L’Algérie s’ouvre aux langues ?

Posté par Rabah Naceri le 16 décembre 2008

Académie algérienne de la langue arabe :

Un congrès national sur les langues en 2009

meslunettes.pngL’académie algérienne de la langue arabe s’affaire à la préparation d’un congrès national portant sur l’enseignement des langues dans notre pays tout en approfondissant la réflexion sur les moyens de leur promotion. Le partenaire accompagnateur de ce congrès est le célèbre ministère de l’éducation nationale qui a été à l’origine du recul des langues étrangères des nombreux programmes scolaires qui ont fait de nos enfants des analphabètes trilingues alors qu’ils étaient prédisposés à être des polyglottes confirmés.

Une journée d’étude consacrée à ce grand évènement - qui rejouira tous ceux qui se sont tués à la revendiquer pendant des années et que l’on a laissés mourir - fut organisée recemment et présidée par le Professeur Hadj Salah qui a associé les représentants des parties concernées à savoir les concepteurs, les supervisuers et les exécutants. Aucune précision cependant n’est donnée sur les critères de sélection de ces représentants ni pourquoi les responsables de cette académie ont attendu si longtemps pour engager une telle réflexion aussi importante et qui engageait tout le devenir de nos enfants qui avancent sans repère avec le désespoir comme compagnon.

« Le congrès national sur les langues, qui sera organisé par l’Académie algérienne de la langue arabe l’année prochaine, sera une première dans les annales du pays. Il est dicté par des impératifs qu’il est crayon.giftemps de  prendre en ligne de compte. L’heure est aux ouvertures aux langues, comme il l’est aux cultures et au dialogue entre les civilisations. Nous n’inventons rien et il est clair que le multilinguisme est la voie du progrès, du développement et de l’accès au savoir, aux sciences et aux technologies.

En homme averti et au fait de l’évolution des grandes nations vers l’enseignement des langues, M. Abderrahmane Hadj Salah, détenteur de distinctions nationales et internationales, suggère qu’il incombe à tous les secteurs concernés de prendre part à la conception et à la mise sur pied d’un programme et d’une dynamique de promotion des langues et notamment le secteur de l’éducation nationale ainsi que celui de l’enseignement supérieur et la recherche scientifique » (selon le quotidien El Moudjahid).

Laisser un commentaire

 

Association des Copropriéta... |
I will be back |
targuist |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGER RIT
| postier du 10
| Gabon, Environnement, Touri...