Ighil Ali : La maison des Amrouche menacée de destruction

Posté par Rabah Naceri le 9 janvier 2012

Les citoyens envahissent la rue

(Par M.S). Le village originaire de Fadhma Ath Mansour, Taos et Jean El Mouhoub Amrouche vit depuis quelques mois des débats polémiques relatifs au patrimoine de ces grandes figures culturelles et historiques. L’association d’Ighil Ali portant les noms de Marie-Louise Taos Amrouche ; la première femme lettrée en Algérie et de Jean El Mouhoub Amrouche, célèbre écrivain journaliste et patriote de renom, ont tenté dans la journée du samedi dernier de fermer la RN 26 au niveau du carrefour d’Allaghene pendant quelquIghil Ali : La maison des Amrouche menacée de destruction dans 1. AU JOUR LE JOUR Taos-Amrouchees heures. Les animateurs de ce mouvement de protestation ont ainsi pu accomplir leur opération de mobilisation et expliquer les raisons de leur ras-le-bol. Selon la déclaration qui porte le sceau de ladite association, la maison des Amrouche devra être classée au patrimoine national au lieu qu’elle soit entre les mains d’un indu occupant ne cessant de profaner et de dénaturer sa structure et son aspect architectural. Il est utile de rappeler que bien avant cette ultime démonstration, les citoyens d’Ighil Ali ont réussi à faire venir une commission des services concernés de la wilaya de Béjaïa pour visiter les lieux. “Nous nous demandons vraiment qui a le vrai acte de possession ?”, s’interroge un citoyen. Les membres de l’association qualifient leur démarche de “légale”, vu qu’ils jouissent, selon eux, d’un acte authentique portant le nom de Belkacem Amrouche. En attendant la suite des actions à entreprendre par les membres de l’Association culturelle Taos et Jean Amrouche d’Ighil Ali, l’affaire ne cesse de drainer des foules plus nombreuses dépassant les limites des Ath Abbas et suscite l’intérêt de toute une région.

2 Réponses à “Ighil Ali : La maison des Amrouche menacée de destruction”

  1. GHEDIA dit :

    Ighil Ali est à quelques encablures de Bordj. En fait, je crois même qu’elle fait partie de la wilaya de B.B.A. Mais, je n’ai pas eu l’occasion de m’y rendre.On ne m’a dit pourtant que du bien tant en ce qui concerne la nature sauvage et luxuriante, particulièrement au printemps, qui entoure ce vilage niché sur la montagne que de l’hospitalité de ses habitants. Un jour peut-être… Quant à la maison des Amrouche, je pense que l’idéal serait qu’elle devienne un patrimoine culturel, un lieu de pélerinage pour tous ceux qui sont reconnaissants à l’apport littéraire de cette famille, de mère en fille!

  2. Kabyle dit :

    Le village d’Ighil Ali fait partie de la tribu des Ath Abbas. Il n’est pas du tout aussi proche de Bordj comme vous le croyez. Et il est affilié à la wilaya de Béjaia. Connu pour etre un village historique avec des personnalités comme Jean, Taos Amrouche, Fadhma Ath Mansour et Malek Ouary…aussi par la fameuse Kalàa des Ath Abbas à sa tete El Mokrani. A noter qu’il est aussi sis à quelques encablures de Bgayet. Merci

Laisser un commentaire

 

Association des Copropriéta... |
I will be back |
targuist |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGER RIT
| postier du 10
| Gabon, Environnement, Touri...