Les subventions politiques toujours d’actualité !

Posté par Rabah Naceri le 29 novembre 2009

injustice.jpg 

Répartitons inégales et subjectives

des subventions des associations

de la wilaya de Bgayet

Les clubs sportifs privilégiés

Selon un article paru aujourd’hui, dimanche 29 novembre 09, dans le quotidien national El Watan, l’Etat aurait consenti des subventions assez conséquentes au secteur sportif.

La somme dégagée dans la répartition des subventions aux associations faite par la fameuse commission administration-Apw serait de 18 Milliards de centimes pour la seule année 2009.

Cette commission qui est dominée, comme vous l’avez  bien deviné, par l’administration, a fortement privilégié le secteur sportif qui est indiscutablement un énorme réservoir électoral. Cette décision vite prise dans le feu de l’action du match Algérie-Egypte qui a donné une démonstration d’amour et des capacités de notre peuple à l’union nationale et surtout de notre jeunesse qui sait rendre hommage à ceux qui font honneur au pays par le biais du sport-roi qu’est le foot.

La décision est louable pour relancer ces activités sportives longtemps oubliées, parfois mérpisées où l’on a vu des champions ignorés, des coupes nationales et internationales mal médiatisées, etc .

Mais une question se pose : pourquoi l’Etat (avec la complicité ou le silence des instances élues) a privilégié 221 associations sportives à travers la wilaya de Bgayet en leur attribuant 13 milliards de centimes sur les 18 alors que le tissu associatif est constitué de plus de 3000 associations dont beaucoup sont à caractère humanitaire, scientifique, social, culturel, cultuel, etc…

La lecture que fera le citoyen lambda est simple : tout simplement, parce que le secteur sportif draine beaucoup plus de monde, donc peut remplir plus facilement les urnes que les autres secteurs qui montrent la misère culturelle, la misère sociale, la misère tout court que vit la société algérienne et plus particulièrement la jeunesse.

Cette répartition inégale et subjective aura inévitablement des conséquences graves dans les autres associations et entamera le moral des militants sincères de ce mouvement de bénévolat. Il est souhaitable de rétablir les équilibres sauf … si cette situation est l’objectif inavoué du pouvoir pour museler et affaiblir toute organisation susceptible de mettre à mal les dérives de la mauvaise gouvernance et de dévoiler la médiocrité régnante dans bon nombre d’administration et même des instances élues.

Une Réponse à “Les subventions politiques toujours d’actualité !”

  1. merah dit :

    bonjour;
    Il fut un temps ou j’ai eu le même avis sur l’inégalité existante entre les associations en matière de subventions.Avec le temps,suite à l’experience vecue au sein de différentes associations,j’ai eu un avis contraire.Pour pas mal de raisons,les associations culturelles,de quartiers et autres,
    n’ont pas de projet,aucun bilan qui se fait à chaque fin d’exercice et certaines mêmes se sibstituent à l’état.Surtout qu’il n’y a aucun organisme qui les controle pour y appliquer les textes et lois.Enfin dans ces associations,le relationnel
    le tribalisme sont régis en régle de gestion. On chasse toute compétence
    qui veut produire.Le but de leur existence est de preserver des intêrets mercantiles de bas étage.
    Comme conclusion je pense qu’il ne faut pas condamner l’état dans la gestion des associations.Aprés avoir vécu dans le feu de l’action de ces associations pendant de longues années,j’ai déduis qu’il ne faut pas jeter l’enfant avec l’eau du bain.
    ___________
    Kamal Merah:un ex-salarié d’une association,et ex-militant du monde asociatif.

Laisser un commentaire

 

Association des Copropriéta... |
I will be back |
targuist |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ALGER RIT
| postier du 10
| Gabon, Environnement, Touri...