Développement de la wilaya de Bgayet. Entre blocages et retards.

Posté par Rabah Naceri le 2 novembre 2011

valledelasoummam.jpg

Des projets de zones d’activités ne voient toujours pas le jour ! 

(Par L. BEDDAR). Sachant le rôle important d’une zone d’activités dans le développement d’une commune, plusieurs APC de la vallée de la Soummam dans la wilaya de Béjaïa souhaitent en avoir une.

Les communes de Sidi Aïch et Tazmalt ont avancé dans la gestation des projets, mais butent sur des problèmes qui les freinent la concrétisation. Et pourtant, un tel projet est vital pour toute commune qui aspire à un développement. Sidi Aïch a projeté la création d’une ZAC sur un terrain adéquat. Il y a deux ans, un promoteur avait même engagé des pourparlers avec l’APC pour une éventuelle location. Une proposition alléchante du fait que le promoteur qui ambitionne de créer une usine de montagne des autobus s’engage à prendre en charge tous les frais nécessaires à son aménagement. Le projet tombé à l’eau et l’APC, ne pouvant prendre en charge son aménagement avec l’infime budget du plan de développement communal alloué chaque année par les pouvoirs publics, adresse tout un dossier de conformité pour l’inscription du projet au niveau ministériel et ce, afin de le faire bénéficier d’une subvention. La réponse tarde à venir. Il faut dire aussi que faute d’une ZAC, les opérateurs économiques de Sidi Aïch ont concentré leurs affaires économiques sur les abords du tronçon de la RN26 reliant Takriets à Sidi Aïch. La commune de Tazmalt vit aussi le même problème. Le projet d’une zone d’activités a été lancé il y a des années et un terrain a été sélectionné et affecté pour la circonstance, mais le dossier adressé au ministère reste toujours bloqué. Pourtant, Tazmalt est connue et reconnue comme étant un grand pôle économique dans la wilaya de Béjaïa. Aux potentialités agricoles avec d’étendues superficies utiles exploitées, Tazmalt est aussi un grand carrefour commercial où transitent beaucoup de produits destinés pour les communes de la wilaya de Béjaïa ou les wilayas limitrophes telles que Bordj Bou-Arreridj, M’Sila, Bouira et Tizi-Ouzou. Tazmalt possède aussi un important marché hebdomadaire et un panel de promoteurs économiques. Les opérateurs économiques de ces deux communes possèdent la culture d’investissement, le savoir-faire et les moyens, mais butent sur le manque de terrains adéquats pour participer au développement de leurs communes par l’implantation de projets qui contribueraient sans aucun doute au bien-être des citoyens par la création d’emplois, de richesses et de produits. Pour cela, pendant que ces projets moisissent quelque part, les opérateurs économiques continueront à aller investir ailleurs et la population en âge de travailler, continuera aussi de monnayer ailleurs sa force de travail.

Laisser un commentaire

 

Association des Copropriéta... |
I will be back |
targuist |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGER RIT
| postier du 10
| Gabon, Environnement, Touri...