Bugia. La destruction d’une cité des sciences et de culture par les Espagnols

Posté par Rabah Naceri le 15 novembre 2010

bougiebataillenavale.jpg

bataille.jpg

Cette gravure m’a été gracieusement envoyée par notre ami Djamal Mechehed (membre actif de notre association GEHIMAB). Il l’a découverte tout récemment au cours de ses recherches de documents dans le cadre du projet e-corpus de la bibliothèque virtuelle de la méditerranée. Que Djamal trouve ici mes remerciements les plus sincères ainsi que ceux de tous les scientifiques, chercheurs et amis de Bgayet.

En observant d’assez près cette gravure qui retrace la grande bataille qu’ont lancée les Espagnols en mai 1671, nous relevons la précision dont a usé l’auteur pour réaliser cette oeuvre qui est, à mes yeux, d’une grande valeur historique. Au premier regard, nous avons l’impression que l’image a été prise par avion alors qu’à cette époque (1671), on était loin d’imaginer l’existence d’un tel appareil volant.

Nous remarquons le nombre de navires de guerre mis engagés pour livrer bataille aux Hammadites qui, eux, ont préféré développer les sciences, les mathémathiques, la sociologie, la poésie, etc… au lieu de fabriquer des navires de guerre et des armes de défense pour repousser d’éventuelles attaques comme celle des Espagnols. Mais comme les Hammadites n’avaient pas le tempérament violent et enclins à l’agression, ils se sont laissé surprendre par cette attaque surprise et d’une rare violence dont il ne restait aux citadins hammadites que la fuite vers des villages plus cléments de l’intérieur.

Ce que je voudrai surtout faire ressortir de l’observation de cette gravure, c’est l’existence d’une cité urbaine moderne avec ses palais, ses édifices publics, ses ateliers d’artisanat, etc… et non de huttes ou de cavernes où les habitants de cette région vivraient comme à l’époque de la pierre taillée comme ont voulu nous convaincre certains esprits colonisateurs qui ont cru nous avoir apporté la culture et la civilisation.

Les historiens ont rapporté que les Espagnols ont tout tout rasé sur leurs passages jusqu’à la destruction par le feu d’une gigantesque bibliothèque qui contenait plus de dix milles ouvrages que venaient consulter tous les scientifiques du bassin méditerranéen et même d’ailleurs. N’y a-t-il pas lieu de demander réparation aux Espagnols pour les destructions sauvages qu’ils avaient causées à cette belle cité, qui était un centre de rayonnement culturel et scientifique, ainsi qu’à d’autres cités algériennes certainement ?

4 Réponses à “Bugia. La destruction d’une cité des sciences et de culture par les Espagnols”

  1. Michel dit :

    Je vous remercie pour cette image que je vois pour la 1ère fois. Je vous serais reconnaissant de me communiquer l

  2. Michel dit :

    Je vous remercie pour cette image inédite que je vois pour la 1ère fois.

    Je vous serais reconnaissant de me cmmuniquer la source d’où a été puisée cette image.Je suis sur un projet de recherche sur l’influence othomane en Algérie.Merci à vous.

  3. Mohand ZAIDI dit :

    Salutations. Je parcours pour la 1ere fois votre blog sur Bgayet, ma bien aimée ville natale, et celà suite à des recherches personnelles que je mène sur les évènements destructeurs qui s’y sont passés en 1671 dont vous raitez dans cet article. Sincèrement, je me demande pourquoi vous parlez d’attaque « ESPAGNOLE » alors que si vous observez ne serait-ce que sommairement la gravure en question, vous vous rendrez compte que la flotte qui mène l’attaque sur BUGIA est une flotte purement « ANGLAISE ». Les archives historiques de la ROYAL NAVY britannique sont consultables en ligne. Vous y trouverez ennormement de details sur la batail de 1671. Comme les noms de chaqu’un des navires impliqués ainsi que ceux des officiers qui les commandent, le nombre de canons utilisés de part et d’autre …etc.
    Ainsi, ai-je pu constaté que la flotte BRITANIQUE disposait de 280 cannons embarqués contre 210 du coté de la flotte bougiote qui a été anéantie. Alors que l’amiral Anglais Sir Edward Spragge avait uniquement perdu un de ses 2 navires incendiaires sur un total de 7 vaisseaux.

    J’espère trouver bientôt le pourquoi de cette sanglante batail navale. J’espère vous avoir intéréssé M. NACERI, et j’attend imptiemment votre point de vue sur la question.

    Cordialement, M. Mohand ZAIDI.

  4. Mohand ZAIDI dit :

    Salutations. Je parcours pour la 1ere fois votre blog sur Bgayet, ma bien aimée ville natale, et cela suite à des recherches personnelles que je mène sur les évènements destructeurs qui s’y sont passés en 1671 dont vous traitez dans cet article. Sincèrement, je me demande pourquoi vous parlez d’attaque « ESPAGNOLE » alors que si vous observez ne serait-ce que sommairement la gravure en question, vous vous rendrez compte que la flotte qui mène l’attaque sur BUGIA est une flotte purement « ANGLAISE ». Les archives historiques de la ROYAL NAVY britannique sont consultables en ligne. Vous y trouverez énormément de détails sur la batail de 1671. Comme les noms de chacun des navires impliqués ainsi que ceux des officiers qui les commandent, le nombre de canons utilisés de part et d’autre …etc.
    Ainsi, ai-je pu constater que la flotte BRITANIQUE disposait de 280 cannons embarqués contre 210 du côté de la flotte bougiote qui a été anéantie. Alors que l’amiral Anglais Sir Edward Spragge avait uniquement perdu un de ses 2 navires incendiaires sur un total de 7 vaisseaux de guerre.

    Je n’ai pas encore trouvé le pourquoi de cette sanglante batail navale. Sinon, J’espère vous avoir hautement intéressé M. NACERI, et j’attends impatiemment votre point de vue sur la question.

    Cordialement, M. Mohand ZAIDI.

Laisser un commentaire

 

Association des Copropriéta... |
I will be back |
targuist |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGER RIT
| postier du 10
| Gabon, Environnement, Touri...