Avis de recherche de nos élus

Posté par Rabah Naceri le 7 septembre 2008

LA CLASSE POLITIQUE EN LÉTHARGIE À BÉJAÏA
En attendant 2012…

bye.gif

Contrairement aux mois de Ramadhan passé, la classe politique locale, à Béjaïa, a brillé par son absence. L’on se rappelle les rencontres initiées par les partis politiques pendant les mois de carême dans les années passées, des rencontres auxquelles prenaient part des militants des ces partis ainsi que des acteurs de la société civile, notamment les représentants des comités des quartiers et des villages de la région.Tous les thèmes étaient abordés sans tabou, créant par-là un certain espoir chez le citoyen frappé de désillusion tout au long de l’année à force de subir des problèmes auxquels il ne trouve pas de solution. Les représentants des partis initiateurs de ces débats ramadhanesques animaient les débats et enregistraient les doléances émanant des représentants des différentes associations et autres comités de quartier et de village. Des doléances qui, disaient ces partis, seront prises en charge par leurs élus au niveau des différentes institutions, notamment celles ayant un statut national, le parlement et le sénat. A rappeler aussi que les dernières «éditions » de ces débats ont eu lieu à la veille des élections partielles de novembre 2005 et à l’approche des élections législatives et locales qui se sont déroulées respectivement en mai 2007 et en novembre de la même année. Une fois ces rendez vous électoraux passés, les représentants des différents partis politiques se sont presque évaporés dans la nature, ignorant peut être même les prix des fruits et légumes qui continuent à assommer le petit citoyen à qui ces mêmes représentants avaient promis un avenir des plus radieux une fois les candidats de leurs formations élus…

Tout porte à croire que ces représentants des partis politiques referont leur apparition à la veille des prochaines échéances électorales prévues pour 2012… Dans tous les cas, la rue ne cesse de s’interroger sur cette absence et manque d’initiative d’une classe politique locale qui avait promis des lendemains enchantés. C’était en mai et en novembre 2007. Que diront-ils en 2012 ?

Amrani Boubekeur 

Laisser un commentaire

 

Association des Copropriéta... |
I will be back |
targuist |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGER RIT
| postier du 10
| Gabon, Environnement, Touri...