les rencontres tenues antérieurement à propos de ce projet sans jamais émettre une quelconque réserve. «J’irai défendre ce projet-là où ils veulent» assène-t-il affirmant avoir envoyé des correspondances aux ministères concernés dont ceux de l’Energie et des Mines et des Travaux publics ainsi que d’autres parties. Pour le wali, «l’étude a pris en considération le pipe qui se trouve sur le site. Un oléoduc réalisé, faut-il le souligner en 1958. «S’il faut le déplacer on le fera», conclut le wali qui plaidera pour une solution ou arbitrage en dehors de la justice.

Publié dans 2. GESTION DE LA VILLE | Pas de Commentaire »

 

Association des Copropriéta... |
I will be back |
targuist |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGER RIT
| postier du 10
| Gabon, Environnement, Touri...