Le secteur de la santé : un secteur sinistré

Posté par Rabah Naceri le 6 janvier 2010

ÉTABLISSEMENT DE RÉÉDUCATION FONCTIONNELLE DE FENAÎA

Un véritable gouffre financier

La santé dans la wilaya de Bgayet a déjà été sujette à toutes les critiques y compris par Amar Tou à l’époque où il a été ministre de ce secteur en déclarant lors d’une visite de travail qu’il avait effectuée dans cette région : «le secteur de la santé de la wilaya de Béjaïa est des plus catastrophiques au niveau national ». Depuis cette déclaration faite à la salle des délibérations face à un ancien wali et des élus de l’Assemblée de wilaya, rien ne semble avancer dans ce secteur à l’agonie mais bien au contraire les choses vont de mal en pis. En effet, nous étions stupéfaits en nous rendant dans la commune de Fenaia que le projet de réalisation d’un centre spécialisée en rééducation fonctionnelle qui soit dit en passant devait être réceptionné en 2004 demeure toujours au stade d’un interminable chantier semblable à un véritable gouffre financier. Cet hôpital dont certains services ont été théoriquement réceptionnés, est amputé de deux blocs d’hospitalisation comme le prévoit le plan initial. En nous y rendant, nous avons constaté l’amer réalité des toits arrachés, des murs lézardés et autres dégâts que tout porte à croire étaient causés par la négligence des premiers responsables de ce secteur. Cet établissement a connu un autre plan d’aménagement effectué par un bureau d’études qui a établi une fiche technique estimée à plus de 1milliard quatre cents millions de centimes. Or tous s’interrogent depuis cette nouvelle étude du sort réservé à la première enveloppe accordée par le ministère de tutelle. En novembre passé sur les ondes de la radio locale, le président de la commune de Fenaia, située à quelques encablures de la commune d’El kseur avait ouvertement déclaré que ce projet de réalisation de ce fameux hôpital spécialisé cache en son sein beaucoup de zones d’ombre allant jusqu’à affirmer qu’il s’agit ni plus ni moins de véritable dilapidation de deniers publics tant que ce projet a reçu de l’argent nécessaire à sa réalisation dans les délais prévus mais qui reste jusqu’à maintenant au stade de chantier qui n’en finit point ! Les trois blocs présentés comme étant fin prêts doivent selon nos sources être tous refaits à des centaines de millions qu’il faudra encore injecter. Toujours selon nos sources, un personnel est déjà recruté en 2004 mais qui est éparpillé à travers les autres secteurs sanitaires de la wilaya de Béjaïa. En effet, une trentaine de fonctionnaires attendent depuis 2004 leur installation dans cet hôpital qui dure à voir le jour. Nous avons tenté en vain de rencontrer le premier responsable de ce centre spécialisé qui dit-on avait auparavant été affecté comme chef de service au niveau de la direction de wilaya sur décision ministérielle mais que les responsables de ce secteur au niveau de cette région ont refusé de signer. Selon nos sources ce refus d’admettre cet élément au sein de la DSP de Bgayet en l’affectant dans le chantier de Fenaia cacherait bon nombre de choses liées directement à la gestion de ce domaine que l’on qualifie de comateux. Dans tous les cas, la population de cette région prend son mal en patience en attendant enfin que cet établissement spécialisé soit terminé, sachant que celui-ci sera le seul et unique à travers tout le territoire de la wilaya de Bgayet. Sur les lieux nous avons appris que malgré une promesse d’achat d’une radio numérique au niveau de tous les hôpitaux de Bgayet, toutes ont été remplacées par des radio ordinaires. Une décision qui suscite beaucoup d’interrogations pour la simple raison que cette promesse de doter les hôpitaux de radios numériques a provoqué une certaine satisfaction au sein du corps médical et paramédical mais qui semble être finalement qu’une promesse sans lendemain. Lors de sa visite en pleine campagne électorale comptant pour les dernières élections présidentielles l’actuel ministre de la Santé, Saïd Barkat avait promis un changement « radical » de la santé à Bgayet. Les citoyens attendent !

3 Réponses à “Le secteur de la santé : un secteur sinistré”

  1. T.S de la santé dit :

    Ce n’est que la partie visible de la médiocrité de ce secteur qui a à sa tête un minable rural doublé d’incompétence mais soutenu par des irresponsables ne voulant aucun bien à cette malheureuse wilaya.Je suis sûr – je ne suis pas seul à penser ainsi – que le sabotage de cette magnifique région bénie de dieu mais bannie par les hommes que le déssatre est programmé.
    Il faut une grande toilette dans notre secteur avec des aseptisants puissants pour venir à bout de la gangrène qui le ronge en profondeur.

  2. Siffer dit :

    Il faut des sanctions.Le seul prob qui se pose est:qui va sanctionnér ?

  3. Aquedache dit :

    keske la wilaya et la justice attend ?

Laisser un commentaire

 

Association des Copropriéta... |
I will be back |
targuist |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGER RIT
| postier du 10
| Gabon, Environnement, Touri...