Bgayet organise son 2ème festival local de la chanson kabyle

Posté par Rabah Naceri le 24 novembre 2009

allaouazerouki.jpg 

Du 03 au 08 décembre 2009

La Maison de la Culture Taos Amrouche abritera

Le festival culturel local

de la musique et de la chanson kabyle

La 2e édition sera dédiée à Allaoua Zerrouki et à Nouara

Les préparatifs de la deuxième édition du Festival culturel local de la musique et de la chanson kabyles, qui aura lieu du 3 au 8 décembre 2009 à la Maison de la culture Taos Amrouche de Bgayet, sont à leur phase finale. A cet effet, un programme, qui doit être confirmé, est déjà établi.

(Par Amastant). C’est ainsi que le gala de la soirée d’ouverture devrait être inauguré par Mohamed Allaoua et celui de la clôture par Nouara et Hamid Médjahed. Les autres soirées, par contre, devraient être animées par Karim Tiziouar, Rabah Asma, Les Abranis et Hassiba Amrouche. Côté concours, qui est la raison d’être de ce festival institutionnalisé, à l’exception de Sétif, toutes les wilayas concernées ont déjà nommé leurs représentants. C’est ainsi qu’Alger sera représentée par Star Jeunesse, Tizi-Ouzou par Beloua, Bordj Bou Arreridj par Ithren, Boumerdès par Tagmat, Bouira par La Relève et Jijel par Algorytme.

 Quant à la wilaya organisatrice, Bgayet, elle sera représentée par trois candidats. La présélection a eu lieu devant un jury de spécialistes, dont deux académiciens de l’INSM d’Alger et l’IRSM de Batna, du 12 au 14 novembre 2009 à la Maison de la culture Taos Amrouche. Bgayet sera donc représentée par Mohamed Bencheikh, Mazal et Numidia. Cette dernière troupe n’est, en fait, qu’une fusion entre le groupe Eclipse et Mouloud-Idir Ould-Slimane, deux lauréats de la première édition qui a eu lieu du 1er au 6 novembre 2009.

Cette deuxième édition sera organisée sous le slogan  » Si la Kabylie m’était chantée  » et dédiée à Allaoua Zerrouki et Nouara. De plus, Mohamed Benbaba, le commissaire du festival et directeur de la Maison de la culture Taos Amrouche de Bgayet, nous a confié qu’il voudrait que chaque soirée soit dédiée à une figure emblématique de la musique et chanson kabyles. A cet effet, le doyen de la chanson kabyle bougiote, Ali Kherraz, se verra honoré par un enregistrement moderne au studio pour sa légendaire chanson  » Ya Khali, ya khali  » en compagnie d’enfants. De son côté, Farida Aït Ferroukh est chargée, comme l’année passée, d’organiser le colloque en partenariat avec le commissariat du film amazigh. On apprend que Kamal Hamadi et Abdelkader Bendamèche, ainsi que de nombreuses personnalités culturelles, seront parmi les participants. La nouveauté de cette 2ème  édition sera, incontestablement, les ateliers qui seront organisés pour les artistes participants au concours qui seront représentés par trois de leurs éléments pour chaque atelier. Celui de l’écriture, celui de la musique et, surtout, celui relatif à l’art de l’acteur. Mohamed Benbaba nous dira à propos de ces ateliers : « Il serait dommage que les artistes viennent, se produisent sur scène et repartent les mains vides. Ces ateliers, qui seront dirigés par des spécialistes, permettront aux artistes participants de s’enrichir. Concernant l’atelier de l’art de l’acteur, ce sera une petite formation dans le comportement sur scène « . L’autre nouveauté de cette 2ème édition du Festival culturel local de la musique et de la chanson kabyles est relative à l’animation qui touchera les communes de Sidi-Aïch, Ighil Ali, Amizour, Akbou, Souk El-Ténine, Darguina, El-Kseur, Tichy et Tazmalt. Enfin, signalons que même les enfants ne seront pas laissés pour compte puisqu’un stand leur sera réservé afin qu’ils soient intégrés dans le festival. Ce stand  » Spécial enfants  » sera animé par des conteurs qui auront, notamment, à apprendre aux enfants l’art de raconter.

Une Réponse à “Bgayet organise son 2ème festival local de la chanson kabyle”

  1. Anonyme dit :

    eh oui,organiser à travers quelques commune,tout en négligeant la commune historique IFRI AWZELLAGUEN,fief du congrés de la SOUMMAM celle qui a enfanté les grands: ARAV AWZELLEG,MALEK BOUGUERMOUH,YOUCEF ALLIOUI …..,malich elle est négliger tel que la COLLINE OUBLIEE de DDA ABDERRHMANE BOUGUERMOUH,mais on est tous contant,il vient de publier un roman « ANZA » LE CRI, souhaitant qu’il seras entendu.

Laisser un commentaire

 

Association des Copropriéta... |
I will be back |
targuist |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ALGER RIT
| postier du 10
| Gabon, Environnement, Touri...