Le bénévolat au service de la restauration des monuments historiques

Posté par Rabah Naceri le 24 mai 2009

dsc03236.jpg  dsc03233.jpg 

Sidi Abdelhaq 

La Mosquée millénaire 

La mosquée Sidi Abdelhak, la plus ancienne de la ville de Béjaïa, est enfin en phase de restauration. L’initiative émane de l’association religieuse gérant les lieux. Il était temps. D’après des estimations historiques qui se recoupent, l’édifice a été construit au XIIe siècle. Plus de huit siècles après, les murs porteurs, un mélange de pierre et de brique pleine cuite, cimentés par un liant composé de terre et de gypse pilé, menacent de s’effondrer.

(Par R. Oussada). Les pilastres soutenant le plancher de l’étage supérieur sont gâtés. Plus qu’un simple toilettage, l’association, dont les membres sont tous des habitants du quartier de Sidi Abdelhak, entreprend un véritable projet de restauration. Ses adhérents sont « conscients de l’exigence qualitative qui doit prévaloir à l’ouvrage afin de restituer à l’édifice son originalité et afin qu’il reste ce témoin de l’histoire médiévale de la ville ». Le projet d’aménagement, selon M. Mohamed Taguelmimt, ne comporte aucune modification majeure, mis à part l’ajout d’un minaret. Le bâtiment en était dépourvu. Il s’agit pour seul sens de « lui conférer de manière visible l’aspect d’une mosquée ». Cette mise en évidence n’entamera en rien l’architecture d’époque de la mosquée, promet-on. Le but du réaménagement n’est donc pas de gagner en superficie, l’assiette gardant le même dimensionnement, quoique le dallage de la partie réservée aux ablutions fera gagner à l’étage supérieur au moins trois rangées durant les prières pour les fidèles. Si l’étude n’a pas coûté un centime, le projet est estimé toutefois à 4,5 millions de dinars.

L’un des deux bureaux d’études qui ont conçu bénévolement la restauration présente l’avantage d’avoir eu déjà à son actif des projets de reconstructions du type mauresque. L’entreprise chargée des travaux « qui n’est pas venue chez nous pour faire des bénéfices », veut signaler en passant le président de l’association, est celle qui réalise actuellement les annexes de la grande mosquée d’El Kawter, à Aamriw. Elle ne manque pas également donc, pour ainsi dire, d’expérience dans le domaine. Les planches du projet prévoient en gros que soient gardés les murs tels quels, une consolidation de la charpente, le maintien d’une toiture provençale, une mosaïque andalous d’époque, des lustres dans le cas possible en fer forgé. Le travail de rosaces sera confié à un artisan plâtrier engagé actuellement dans les travaux de finition du projet de la mosquée El Kawter. La réception de l’ouvrage fini est prévue pour le ramadan prochain. Une demande d’aide motivée par une fiche technique exhaustive est formulée auprès de l’APC, de la direction des affaires religieuses et du ministère des affaires religieuses. L’association religieuse Sidi Abdelhak attend également une manifestation matérielle de la Direction de la Culture, s’agissant d’un édifice qui n’est pas moins qu’un monument historique qui peut briguer un statut de site classé. Il est enfin prévu un écriteau évocatoire résumant l’histoire des lieux. Sidi Abdelhak El Ishbili qui a donné son nom à la mosquée est arrivé d’Andalousie en 1252. Il a suppléé Ibn Khaldoun dans l’enseignement dispensé par le penseur et philosophe au niveau de la mosquée à l’emplacement de la forteresse de la Casbah à Béjaïa avant de domicilier une zaouïa dans la bâtisse portant dès lors son nom.

____________

Réaction

Arrêtez ce massacre!!! S’il vous plaît!!!

Si la restauration des vestiges de la splendeur de Vgayet est indispensable, il demeure qu’elle doit être le fait de spécialistes en la matière. Et non celle de volontaires aussi sincères soient-ils. Jamais la restauration d’un édifice aussi ancien ne se contenterait de 4,5 misérables millions de dinars. Beaucoup plus d’investissements s’imposent. Et Mme la Ministre de la Culture, K. Toumi, devrait vite ordonner l’arrêt immédiat de ce bricolage et lancer un véritable projet de sauvegarde de ce pan important de notre patrimoine national.

Et puis, depuis quand l’ajout d’un minaret est-il indispensable, aussi indispensable qu’on annonce qu’il ne défigurera pas le monument. Peut-on un jour imaginer, que sous prétexte de restauration, un minaret soit ajouté au Dome du Rocher (Qubbat Es-Sakhra) Cette mosquée vénérée d’El Qods, le 3ème lieu saint de l’Islam?

Je demande à tous ceux qui liront ce commentaire de bien mesurer la gravité de cet acte (l’ajout d’un minaret à la mosquée Sidi Abdelhak) et de se mobiliser autant que faire se peut pour que cesse ce massacre.

Avec tout mon amour pour Vgayet, la Perle du Maghreb.
Dr H. Bouagache

11 Réponses à “Le bénévolat au service de la restauration des monuments historiques”

  1. Hakim BOUAGACHE dit :

    Arrêtez ce massacre!!! S’il vous plaît!!!
    Si la restauration des vestiges de la splendeur de Vgayth est indispensable, il demeure qu’elle doit être le fait de spécialistes en la matière. Et non celle de volontaires aussi sincères soient-ils. Jamais la restauration d’un édifice aussi ancien ne se contenterait de 4,5 misérables millions de dinars. Beaucoup plus d’investissements s’imposent. Et Mme la Ministre de la Culture, K. Toumi, devrait vite ordonner l’arrêt immédiat de ce bricolage et lancer un véritable projet de sauvegarde de ce pan important de notre patrimoine national.
    Et puis, depuis quand l’ajout d’un minaret est-il indispensable, aussi indispensable qu’on annonce qu’il ne dé&figurera pas le monument. Peur-on un jour imaginer, que sous prétexte de restauration, un minaret soit ajouté au Dome du Rocher (Qubbat Es-Sakhra) Cette mosquée vénérée d’El Qods, le 3ème lieu saint de l’Islam?
    Je demande à tous ceux qui liront ce commentaire de bien mesurer la gravité de cet act (l’ajout d’un minaret à la mosquée Sidi Abdelhak) et de se mobiliser autant faire se peut pour que cesse ce massacre.
    Avec tout mon amour pour Vgayth la Perle du Maghreb,
    Dr H. Bouagache

  2. Chawki dit :

    Sidi Abdelhaq est mon quartier natal. L’initiative de restaurer la mosquée est certes louable mais encore faut-il qu’elle le soit par des gens du métier. Je rejoins l’avis du Dr Hakim Bouagache : la restauration est une affaire trop sérieuse pour la confier à des profanes. Le ministère de la culture doit impérativement agir dans ce sens et ce à l’instar des autres mosquées. Je citerai le cas de la mosquée Sid’Ahmed Benyoucef de Miliana.
    Pourquoi a-t-on

  3. Chawki dit :

    Sidi Abdelhaq est mon quartier natal. L’initiative de restaurer la mosquée est certes louable mais encore faut-il qu’elle le soit par des gens du métier. Je rejoins l’avis du Dr Hakim Bouagache : la restauration est une affaire trop sérieuse pour la confier à des profanes. Le ministère de la culture doit impérativement agir dans ce sens et ce à l’instar des autres mosquées. Je citerai le cas de la mosquée Sid’Ahmed Benyoucef de Miliana prise en charge techniquement et financièrement par le budget de l’Etat.

  4. Afneye dit :

    Haro sur l’incurie !

    Messieurs les restaurateurs, restaurer c’est remettre en état « ad integrum », ce n’est pas défigurer. Il est peut être temps de montrer que vous avez encore un peu de bon sens.

  5. Anonyme dit :

    Merci Docteur, J’ai effectivement lu l’article sur El Watan, et j’étais content de voir ce projet de restauration… Je viens de saisir que ce qui se fait est grave. On n’a pas le droit de défigurer Sidi Abdelhaq. Je lance un SOS à Mme La Ministre de la Culture K. Toumi pour qu’elle réagisse/agisse vite. je lance également un appel aux habitants du quartier du même nom pour qu’ils comprennent la gravité de cet acte et qu’ils cessent ces travaux de suite. Je leur confirme mon respect et ma conviction en la sincérité de leur action.
    Tous protégeons V’gayeth l’âme de la Kabylie

  6. Abdelhak Bennani dit :

    Je suis toute a fait d’accord avec ce que tous le monde dit sur la restauration des monument histariques de Bejaia. Toute les ville anciens d’Algerie on a retaurer les monuments (Tlemcen, Constantine, Blida, Oran, Annaba, Alger) sauf Bgayeth. Que fait Madame Toumi la ministre de la culture! Honte pour elle, elle fais rin que les discours. Elle n’a rien fais pour la Casbah, Fort de Gouraya, Sidi Abdelkader, Sidi Soufi… Bab Ellouz tout le vieu cartier de Bgayeth tombe en ruine Mme toumi elle s’en fout. Alors Dr Hakim Si vous vouler fair quelle que chose faite le sans rien attendre du ministère de l’inculture.

  7. El Barout Aqertas dit :

    Il faut que tout le monde vaille a ce que les monuments nationaux de l’histoire millénaire de Kabylie soit protégé et défendu. il n’existe plus de village kabyle ancien. les maison d’ait dassen et de Ighil Ali tombe en ruine. Bientot seul Tlemcen, Oran, Alger et ghardaïa pourront dire on a une histoire. Fini Béjaia plus d’histoire à raconter.

  8. Ahmed Azdjal dit :

    Je n’ai pas lu les commentaires de Rabah naceri sur les mails ci-dessus; Pourquoi vous ne réagisser pas! l’heures et grave. Si vous voulait suaver Bejaia… ilfaut tirer la sonnete d’alarme sur ce qui ce fait à Sidi Abdelhaq. mille merci à Dr Bouagach et à tout les autres qui on suivi son courage.

  9. Rabah Naceri dit :

    Réponse à Monsieur Ahmed Azdjal

    Si ! Monsieur Ahmed, j’ai réagi depuis longtemps et je continue de le faire quotidiennement:
    1. J’ai créé ce blog que j’entretiens très difficilement pour dénoncer les carences, les lacunes et les dérives aussi bien de l’administration que de nos instances élues.
    2. J’ai inséré cet article sur Sidi Abdelhaq pour le mettre en évidence et le porter à l’opinion publique nationale et peut-être même internationale. Tout comme je l’ai fait pour Bab El-Fouqqa, l’ancien palais de justice qui est en train de partir en brioche, la château de la Comtesse, l’aqueduc de Toudja, etc…
    3. Si j’apprenais que mon commentaire arrêterait les dégâts qui s’abattent sur nos sites historiques, croyez-moi que j’aurais fait plus que cela.
    4. Au contraire, ce sont vos commentaires qui pèseront sur le cours des évènements car plus ils seront nombreux mieux cela vaudra. Cela pourrait déboucher sur une pétition.

    ENSEMBLE nous pourrons arriver à quelque chose.
    J’espère avoir répondu aux inquiétudes de Monsieur Ahmed Azdjal

  10. Dr Hakim Bouagache dit :

    Bonjour à tous.

    Merci à vous tous de me soutenir dans la consternation exprimée ci-dessus. Merci M. Naceri de nous donner l’opportunité de dire haut ce que nous pensons… tout aussi haut.

    Se pourrait-il que de cet élan naisse un mouvement en faveur du patrimoine culturel et historique de Vgayeth? Je le souhaite vivement et y adhère dès à présent.

    Je ne suis pas originaire de Béjaïa, mais j’ai pour Bougie la plus haute estime qu’on puisse avoir pour une ville.

    Merci encore

  11. Alain dit :

    Je suis natif de Bougie et je recherche les traces de la Mosquée Sidi Abdelhaq. Où se situe-t-elle ? avez vous une photo. Je vous remercie.

Laisser un commentaire

 

Association des Copropriéta... |
I will be back |
targuist |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGER RIT
| postier du 10
| Gabon, Environnement, Touri...