700ème anniversaire des « disputes »

Posté par Rabah Naceri le 10 novembre 2007

Dialogue des civilisations

Il y a 700 ans, la « disputatio »

Béjaïa accueillera à partir de demain, et ce jusqu’au 13 novembre, un colloque sur l’interculturalité méditerranéenne.

Il y a 700 ans, la ville de Béjaïa grouillait de savants et d’étudiants venus de tout le pourtour méditerranéen. Bruissait également de débats philosophiques et d’échanges interreligieux entre musulmans et non musulmans. L’anniversaire du plus célèbre épisode de ces échanges, les fameuses « disputes » (la disputatio), en l’an 1307, entre le philosophe catalan Raymond Lulle et les oulémas de la ville, autour de certains dogmes respectifs des deux religions chrétienne et musulmane, est resté dans les annales pour avoir été rapporté dans divers comptes rendus et servi longtemps de référence.

Des récits, propagés plus tard lors des règnes chrétiens sur la ville, ont retenu le souvenir d’une persécution acharnée conduite par les savants musulmans contre le Docteur illuminé venu de Catalogne. Ces « disputes », qu’il ne faut donc pas prendre pour un moment de pugilat, mais comme un développement de controverses savantes organisées, soutiennent les historiens, ont eu droit cette année à une célébration mondiale. D’abord à Alger en mars dernier, ensuite à Barcelone le mois d’après, et enfin à Palma de Majorque en mai. La contribution de la ville de Béjaïa à la célébration se fera du 11 au 13 novembre à travers un colloque sur l’interculturalité méditerranéenne aujourd’hui. La manifestation, organisée par l’université Abderahmane Mira et l’association Gehimab, en collaboration avec l’Institut européen de la Méditerranée (Barcelone) et l’Institut des études sur les Baléares (Palma de Majorque), a pour objectif de souligner que ces débats anthologiques n’ont pu avoir lieu que parce que le fameux dialogue des civilisations était une réalité à l’époque. Une réalité favorisée par le foisonnement culturel de la ville de Béjaïa, véritable pôle de rayonnement intellectuel au Moyen-Âge, non seulement pour le Maghreb, mais aussi pour tous les pays de la Méditerranée. La ville, notent les historiens, servait d’interface entre l’Afrique du Nord et l’Europe et avait des rapports privilégiés avec la couronne d’Aragon et Majorque (actuelle Espagne) avec qui des traités de paix avaient été signés. Raymond Lulle, philosophe, théologien et poète catalan (1235-1315), effectua de nombreux séjours à Bougie (Bugia à l’époque) pour notamment y étudier les mathématiques.

Une Réponse à “700ème anniversaire des « disputes »”

  1. mamache celia dit :

    moi je trouve que c’est vraiment genial que bejaia s’interesse à l’astronomie.sa permet à chacun de bien evoluer sa passion.merci à vous de votre fédilité

Laisser un commentaire

 

Association des Copropriéta... |
I will be back |
targuist |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGER RIT
| postier du 10
| Gabon, Environnement, Touri...