Vers la promotion de la forêt d’Akfadou ?

Posté par Rabah Naceri le 19 janvier 2010

akfadou02.jpg

Enfin…

la forêt de l’Akfadou en voie de promotion en

Parc Naturel Régional 

Une procédure de classification du massif forestier  de l’Akfadou, situé à 70 km à l’ouest de Bgayet, en parc naturel régional (PNR) a été engagée récemment par la wilaya, en concertation avec la conservation   des forêts, initiatrice d’une étude exhaustive de faisabilité qui vient soutenir une ancienne étude de classement qui n’a pas abouti.

La démarche vise à préserver et valoriser ce territoire, doté d’un patrimoine  naturel exceptionnel, mais qui se trouve toutefois soumis à diverses agressions  dont les défrichements, la coupe d’arbres, l’extraction de pierres et les constructions  illicites (j’ai déjà publié un article où j’ai dénoncé les coupes sauvages de bois, les défrichements, etc).

Le rang de PNR (Parc Naturel Régional) va lui conférer un statut juridique, des moyens, et  un programme d’action dont la convergence va lui permettre d’assurer  une gestion adaptée des milieux naturels et des paysages, de contribuer à un  meilleur aménagement de son territoire et favoriser un équilibre entre les enjeux  environnementaux et son développement socioéconomique et culturel, comme le suggère les orientations du développement durable.

Déjà, PNR, en 1925, ce massif s’étend sur une superficie de 56700 hectares  et intègre une dizaine de communes. Il jouit d’un peuplement floristique et  faunistique de premier ordre, dont beaucoup d’espèces ont disparu  ou en voie de l’être.

Cet étendue boisée renferme tout un cortège d’essences forestières dont les plus dominantes restent le chêne dans ses diverses déclinaisons (zen,  afarès, liège, et vert), l’érable de Montpellier, le peuplier blanc et l’If.Quant  aux autres espèces floristiques, elles concernent, le châtaignier, le sapin  de Numidie et le cèdre de l’Atlas notamment.

A ce patrimoine s’ajoute également quatre zones humides (Lac Noir, Alsous,  Alma, et Ouroufel) et de multiples sites historiques, dont des ruines romaines,  à l’entrée de l’Akfadou, et le poste de commandement de la wilaya III historique.

La région offre, par-dessus tout, des paysages naturels et variés  d’une rare beauté. C’est une fenêtre ouverte autant sur la vallée de Acif El  Hammam, le Djurdjura et la haute vallée du Sébaou, que sur la vallée de la  Soummam.

Aussi son classement, outre le fait qu’il viendra compléter le parc  national de Gouraya à l’Est et celui du Djurdjura à l’ouest dont il servira,  en définitive de corridor écologique, va favoriser une série d’activités touristiques et, par ricochet, l’amélioration des conditions de vie des populations riveraines par la création de postes d’emploi et une source de revenus non négligeable pour les communes avoisinantes.

Une Réponse à “Vers la promotion de la forêt d’Akfadou ?”

  1. TIRACHE Md Cherif dit :

    Dejà parce naturel régional (PNR) depuis 1925.
    La promotion attendue est de donner à la forêt d’ Akfadou le statut de PARC NATIONAL, à l’instar du PNG (Gouraya) et du PNT (Tikjda). Le Conservateur des Forêts de la Wilaya de Bejaia, bien placé pour un coup de pouce, milite pour cela sans aucun doute.

Laisser un commentaire

 

Association des Copropriéta... |
I will be back |
targuist |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGER RIT
| postier du 10
| Gabon, Environnement, Touri...