Pour un hommage national à Abdelhafid IHADDADEN

Posté par Rabah Naceri le 10 décembre 2009

hafid.jpg

Abdelhafid IHEDDADEN

1932 – 1961

Premier ingénieur atomicien algérien

Premier citoyen du Tiers-Monde diplômé en énergie nucléaire

algerie.gif

Pour un hommage national

à la hauteur de l’Homme, du Patriote et du Scientifique

Les quelques indications biographiques et extraits des tranches de vie du chahid  du devoir Abd-El-Hafid IHADDADEN, figurant dans le présent opuscule de sensibilisation à la densité patriotique du personnage et à son épaisseur humaine exceptionnelle, suffisent à oser prés de 50 ans après son martyre  et celui de ses compagnons, les lourdes mais combien légitimes interrogations suivantes :

Qui a « descendu » par une belle nuit d’été, sans nuage, l’Ilyouchine 18 flambant neuf de la CSA assurant la liaison aérienne Prague-Bamako via Rabat ?

Les français, à l’unisson ont réussi à culpabiliser la brume du ciel estival si limpide du Maghreb que leurs écrivains de talent ont pourtant décrit de manière autrement moins culpabilisante. Ould Kablia, Président des anciens du MALG,  qui connait parfaitement son sujet, est péremptoire et formel :

Ce sont les services spéciaux français !

Le frère du chahid, Zahir qui était ce jour-là à l’aéroport sans brume de Rabat, dispose d’un dossier  en béton qu’il a communiqué en temps voulu au GPRA.

A quand la vérité sur ce crime terroriste de l’Etat Français ?

Comment  peut-on accepter, cinquante ans après ce crime d’Etat, qu’aucune rue, aucune école, aucun Institut de formation ne porte le nom d’un chahid au patriotisme aussi ardent, attesté par tous ceux qui l’ont connu ou seulement approché ?

journal.jpgPourtant, ses cendres quasi anonymes reposent depuis le milieu des années 1980 au plus prestigieux Panthéon du martyrologue national : Le carré des martyrs d’El Alia. Sa tombe anonyme, perdue au milieu de celles de prestigieuses personnalités nationales d’hier et d’aujourd’hui, continue de susciter la curiosité de milliers de personnes, qui y viennent pour honorer l’un des leurs et lire dans le livre ouvert qu’il représente l’Histoire glorieuse et non moins glorieuse de la Nation. Les pages d’histoire à la puissance de l’atome  que Abdelhafid voulait ouvrir pour son pays  au lendemain de son indépendance, se sont refermées derrière lui comme  les portières grinçantes de l’Ilyouchine  tchécoslovaque qui l’emporta vers un ciel ami préalablement quadrillé par l’ennemi : tout le comité d’accueil de Abdelhafid et de ses infortunés compagnons que la France de l’ombre a décidé de mettre en place a accompli sa mission. Un crime parfait des barbouzes de l’ancienne puissance d’occupation au pays de Ben Barka. Du contrôleur aérien qui a fait « valser » l’Ilyouchine entre 3 aéroports avant de disparaître du Maroc, aux  pompiers arrivés prés de 4 heures plus tard jusqu’au juge d’instruction qui a quitté trop tôt son poste pour être rappelé en France, 2 mois après le « crash »provoqué: tous étaient français ! Leur mission cette nuit : AUCUN SURVIVANT. Le seul marocain de la chaîne de ce crime d’Etat, chauffeur de camion de son état, a trouvé le moyen de provoquer un accident avec le porte-char transportant les débris pourtant calcinés de l’Ilyouchine. Sa mission à lui : AUCUNE TRACE !

A l’approche du cinquantième anniversaire du martyre de Abdelhafid, un appel à contribution est lancé pour exhumer la mémoire de ce chahid, en organisant un hommage posthume à la hauteur de l’Homme exceptionnel qu’il fut. L’homme, mais également le militant, le scientifique, en un mot l’évocation publique de toutes les facettes de sa riche personnalité telles qu’on peut les entrevoir et deviner à travers les riches et émouvants documents que son frère Zahir, en bon historien et vieux militant de la cause nationale, a décidé de rendre publics aujourd’hui. De nombreuses personnalités nationales et internationales  ont déjà accepté d’emprunter ce chemin de mémoire.

Pourquoi pas vous ?

Pour tout contact : kasmimhand@hotmail.com (Mobile 0663 442 665)

manuscrits.jpg

7 Réponses à “Pour un hommage national à Abdelhafid IHADDADEN”

  1. Da Mokrane dit :

    Trés bon geste et il faut aussi le faire pour d’autres oubliés de l’histoire.A mon avis il faudrait aussi revérifié tous les noms qui figurent sur les stèlles parce que ceux qui les ont retenu sont douteux.pas tous mais le doute yella ou Moqqer

  2. Da Mokrane dit :

    Trés bon geste et il faut aussi le faire pour d’autres oubliés de l’histoire.A mon avis il faudrait aussi revérifié tous les noms qui figurent sur les stèlles parce que ceux qui les ont retenu sont douteux.pas tous mais le doute yella ou Moqqrith

  3. Malek N. dit :

    merci pour cet article.j’ai appris qulque chose

  4. Anonyme dit :

    merci merci merci merci merci

  5. Anonyme dit :

    merci kasmi mhand

  6. Anonyme dit :

    merci mhand ihaddaden rachid

  7. mezreb dit :

    je vous prie de corriger le nom c’est IHADDADEN ET NON IHEDDADEN.MERCI BCP

Laisser un commentaire

 

Association des Copropriéta... |
I will be back |
targuist |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGER RIT
| postier du 10
| Gabon, Environnement, Touri...