Fin du désordre et de l’anarchie dans la construction ?

Posté par Rabah Naceri le 28 août 2008

gifbatiment012.gifNote Etat, à défaut d’être fort où l’ordre et le respect des libertés cohabitent harmonieusement, veut donner l’impression d’une reprise en mains de la situation en faisant beaucoup de bruit pour convaincre l’opinion publique de rester calme le temps de dépasser la rentrée sociale, qui risque d’être chaude, et que les Algériens  se fassent la bise à l’Aïd et voilà que le tour est joué. Et les bonnes vieilles habitudes peuvent reprendre leur place sans inquiétude particulière.

Comme on a pu le lire dans plusieurs quotidiens, le gouvernement envisage de mettre de l’ordre dans le secteur de l’habitat et de la construction. Cette décision n’est qu’un aveu de plus de la mauvaise gestion de ce secteur dont le gouvernement est totalement coupable de ce désordre et de cette anarchie, qu’il ne découvre que cette année, qui a pourtant été dénoncée plusieurs fois par les techniciens du secteur mais qui n’ont jamais été entendus.

Aujourd’hui on parle d’un délai de 5 ans, à partir de cette année, qui est accordé aux titulaires du permis de construire de finir leur construction sous peine de démolition et les frais de démolition à la charge du constructeur.

Avant de sanctionner ces constructeurs, aux faibles moyens financiers sûrement, il serait intéressant d’abord de faire le bilan du secteur et d’identifier sans complaisance les causes de cette anarchie qui ont déformé le paysage du pays et amoché les villes algeriennes en général.

Je crois qu’il est grand temps de mettre fin au développement par à-coups et de confier le secteur aux spécialistes en la matière.

Le secteur de l’habitat a ouvert le bal des constats d’échec, à qui le tour ?

Laisser un commentaire

 

Association des Copropriéta... |
I will be back |
targuist |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGER RIT
| postier du 10
| Gabon, Environnement, Touri...