Djamila Bouhired inaugure le Musée de l’eau de Toudja

Posté par Rabah Naceri le 20 mars 2010

bouhired.jpg

Djamila Bouhired inaugure le Musée de l’Eau de Toudja

L’inauguration du Musée de l’eau de Toudja a eu lieu ce samedi comme prévu par le programme tracé. La foule était très nombreuse où l’on a relevé la présence de plusieurs hautes personnalités de l’Etat, des cadres supérieurs, des membres actifs du mouvement associatif, des chercheurs, des universitaires et des techniciens de la télévision.

Ce musée qui est unique en Algérie et dans toute l’Afrique fut inauguré par une personne exceptionnelle, un monument historique qui force le respect et l’admiration de tout le peuple algérien et de tous les hommes et femmes de par le monde épris de justice et de liberté. L’admiration est d’autant plus grande qu’il s’agit d’une femme, d’une héroïne, d’une femme-symbole : Djamila BOUHIRED.

Toute la foule venue assister à cette cérémonie a carrément détourné son intérêt vers cette dame, toujours pleine de grâce, qui ne s’attendait pas du tout à un tel accueil aussi chaleureux, aussi sincère et aussi fraternel. Tout le monde voulait prendre une photo souvenir en sa compagnie qu’elle acceptait de bonne grâce. Elle ne s’arrêtait pas de conseiller les jeunes de continuer de défendre l’Algérie, bec et ongles, de l’Est à l’Ouest et du Nord au Sud. Elle ne cessait pas de répêter que l’indépendance de l’Algérie a été chèrement acquise et qu’elle est arrosée du sang des martyrs.

Malgré son âge et sa fragile santé, elle eut assez d’énergie pour visiter le Musée de l’eau et entendre avec beaucoup d’intérêt les explications détaillées données par l’archéologue de Bgayet. Elle n’hésita pas à dévaler une pente assez abrupte pour aller découvrir un moulin à eau remis en état de marche.

A midi, tous les membres présents furent invités à venir goûter aux nombreux plats du terroir (berkoukès, tighrafine, atemine, tihbal, el âasbane, etc) préparés par les familles de Toudja que tout le monde a apprécié.

Cette inauguration a été carrément une fête rehaussée par la présence de cette grande dame hors du commun qu’était Djamila Bouhired tant pour son passé révolutionnaire que pour sa modestie et sa simplicité qui la grandissent davantage.

Un grand bravo à tous ceux et celles qui ont contribué de près ou de loin à la réussite de ce projet unique et à la réussite de cette fête.

dj.jpg

Dans les moments difficiles que traverse présentement notre pays ,un rayon de soleil printanier ne doit pas être confisqué de manière égoiste par ceux qui ont le bonheur de le recevoir en direct et les premiers.

Les deux  photos ci-dessous (prises par Assia Nehlil, artiste peintre et garde du corps de charme de Madame Djamila Bouhired pendant son voyage de ressourcement à Toudja un  jour anniversaire du jour de la Victoire [19 mars] ) sont supérieures en réalisme et lectures symboliques multiples à celles du tableau que Pablo Picasso, Picasso le plus grand peintre du XXème siècle, a cru devoir un jour, faire d’une autre Djamila algérienne : Djamila  Boupacha

Gloire aux Martyrs Chouhadas  qui ne sont plus de ce monde!

Honneur et Gloire éternelle et reconnaissance aux martyrs survivants comme Djamila Bouhired et Djillali Guerroudj (nom de guerre Lucien et organisateur entre autres d’un attentat spectaculaire malheureusement manqué contre l’innommable Général Massu, avant qu’il ne prenne les pleins pouvoirs pour mater la Casbah dans  le cadre de la bataille d’Alger )

Djamila et « Lucien » Guerroudj » ont décidé de revivre aprés avoir survécu…

Ils nous communiquent leur tristesse mais surtout leur espoir

Tahya El Djazair !

couplemagique.jpg

Il est bien évident que les photos de Djamila Bouhired et de « Lucien » Guerroudj,  se recueillant symboliquement sur la tombe d’un chahid (qui aurait eu exactement le même âge que Djamila s’il avait survécu et qui serait mort la même année si Djamila avait été exécutée), appartiennent à tout algérien qui veut se mettre un peu de baume au coeur dans la grisaille ambiante.
Merci Assia de le préciser en disant « Liberté à mes photos ! Je n’en suis pas l’auteur, c’est le miracle du couple magique Lucien-Djamila au contact des eaux miraculeuses de Toudja le jour-anniversaire  de la Victoire qui a guidé mon appareil »

Alors ! à vos clics de souris. Prêts ! Cliquez !

Amicales salutations à toutes et à tous. Assia

5 Réponses à “Djamila Bouhired inaugure le Musée de l’eau de Toudja”

  1. Anonyme dit :

    Nous souhaitons son retour vivement.Voilà un vrai repère pour les jeunes générations

  2. J.P Dellot dit :

    Initiative géniale.J’espère que les chargés d’exploitation achèveront le projet par la mise en place d’un site web pour permettre aux adeptes de l’eau de le découvrir et de l’exploiter comme atout touristique.Bravo les habitants de Toudja

  3. Da Mokrane dit :

    Madame Bouhired vous êtes une grande Dame,vous êtes un vrai monument historique même si le ;pouvoir veut vous effacé de la grande histoire de l’Algerie.Mais ils ne peuvent pas vous effacé de nos coeurs et de tous les coeurs des vrais moudjahiddines el-ahrar.
    Vive l’Algerie Libre et Independante

  4. Anonyme dit :

    Mon père a entendu parlé du Moudjahid « Lucien » Guerroudj ou Aguerroudj.Selon mon père (88 ans et toujours lucide) quel que soit son nom, en Kabyle cela signifit « Trésor ».Il est très content qe le voir a coté de l’héroine Djamila Bouhired.
    Mon père dit que l’Algerie des héros vaincra pour laisser la place aux vrais enfants de l’Algerie.
    Vive l’Algerie Vive l’Algerie Vive l’Algerie

  5. ines dit :

    les moudjahidines sont morts.ils restent que les harka.la prouve regarde nos villes

Laisser un commentaire

 

Association des Copropriéta... |
I will be back |
targuist |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGER RIT
| postier du 10
| Gabon, Environnement, Touri...