Un tribunal administratif pour Bgayet

Posté par Rabah Naceri le 26 mars 2010

extribunaldebougie.jpg

J’ai parlé d’un tribunal administratif à Bgayet depuis 11 ans

J’ai lu dans un article de presse que le premier tribunal administratif d’Algérie vient d’être installé à Alger. Et dire que j’ai proposé, durant mon mandat de P/Apw 1997-2002, sur conseil de Monsieur Adami, ministre de la justice de l’époque, de transformer l’ancien tribunal de Bgayet en tribunal administratif. Ainsi Bgayet aurait gagné au moins dix années d’avance.

Mais qu’à celà ne tienne, nous osons espérer que le ministre de la justice accordera une attention à notre wilaya puisqu’un édifice existe et merveilleusement situé. Cela demandera quelques travaux de réfection et ce bel édifice sera prêt à ouvrir ses portes pour recevoir cette institution au grand bonheur de nos opérateurs économiques de la wilaya et de toute la région. De plus, cela allègera grandement le poids des dossiers qui pèsera sur l’instance d’Alger.

tribunal.jpg

tribunaldcharge.jpg

Publié dans 4. PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT | Pas de Commentaire »

Bgayet se développe avec des discours

Posté par Rabah Naceri le 26 mars 2010

Développement de Bgayet :

entre discours et réalité

Il est, parfois, des informations qui feraient réagir le plus indifférent de nos semblables humains. Celle dont je veux parler aujourd’hui est celle du raccordement en gaz naturel dans notre wilaya.

transporttraditionnel2.jpgAvec une évolution de 6 %, notre pauvre wilaya n’est couverte qu’à un taux proche de 26 % alors que beaucoup de responsables, toute honte bue, n’hésite pas à gonfler exagérément les chiffres que rapportent fidèlement nos correspondants de presse sans la moindre mise au point de nos élus, toutes tendances confondues, pour nous faire croire que notre wilaya se développe à bonne allure. Et dire que cette énergie est disponible et nationale. Alors que les wilayates qui font limite avec la nôtre sont couvertes à près de 75 % pour certaines et à plus de 85 % pour d’autres, la wilaya de Bgayet reste accrochée au dernier wagon du train du développement.

La parade est toute trouvée par certains responsables pour justifier le retard pris par notre wilaya : la wilaya de Bgayet est montagneuse et le relief accidenté. C’est comme si notre wilaya n’est devenue montagneuse que depuis quelques années et qu’il n’existe aucune technique adaptée aux régions montagneuses et que ce relief accidenté est une malédiction que nous devrions accepter sans rien dire.

Quand il arrive que des projets en raccordement en gaz naturel soient inscrits, nous relevons des répartitions de programmes déséquilibrés consciemment en fonction du nombre d’élus de chaque région. A titre d’exemple des régions oubliées alors que la conduite principale de gaz est toute proche (moins de 2 kms) : Amalou, Bouhamza, Seddouk et même certains quartiers du chef-lieu de wilaya. Quand il s’agit d’intérêts, chacun tire la couverture de son côté.

Hélas ! Nous continuerons encore à voir des jeunes, des femmes et des vieux pousser une brouette chargeant 2 bouteilles de gaz soit pour cuisiner, soit pour se réchauffer.

Et dire que certains responsables et élus, sans pudeur, vont continuer à parler de développement.

Publié dans 1. AU JOUR LE JOUR, Dernier discours de Salvadore Allende | 1 Commentaire »

Djamila Bouhired inaugure le Musée de l’eau de Toudja

Posté par Rabah Naceri le 20 mars 2010

bouhired.jpg

Djamila Bouhired inaugure le Musée de l’Eau de Toudja

L’inauguration du Musée de l’eau de Toudja a eu lieu ce samedi comme prévu par le programme tracé. La foule était très nombreuse où l’on a relevé la présence de plusieurs hautes personnalités de l’Etat, des cadres supérieurs, des membres actifs du mouvement associatif, des chercheurs, des universitaires et des techniciens de la télévision.

Ce musée qui est unique en Algérie et dans toute l’Afrique fut inauguré par une personne exceptionnelle, un monument historique qui force le respect et l’admiration de tout le peuple algérien et de tous les hommes et femmes de par le monde épris de justice et de liberté. L’admiration est d’autant plus grande qu’il s’agit d’une femme, d’une héroïne, d’une femme-symbole : Djamila BOUHIRED.

Toute la foule venue assister à cette cérémonie a carrément détourné son intérêt vers cette dame, toujours pleine de grâce, qui ne s’attendait pas du tout à un tel accueil aussi chaleureux, aussi sincère et aussi fraternel. Tout le monde voulait prendre une photo souvenir en sa compagnie qu’elle acceptait de bonne grâce. Elle ne s’arrêtait pas de conseiller les jeunes de continuer de défendre l’Algérie, bec et ongles, de l’Est à l’Ouest et du Nord au Sud. Elle ne cessait pas de répêter que l’indépendance de l’Algérie a été chèrement acquise et qu’elle est arrosée du sang des martyrs.

Malgré son âge et sa fragile santé, elle eut assez d’énergie pour visiter le Musée de l’eau et entendre avec beaucoup d’intérêt les explications détaillées données par l’archéologue de Bgayet. Elle n’hésita pas à dévaler une pente assez abrupte pour aller découvrir un moulin à eau remis en état de marche.

A midi, tous les membres présents furent invités à venir goûter aux nombreux plats du terroir (berkoukès, tighrafine, atemine, tihbal, el âasbane, etc) préparés par les familles de Toudja que tout le monde a apprécié.

Cette inauguration a été carrément une fête rehaussée par la présence de cette grande dame hors du commun qu’était Djamila Bouhired tant pour son passé révolutionnaire que pour sa modestie et sa simplicité qui la grandissent davantage.

Un grand bravo à tous ceux et celles qui ont contribué de près ou de loin à la réussite de ce projet unique et à la réussite de cette fête.

dj.jpg

Dans les moments difficiles que traverse présentement notre pays ,un rayon de soleil printanier ne doit pas être confisqué de manière égoiste par ceux qui ont le bonheur de le recevoir en direct et les premiers.

Les deux  photos ci-dessous (prises par Assia Nehlil, artiste peintre et garde du corps de charme de Madame Djamila Bouhired pendant son voyage de ressourcement à Toudja un  jour anniversaire du jour de la Victoire [19 mars] ) sont supérieures en réalisme et lectures symboliques multiples à celles du tableau que Pablo Picasso, Picasso le plus grand peintre du XXème siècle, a cru devoir un jour, faire d’une autre Djamila algérienne : Djamila  Boupacha

Gloire aux Martyrs Chouhadas  qui ne sont plus de ce monde!

Honneur et Gloire éternelle et reconnaissance aux martyrs survivants comme Djamila Bouhired et Djillali Guerroudj (nom de guerre Lucien et organisateur entre autres d’un attentat spectaculaire malheureusement manqué contre l’innommable Général Massu, avant qu’il ne prenne les pleins pouvoirs pour mater la Casbah dans  le cadre de la bataille d’Alger )

Djamila et « Lucien » Guerroudj » ont décidé de revivre aprés avoir survécu…

Ils nous communiquent leur tristesse mais surtout leur espoir

Tahya El Djazair !

couplemagique.jpg

Il est bien évident que les photos de Djamila Bouhired et de « Lucien » Guerroudj,  se recueillant symboliquement sur la tombe d’un chahid (qui aurait eu exactement le même âge que Djamila s’il avait survécu et qui serait mort la même année si Djamila avait été exécutée), appartiennent à tout algérien qui veut se mettre un peu de baume au coeur dans la grisaille ambiante.
Merci Assia de le préciser en disant « Liberté à mes photos ! Je n’en suis pas l’auteur, c’est le miracle du couple magique Lucien-Djamila au contact des eaux miraculeuses de Toudja le jour-anniversaire  de la Victoire qui a guidé mon appareil »

Alors ! à vos clics de souris. Prêts ! Cliquez !

Amicales salutations à toutes et à tous. Assia

Publié dans 1. AU JOUR LE JOUR, 3. CULTURE & EDUCATION | 5 Commentaires »

La pénétrante autoroutière à l’étude

Posté par Rabah Naceri le 17 mars 2010

C’est maintenant que l’étude du projet de la pénétrante va être lancée réellement. Et dire que plusieurs responsables avaient « affirmé », il y a quelques années de celà, que l’étude était prête, que le tracé était arrêté et qu’il ne manquait que l’enveloppe financière pour lancer l’avis d’appel d’offres.

Cette pénétrante verra le jour grâce à la population qui n’a pas cessé de la revendiquer et grâce à des responsables intègres au niveau central qui ont soutenu le projet jusqu’à sa finalisation.

pntrante.jpg 

L’étude de la pénétrante autoroutière de Bgayet confiée au sud-coréen Kyong Dong-Smain pour 198 millions de dinars

(Riyad Hamadi. TSA). La réalisation des études de la pénétrante autoroutière reliant le port de Bgayet à l’autoroute est-ouest sur 100 km a été attribuée provisoirement au bureau d’études sud coréen Kyong Dong-Sman pour plus de 198 millions de dinars, a annoncé mercredi 17 mars, l’Agence nationale des autoroutes (ANA).

Le bureau d’études sud-coréen doit remettre les plans dans un délai de 12 mois. L’attribution définitive du projet interviendra après son examen par la commission nationale des marchés publics (CNMP). La pénétrante autoroutière de Bgayet reliera le port de cette ville à l’autoroute est-ouest au niveau de Mechedellah et sera construite sur un site vierge. Le projet est prévu dans le plan quinquennal 2010-2014.

Publié dans 4. PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT | 4 Commentaires »

Musée de l’eau. Axxam n’waman n’Toudja

Posté par Rabah Naceri le 15 mars 2010

abridnwaman.jpg

Abrid n’waman

Le musée de l’eau de Toudja est né ! 

Axxam n’waman n’ughbalu illuled !

Le projet portant création d’un musée de l’eau à Toudja arrive à son terme. Ce projet unique au niveau national et maghrebin est l’oeuvre de l’association GEHIMAB de l’université de Bgayet en partenariat avec l’Union Européenne. 

Ce projet aura le mérite de réhabiliter un immense site historique romain antique, jusque là négligé alors qu’il a contribué à développer une cité, qui a brillé de mille feux durant des siècles, en lui acheminant de l’eau potable par canaux souterrains et aqueducs. Ces ouvrages continuent d’émerveiller les chercheurs, architectes, ingénieurs des travaux publics, mathématiciens, etc.

Ce musée de l’eau mettra certainement en valeur le site ayant abrité l’antique Tubusuctu, aujourd’huiaxxam2.jpg Tiklat, une colonie de vétérans de la légion romaine, fondée par Auguste en l’an 145. Sa principale attraction reste un aqueduc, construit dans des conditions encore inconnues et avec des techniques avancées. La construction de l’ouvrage a été initiée par le procurateur de Mauritanie Césarienne qui en confia la réalisation à la IIIe Légion d’Auguste. Il semblerait que ces ouvrages ont été achevés et entretenus durant des années par les savants de la dynastie Hammadite car les populations de cette célèbre cité continuèrent d’être alimentés par cette eau venue des hautes montagnes de Toudja et d’Akfadou.

La Commune de Toudja

et

L’Association GEHIMAB Béjaïa

vous invitent  à l’inauguration de

eau.jpg

et à découvrir

abridcopie.jpg

Le Samedi 20 Mars 2010 à 09 heures 30 mn à Toudja

Soyez au rendez-vous !

Publié dans 3. CULTURE & EDUCATION, 4. PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT | 2 Commentaires »

Tazmalt bloquée dans son développement.

Posté par Rabah Naceri le 10 mars 2010

tazmalt1.jpg 

L’éternel problème du foncier dans la wilaya de Bgayet 

tazmalt.jpg

L’investissement créateur de richesse et d’emploi est pénalisé. Un terrain destiné pour un projet de zone d’activité attend toujours sa distraction au profit de la municipalité.

(Par Amazigh M). Les perspectives de développement de la commune de Tazmalt sont sérieusement hypothéquées par l’écueil foncier. En effet, le patrimoine foncier de la circonscription relève dans sa quasi-totalité du domaine privé de l’Etat, quand il n’appartient pas à des particuliers. « L’agglomération de Tazmalt est au bord de l’asphyxie. L’essor de la commune est subordonné à l’impérative nécessité d’intégrer dans le périmètre urbain de nouvelles terres domaniales. Cela passe naturellement par la révision du plan directeur d’aménagement urbain », souligne Mr. Amara Bouzid, le premier magistrat de la commune. « En l’absence d’assiettes de terrain, l’Etat ne peut nous octroyer ni programmes de logements sociaux ni projets d’équipements publics », fait remarquer le maire.

L’investissement créateur de richesse et d’emploi, et dont dépend le salut de la commune, est également pénalisé. « L’investissement à Tazmalt est l’apanage exclusif de petites unités, activant à domicile et employant un personnel très réduit. Pendant ce temps, nos promoteurs potentiels sont allés s’installer ailleurs pour enrichir d’autres communes », déplore-t-il. Sur ce registre, l’édile évoque le fameux projet de zone d’activité, annoncé voilà des années mais resté toujours au stade de vœu pieu. D’après le P/APC, le terrain de 35 hectares localisé au niveau du lieudit La maisonnette attend toujours sa distraction au profit de la municipalité pour lui permettre de mettre en route le projet. « Le terrain est sous régime forestier, et seule une commission interministérielle est habilitée à décider de son transfert », soutient Mr. Amara Bouzid.

L’édile, qui appelle de ses vœux l’accélération de la procédure, fonde beaucoup d’espoir sur ce futur pôle d’activité. Un pôle sensé insuffler une nouvelle dynamique de développement pour toute la région et, partant, tirer vers le bas les statistiques du chômage qui côtoient des sommets vertigineux.

Publié dans 2. GESTION DE LA VILLE | 6 Commentaires »

L’athlète Siham Aït- Athmane au Canada

Posté par Rabah Naceri le 9 mars 2010

siham.jpg 

(Par Karim Zenad). L’athlète Siham Aït-Athmane, de l’école des champions de Bgayet représentera son Université de Bgayet et son pays l’Algerie, cette année au Canada, cela, après avoir décroché la deuxième place du podium lors du cross de la catégorie des universitaires seniors qui s’est déroulé, la semaine dernière, à Djelfa. Cette Athlète de talent est actuellement en stage bloqué avec l’équipe nationale pour participer au Championnat arabe à Alger.

Publié dans 1. AU JOUR LE JOUR | 10 Commentaires »

Hommage à Nedjma Abdelfettah-Lalmi

Posté par Rabah Naceri le 5 mars 2010

gehimabeulmi.jpg

« Du premier son de Kouitra à l’épopée du dernier des Cheikhs »

GEHIMAB rend hommage à notre amie

nedjma.jpg

(1959 – 2010)

Théâtre Régional de Bgayet

le lundi 08 mars 2010

pencil.png

C’est au moment où l’on préparait le Festival-Hommage aux Maîtres Boualem Bouzouzou, El Hachemi et nedjmaabdelfettah.jpgAllaoua Mahindad, que nous avions appris le décès de notre grande amie, Nedjma Abdelfettah –Lalmi. Nous étions justement en train d’exploiter ses écrits, afin de cerner la contribution de ces monuments du patrimoine culturel bougiote. Certains chants andalous ont été composés ici, comme le chant de bienvenue « Tahia bikoum koulou ardin.

En effet, sa célèbre enquête anthropologique sur Béjaïa du milieu des années 1990 reste encore de nos jours la source irremplaçable pour tout ce qui concerne les traditions de la Cité. La contribution de Saddek El Bedjaoui est abordé dans le chapitre «le dernier des Cheikhs ».

En ce quarantième jour de sa mort, nous tenons à saluer la mémoire et l’intelligence de Nedjma Abdelfettah Lalmi, « arrachée décidément trop tôt à une vie ou elle aurait été encore si utile ».

Biographie « Bougiote »

cheikhsaddek.jpgPremière directrice de la Bibliothèque de l’Université de Béjaia (1983-1995), Nedjma Abdelfettah Lalmi a fait partie de la première promotion des étudiants du Département de Langue et Culture Amazigh. Elle y a préparé sa thèse sur « la ville, l’urbanité et l’autochtonie : Analyse de représentations dans le discours sur Béjaia ». Cette célèbre enquête anthropologique est l’une des études les plus fouillées sur notre Cité. Un chapitre est consacré aux traditions musicales et notamment à Saddek el-Bedjaoui.

Sous le titre « Le dernier des Cheikhs », elle cerne l’origine de la vocation du Cheikh et analyse sa vision, véhiculée par la fameuse émission « Bonsoir Culture » de l’E.N.T.V. (1993).

Nedjma Abdelfettah – Lalmi a par la suite réalisé un travail de fond sur les sources historiques relatives à Béjaia : analyse des contenus d’Afniq n’Ccix Lmuhub et du « premier Colloque pluridisciplinaire sur Béjaia » (1997), éditions critiques d’ouvrages de référence (Feraud, Lapène, Louis de Habsbourg),…

bouzouzou1940.jpg

Publié dans 3. CULTURE & EDUCATION | 3 Commentaires »

 

Association des Copropriéta... |
I will be back |
targuist |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGER RIT
| postier du 10
| Gabon, Environnement, Touri...