Effondrement de l’ancien tribunal de Bgayet

Posté par Rabah Naceri le 12 mars 2011

basta.jpg

tribunal011.jpg  tribunal021.jpg  tribunal041.jpg  tribunal031.jpg

tribunal051.jpg

Triste nouvelle que celle que viennent d’apprendre tous ceux qui aiment Bgayet : une aile de l’ancien tribunal (qui est un chef-d’œuvre architectural) de Bgayet s’est effondré. L’histoire de ce bel édifice est trop longue pour la raconter en quelques lignes sur une page d’un blog. Comme tous les Bougiotes qui aiment sincèrement leur ville, je suis effondré par cette nouvelle et encore plus lorsque j’ai vu sur place les pierres, les poutres, les gorges de cet ancien tribunal parterre comme si un ouragan de force maximale est passé par là.
Pendant plus de 10 ans, cet édifice est resté fermé, servant de refuge à la société marginale et aux pigeons qui peuplent le port de Bgayet situé juste plus bas.
Des journalistes ont attiré l’attention des autorités locales et nationales. L’association de défense du patrimoine a entreprit maintes démarches auprès des autorités locales pour sa sauvegarde. Moi-même j’ai saisi les services de la wilaya pour sa restauration en urgence et j’ai même saisi, en ma qualité de président d’Apw par écrit, le président de la république en exercice pour instruire les services concernés d’engager l’étude de sa restauration et de sa transformation en chambre administrative. Tous ces appels et toutes ces alertes sont restés lettres mortes.
L’effondrement d’une partie de ce tribunal est scandaleux pour toutes les autorités locales et nationales parce que c’est tout un pan de la mémoire collective des Bougiotes qui s’effondre et tout laisse croire que ce laxisme est conscient et qu’on a souhaité son effritement.
De mon point de vue et de celui des nombreuses personnes venues voir le désastre, il est impératif que la présidence de la république diligente une commission d’enquête indépendante pour situer les parts de responsabilité depuis le retard mis pour lancer les travaux de renforcement jusqu’au critères de sélection d’une entreprise de travaux publics non spécialisée dans ce type de travaux de restauration de vieux édifices publics.

La population Bougiote craint que le même sort n’atteigne les anciennes habitations de houma Qaramane, de la rue des Vieillards, des portes cochères de Bab El Fouqa, du château de la comtesse, et de bien d’autres sites historiques.

Qui veut effacer la mémoire collective des Bougiotes ? Et pourquoi ?

Publié dans 2. GESTION DE LA VILLE | 8 Commentaires »

 

Association des Copropriéta... |
I will be back |
targuist |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGER RIT
| postier du 10
| Gabon, Environnement, Touri...