Place Ifri. La place oubliée

Posté par Rabah Naceri le 16 juin 2010

ifriplace.jpg 

          La place Ifri, dans la ville de Bgayet, se situe au bout de la rue de La Liberté. Cette vaste esplanade était occupée autrefois, pendant des années, par des commerces de vêtement, de chaussures, de mercerie, etc… dont les prix défiaient toute concurrence. Il est vrai que cette place commerciale était d’une laideur incroyable par les énormes feuilles de plastique noir qui servaient de séparation entre deux activités mitoyennes et les feuilles de tôle rouillée qui servaient de toit. La mairie de Bgayet de cette époque a pris précipitamment la décision de les déloger pour aménager cette placette sans avoir préparé le nouveau lieu de remplacement. Par la force, ces commerçants ont été déplacés vers un lieu aussi lugubre situé à proximité du stade scolaire. Promesse leur a été donnée par l’assemblée de leur affecter des espaces dans le marché couvert d’Iheddadene.

          L’Apc de Bgayet a affirmé, lors d’une émission radio Forum-Soummam, qu’un grand centre commercial en R + 1 sera érigé sur la place Ifri. L’intervenant de cette émission a rassuré les citoyens de la ville que le projet serait incessamment lancé avec un délai de réalisation relativement court. Une décennie s’est écoulée sans que le projet ne voit le jour et pendant ce temps, cette belle placette, qui peut facilement, avec un bon aménagement, rivaliser avec la place du 1er Novembre (ex: place Gueydon), est en train de se détériorer de jour en jour menaçant même les magasins situés en dessous.

          A une époque, on a même parlé de l’installation d’un téléphérique qui assurerait la navette entre la ville et le plateau du Gouraya. Cette nouvelle a séduit tous les Bougiotes qui voyaient en ce moyen la fin de leur calvaire pour monter vers Yemma Gouraya ou le Pic des singes. Malheureusement, cette nouvelle a fondu comme du chocolat au soleil. Finalement, aucun projet n’a vu le jour pas même la préservation de cette place de la dégradation.

          Avec cette passivité des autorités locales, Bgayet s’enlaidit en laissant cette énorme place abandonnée et les commerçants délocalisés s’apprauvissent de jour en jour car ils évoluent dans un espace non conçu à cette activité.

          A quand donc la prise en charge de la place Ifri pour mettre à la disposition des familles Bougiotes et des visiteurs des espaces accueillants et attrayants ?

5 Réponses à “Place Ifri. La place oubliée”

  1. Akli dit :

    ya pas que la place ifri qui est abondonné.meme les habitant sont abondonné.les rues ressemblent aux pistes agricoles.les autoritées ne pensent qu’aux passage oficielles. Rouh bgayeth rouh

  2. B.S dit :

    Pourquoi vousposez-vous ces questions alors que la responsabilité incombe aux choix de vos élus. Choisissez les élus qu’il faut et les choses s’amélioreront d’elles-mêmes mais si vous placez des êtres affamés il est naturel qu’ils se mettent d’abord à manger avant de penser à leur mission.Et c’est pas sûr, imala tafret fikoum oua fina

  3. E'mis n'Bgayet dit :

    tu a oublié d parler du parc ki est devenu comme le bois de Boulogne avec Barbès a coté.Bgayet a telle une apc ? ou son les élus ou bien les Zoulous ? Chahh pour les fils n’Bgayet ki vote pour des incompaitants au ventre vide.

  4. Cherif dit :

    Que dire ???
    Les commentaires précedents en disent long aussi sur le choix des élus.
    Rien ne va plus ??? les jeux sont faits ???

    Se taire ???

    Crier haut et fort ???

    Tout a été dit, mais a-t-on pour autant une réaction des autorités concernées ???

    Ne s’agirait-il pas d’une forme de punition ???
    Qui punit-on ??? pourquoi ???

    A-t-on vraiment les moyens de renverser la situation ???

    Sommes-nous au pays de Mickey ???

    C’est vrai que la médiocrité est érigée en système de gestion, donc bien plus facile à detruire qu’à construire ???

    Les constats sont faits, mais est-ce-suffisant ???

    Que peut on faire pour jouir de nos droits à l’instar de l’ensemble des citoyens de ce pays ???

    Je n’ai fait poser que des questions, comportement qui frise le négatif. Qui apportera des réponses ?

  5. Cherif dit :

    je corrige:

    je n’ai fait que poser des questions.

    Il est vrai que poser des questions ne règle pas le problème.Avec des mots on n’attenue pas les maux de notre chère ville Bgayeth meurtrie à l’image de toute notre région.

Laisser un commentaire

 

Association des Copropriéta... |
I will be back |
targuist |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGER RIT
| postier du 10
| Gabon, Environnement, Touri...