Un nouveau parti politique est né : JIL JADID – JIL AJDHIDH – GENERATION NOUVELLE

Posté par Rabah Naceri le 14 avril 2011

SES INITIATEURS APPELLENT À TRANSCENDER LES CONFLITS IDÉOLOGIQUES

Le parti Jil Jadid entre en scène 

               (Par T.H). Jil Jadid fait son entrée sur la scène politique. Initié par un groupe de citoyens et d’ex-militants de formations politiques, ce parti appelle à dépasser tous conflits idéologiques.
              Les initiateurs de Jil Jadid, ou Nouvelle génération, ont tenu, hier, à Zéralda, une première activité publique à l’occasion de la présentation de la déclaration officielle de leur parti. «C’est pleins d’espoirs mais conscients des immenses difficultés à affronter que des citoyens parmi vous, de toutes conditions, de tous âges et de toutes contrées, ont décidé de mettre en commun leur énergie, leur générosité et leur compétence, en créant un parti politique, Jil Jadid, pour servir leur société, pour l’aider à transcender ses contradictions et pour enfin lancer l’Algérie dans le véritable développement humain, matériel et moral qu’elle mérite», précise le texte constitutif. Jil Jadid, qui milite pour l’émergence d’une nouvelle élite politique, se tient en dehors de tout conflit idéologique : «Bien que lentement, l’Algérie sort de ses divisions idéologiques mortifères et subjectives pour enfin stabiliser les sources de sa sève vitale, son identité historique, ses référents culturels et civilisationnels et entrer dans le monde objectif des défis du présent, celui de l’économie, du social, de la citoyenneté ; en un mot, dans le monde du politique.» Sofiane Djilali, le coordinateur de la Commission de constitution, est revenu sur les conditions de création de ce nouveau parti. «Les initiateurs de Jil Jadid viennent de différents horizons, certains ont milité dans d’autres formations politiques. Une rencontre constitutive s’est déroulée le 11 mars 2010 en présence d’une cinquantaine de membres représentant 30 wilayas», a expliqué l’ancien responsable du Parti du renouveau algérien (PRA). Selon lui, le dossier d’agrément devrait être déposé dans deux semaines au niveau des services du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales.

Crise politique

               Sofiane Djilali estime qu’il existe actuellement une réelle crise politique en Algérie. «Contrairement à ce qui se dit, le pays traverse une réelle crise politique. Mais celle-ci ne se situe pas au niveau des institutions car, en définitive, elles ne sont que le démembrement d’une même structure politique. Le problème est double : il se situe au niveau des personnes qui dirigent ce pays et dans les relations qu’elles entretiennent avec le peuple. Il y a un manque de confiance flagrant entre gouvernants et gouvernés.» Pour le représentant de Jil Jadid, l’Algérie ne peut rester en dehors des grands bouleversements internationaux. «Le monde change. Nous devons en prendre conscience et réagir, auquel cas les conséquences seront fâcheuses. L’Algérie est certainement le pays le plus apte à mener une réelle révolution. Nous avons déjà passé un premier examen en 1988. Mais cette révolution ne doit pas se faire dans la violence. Les choses de l’Etat ne doivent pas se régler dans la rue. L’Algérie dispose d’une élite, nous devons faire en sorte qu’elle puisse s’impliquer », dira-t-il. Sofiane Djilali estime que l’installation d’une assemblée constituante est une solution inadéquate. «Il serait inutile de dissoudre une Assemblée en fin de mandat pour élire une assemblée constituante en usant de la technique des quotas. Nous pensons qu’il serait plus judicieux d’appliquer la Constitution, les lois existantes et d’ouvrir le champ médiatique. » Le coordinateur de Jil Jadid a tenu à dénoncer la politique économique imposée par le gouvernement. «L’Algérie est sur le point de subir une grave crise inflationniste à cause des mesures prises pour atténuer la tension sociale. Cette inflation risque d’être démultipliée par une inflation au niveau mondial. Mais le pire risque d’intervenir dans les prochaines années, lorsque l’Algérie ne produira plus d’hydrocarbures. Actuellement, les gouvernants sont incapables de comprendre les enjeux. Ils sont incapables de relever ces défis», soulignera Sofiane Djilali.
T. H.

5 Réponses à “Un nouveau parti politique est né : JIL JADID – JIL AJDHIDH – GENERATION NOUVELLE”

  1. sabrina dit :

    Bonjour El-hadj

    Félicitation pour la création de ce nouveau parti, je lui souhaite longue vie ainsi que du courage
    pour ses militants.Et je sais que votre présence El-hadj dans ce parti va être d’un grand poids.
    Bonne Chance.

    Sabrina de Montréal.

  2. jil jadid dit :

    Bienvenue à tous et à toutes à http://jiljadid.com

  3. Hachemi Delco dit :

    on veut bien adhérer mais nous ne savons encore rien de ce nouveau parti.
    N’est-il pas créé par le système ?
    N’y a-t-il pas un général derrière ?
    Alors je préfère attendre un peu avant de mettre le pied dans le plat surtout que je n’ai jamais fait partie d’une formation politique. Mais je souhaite participer à mettrece système berra. 50 ans de dictature BARAKAT !

  4. Hcino dit :

    dois-je comprendre que vous etes membre fondateur si Naceri ? ce serait bien que vous y soyez,on a besoin de gens honnetes et compétents

  5. Amine Si Ahmed dit :

    C’est bien de créer un parti politique.Ceci prouve que personne n’a le droit d’être seul détenteur du monopole de créer des partis politiques ou des associations à autres caractères.C’est encore mieux de le faire durer ,quels que soient le nombre et l’intensité d’obstacles.

Laisser un commentaire

 

Association des Copropriéta... |
I will be back |
targuist |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGER RIT
| postier du 10
| Gabon, Environnement, Touri...